Le vilain ferro-ciment

Bonjour !

Si je titre ainsi ce post, c'est qu'au fil de mes lectures, je constate que le ferro-ciment semble le canard boiteux du nautisme.

Les raisons qui sont souvent exposées :

-Difficile à revendre
-Bateau trop lourd
-Souvent mal construits
-Difficiles voir impossibles à réparer

Et pourtant voila. Mon amie et moi même, comme beaucoup de jeunes utopistes rêvant de mer et de voyages au long court, souhaitons acquérir un voilier habitable. Un minimum de 12 mètres de long nous semble le meilleur compromis pour se sentir à peu près à l'aise dans le navire. D'autant qu'il y'aura peut être plus tard un troll à bord.

Alors, on fouille, on se renseigne, on papote avec des skippers sur le bassin à flot de Bordeaux, on lit toutes les documentations possibles pour déjà estimer parfaitement nos besoins par rapport à nos critères :

-Bateau clairement marin
-Relativement spacieux
-Navire solide
-Budget max (achat/bricoles à faire) : 50 000 €

Et parmi tous les bateaux que nous avons remarqué, il y'a celui-ci :

www.annoncesbateau.com[...]61.html

Après demande de renseignements par mail, voici ce qu'en dit le vendeur :

"Ce bateau a été bien construit dans un chantier qui a disparu, mais sous contrôle VERITAS, ce qui est un gage de qualité. Toutefois, il y a des « coulures » de rouille venant de dessous le pavois et il y a lieu de reprendre la coque dans les hauts et vérifier que la structure métallique n’est pas atteinte. Au dire du propriétaire (monsieur de 80 ans, constructeur du bateau et qui a vécu dessus pendant 20 ans), la coque est saine en ce qui concerne les œuvres vives (à vérifier hors d’eau). Les superstructures sont en bois et ne nécessitent qu’un travail de peinture. L’intérieur est propre et la cabine arrière géante. Il faudra aussi prévoir des travaux de peinture et de vernis à l’intérieur. Il sera nécessaire de refaire le circuit électrique et revoir le Perkins qui a été changé en 2006 par un moteur d’occasion dont le nombre d’heures est inconnu.

Dans l’enveloppe budgétaire, il faudra : de l’électronique ; un jeu de voile - toutes les voiles sont sur enrouleurs et très fatiguées - (sinon le gréement et les mats sont en bon états) ; l’équipement de sécurité.

Si vous faites les travaux de « cosmétique » vous-même, vous devez compter en plus environ : 3.000 € d’électronique, 3.000 euros d’armement de sécurité, 6.000 euros pour un jeu de voiles neuves, 2.000 euros pour une bonne révision moteur, 5.000 euros de reprise de la coque (partiellement par un professionnel). Un budget qui « tournera » aux alentours de 25.000 euros en tenant compte des impondérables…

Il faut donc faire une offre basse à 20.000 euros pour avoir le bateau en dessous de 25.000 euros et « coller » au plus près de votre budget.

A mon avis il peut redevenir très beau avec pas mal de travail personnel. Il a une belle ligne avec tonture inversée du plus belle effet. Le plan est inspiré des plans William Garden, architecte des FORMOSAs et VAGABONDs. C’est une quille longue qui marche mieux au portant qu’au plus près, mais dans un programme de navigation en suivant les Alizés, c’est parfait."

Alors, je sais bien que ce n'est pas suffisant pour évaluer un navire, qu'une expertise, c'est encore mieux, le voir c'est tout de même le minimum, mais j'aimerais savoir votre ressenti par rapport à ce navire, et plus globalement, ce que nous devons savoir sur les navires en ferro-ciment tant sur le côté positif et négatif, que l'entretien, les façons de réparer, etc.

Est ce forcément une si mauvaise occasion de par son matériau de construction ?

Merci beaucoup pour toutes les réponses que vous pourrez nous apporter.

Sylvain et Sia

L'équipage
24 avr. 2010
24 avr. 2010
0

je suis entièrement d'accord avec toi
tu as fait le bon choix

amicalement

24 avr. 2010
0

Pour JP
En fait, le choix n'est pas encore fait.
Ce qu'on a retenu d'attrayant, c'est la cabine arrière très vaste, les aménagements vraiment sympa.
Mais le confort est une chose, la qualité d'un bateau et son comportement en mer en est une autre.
On est prêt à bouffer du kilomètre et investir une somme d'argent colossale pour nous pour acheter et remettre en état un bateau, mais nous n'avons pas tellement droit à l'erreur.

Des discussions que j'ai eu avec des skippeurs sur le port concernant les matériaux, voila ce que j'en retient :

Polyester : Entretien aisé, vieillit bien malgré les soucis d'osmose qu'il faut anticiper voir régler. Pas d'humidité dans le bateau

Epoxy : Le top du stratifié, pas d'osmose (bien que ça n'aime pas les Uv) mais très cher, peu d'occasions sur le marché.

Acier : Robustesse, mais entretien lourd et humidité récurrente.

Alu : Plus léger que l'acier, mais entretien aussi lourd et soudure plus technique en cas de réparation.

Bois : Entretien lourd, mais facilité de réparations. Cependant, bateaux à l'occas souvent peux spatieux.

Bois moulé : Peux d'infos là dessus.

Ferro-ciment : Peux d'infos là dessus si ce n'est ce que j'ai écrit plus haut.

J'ai une formation de strateux et mon amie a été formée dans la chaudronnerie. On sait se débrouiller de nos mains (jusqu'à une certaine mesure). On vise principalement la sécurité et le confort. Le bateau présenté semble sympa, mais nous manquons de recul.

Qu'est ce qui selon toi serait rassurant sur les indications données sur ce navire ?

24 avr. 2010
0

suite
D'abord merci à Taille33 pour tes précisions.

Ensuite, oui, on pourrait voir moins grand, mais un projet bébé est aussi en "chantier" dans l'avenir.
Et un 10 mètres même si il y'en a des sympas risquera de devoir être revendu plus tard pour gagner encore un peu d'espace.
De plus en 10 mètres, très peu de cabine arrière valable. On a plus ou moins compris que si au port, la cabine avant est agréable à vivre, en mer, c'est tout autre chose du fait que c'est à l'étrave que l'effort du bateau pour fendre l'eau est le plus important.
Donc, on cherche l'occas improbable à partir de 12 mètres avec un budget très serré.

Cependant, on ne souhaite pas occulter les questions d'importance autres que celles liés à notre "petit confort", surtout au vu de l'investissement à placer. C'est un choix de vie, cela implique de se dire qu'en dehors d'une catastrophe en mer, le bateau devra être le plus simple à entretenir que possible, et à des coûts "abordables" même si on est conscient que c'est toujours cher.

Hors je ne suis pas maçon, et si j'ai les connaissances de Monsieur tout le monde là dessus, n'en reste pas moins que l'expérience des plus anciens est toujours bonne à écouter.
;)

16 oct. 201116 oct. 2011
0

":pour 50 000 euros tu as un super 10 m recent" ... et en plastique
pour moi rien ne vaut un bon ferro sorti d'un chantier nava, c'est super simple à travailler, à réparer, à entretenir

2

dans la vie
comme dans le nautisme ,on apprend en faisant des erreurs ;-)mon avis personnel :pour 50 000 euros tu as un super 10 m recent ,pourquoi s'encombrer d'un enorme bateau budjetivore ?

14 oct. 2020
0

Bien d'accord, c'est le choix que j'ai fait (avec un budget identique) et apres avois hesite a acheter un 12m en acier, je suis tres content de mon 10 m alu. Il est solide, j'ai pu l'equiper tres bien (voiles et electronique neuves) et il ne me coute pas trop cher en entretien, assurance. En plus il est facile a manier en solo. 10 m c'est une taille ideale pour un couple, et bien assez grand pour traverser un ocean. Avec l'argent qui reste, vous pourrez prendre des vacances.

24 avr. 2010
0

Le problème numéro un du ferro,
c'est l'éventuelle oxydation du maillage métallique présent dans le ciment.
Et là c'est quasi impossible à deviner, sauf si cela prend des proportions dantesques au point de suinter la rouille de partout.

Hormis cela, le ferro ciment est un très bon matériau et une construction professionnelle donne l'assurance que la construction a été faite à peu près dans les règles de l'art.
Pour avoir vu et participé à quelques constructions amateurs, je dois dire que c'est parfois très très approximatif.
Je devrais en parler au passé d'autant plus que le ferro doit être bien peu utilisé maintenant.

C'est un matériau très costaud ,au poids équivalent à l'acier lorsque la bonne méthode est employée. Et pour transpercer une coque, il faut y aller à la grosse masse.

24 avr. 2010
0

Pour Taille 33
Si oxydation, je suppose qu'il faut casser la coque de ciment, mais ensuite ?

On découpe le maillage pour le remplacer ?
Dans ce cas comment ?

Par ailleurs, je n'ai jamais vu un maillage de construction qui ne soit pas oxydé en surface. Si celui ci est enfermé dans une gangue de béton, à l'abri de l'air, pourquoi continuerait il de s'oxyder malgré tout ?

Enfin, après réparation, la remise en forme des parties de la coque remise en état se fait comment ?

A l'oeil ?

16 oct. 2011
0

"Et pour transpercer une coque, il faut y aller à la grosse masse." oui ou au perfo, mais on peut faire tous les travaux soit meme
en fait il faut bien nettoyer ta coque intérieur exterieure et la passer à l'epoxye et une peinture blanche dedans te permettra de voir si des tache de rouilles importante apparaissent, je pense qu'il faut éviter les constructions amateur trop aléatoires et te diriger vers un voilier de chantier naval

24 avr. 2010
0

D'autres part,
les voiliers en ferro se brade car ils se vendent difficilement vu les casseroles que se trimballe ce matériau.

Mais pour un voilier de 13m, la question du poids s'efface tout comme pour l'acier.

En achetant un voilier en ferro vous héritez d'un voilier à prix très bas mais aussi de sa mauvaise réputation et donc d'une revente problématique.

13m, c'est l'entrée dans la cour du" tout coute très cher", comme le pointe Pierre, et il faut bien en avoir conscience pour s'éviter de cruelles désillusions, si le budget d'entretien et de maintenance, n'est pas à la hauteur, par la suite.

Maintenant ces préventions dites, voilà un voilier tout à fait atypique, d'un certain charme, qui pourrait vous donner beaucoup de plaisirs.

24 avr. 2010
0

il est certain
que le coût de l'entretien se paye au kilo ... plus c'est gros et lourd, plus c'est cher ... :-(

24 avr. 2010
0

Pour les questions de budget
Si on occulte les quelques années à vivre au port le temps de financer achat et travaux, nous pensons un peu les choses ainsi :

6 mois à bosser en France
6 mois à barouder en mer

En clair, je suis chauffeur routier, il y'a toujours du boulot, et je fais des salaires net de minimum 1500 Euros, et plus généralement 2000

Ma miss quant à elle va entamer une formation d'assistante juridique, et apparemment, y'a toujours du débouché pour des salaires minimum de 1300 Euros Net

On est de toute façon plutôt bosseurs et avons tous deux un CV très pluridisciplinaire.

Donc, en gros on pense pouvoir en 6 mois, tabler sur au moins 10 000 euros de réserve d'argent, en comptant une mensualité perdue sans bosser au retour, les frais bouffes, facture, port, sorties, etc.

C'est pas grand chose, mais jouir de 10 000 euros chaque année pour les rénovations et refaire la caisse de bord, ça nous semble honnête.

On est en dessous de ce qu'il faudrait ?

24 avr. 2010
0

Capilarité
c'est suivant ce principe que la rouille peut se propager.

Le ferro en son temps connaissait deux "écoles" :

  • grillage galvanisé. Pour les détracteurs, le risque était que, dés que la galvanisation s'abimait, cela redoublait le phénomène de capilarité.

  • Grillage non galvanisé. Et donc peu protégé d'où risque d'oxydation plus accru.

La question que je me pose : on a pris conscience depuis un certain temps que le polyester n'était pas 100% étanche.
Quant est il du ciment, même si il est recouvert d'un primaire époxy, sans doute pas suffisamment épais pour faire office de barrière durable ?

Pour ce qui est de réparer, je n'en ai aucune expérience.
mais à bien y réfléchir cela me parait tellement difficile que je ne vois pas l'intérêt de s'y atteler pour des surface importantes.

Je ne vois pas comment on peut détruire le ciment sans casser le grillage et endommager les fers à bétons.

Ce sont des propos alarmistes qui n'ont peut être aucune raison de figurer pour le cas de ce voilier.

Il en est ainsi pour d'autres matériau où il n'est pas toujours facile de sonder réellement toute la coque .

24 avr. 2010
0

Suite à tes propos Taille33
Dans ce cas (j'anticipe toujours le pire pour ce qui concerne les réparations).

Quel serait selon toi le meilleur matériau à la réparation et à l'entretient et les modèles de bateau à l'occas, qui correspondraient de près ou de loin à nos attentes ?

Pour rappel :

Cabine arrière relativement vaste (et haute)
Bateau solide et marin
Tonture inversée (ça nous semble plus pratique pour se balader sur le bateau sans glisser du mauvais côté)
Si possible, cabine de navigation et non simple bache (à l'instar du GibSea Ms33)
volume intérieur relativement bien agencé.
Budget 50 000 euros achat et rénovation.
Longueur à partir de 10 mètres

24 avr. 2010
0

a mon avis pour 50000 euro
pour partir on trouve de très bons plastiques , du gibsea MS33 au gibsea 106 et bien d'autres .
Il y a aussi de nombreux aciers qui peuvent se réparer partout et dont l'entretient principale est le pot de peinture .
Alors pourquoi se compliquer la vie avec un ferrociment qui représente beaucoup plus d'inconvénients .

16 oct. 2011
0

"Quant est il du ciment, même si il est recouvert d'un primaire époxy, sans doute pas suffisamment épais pour faire office de barrière durable ?" on met du mastique epoxy sur toute la coque interieur exterieur,
puis une primaire epoxy juste avant la peiture de la coque

je suis au chantier naval de capbreton je vois autour de moi des voilier bois, acier, ou polyestere , je peux vous assurer que plus j'en vois plus j'aime mon ferro

24 avr. 2010
0

Pour les histoires de budget,
je suis assez nul.

Mais au dela de 12m, les places de port atteignent des sommets tout comme l'accastillage.
Rien que le prix d'un jeu de voile pourrait vous faire tousser.

Le monde a changé : si, voici trente ans, on pouvait naviguer de part la planète, pour des clopinettes ou presque, il en est autre chose aujourdhui car la voile/voyage représente une manne financière, aussi dans les pays qu'on dit pauvre.

je ne saurais te dire si les 10000 euros annuels sont suffisants.
D'autres seront peut être plus pertinent là dessus.

24 avr. 2010
0

Si l'acier est un matériau
qui ne vous pose pas de problème d'affinités, choisissez le.
C'est sans doute le matériau du bourlingueur pas excellence.

Personnellement, je n'aime pas l'acier, mais je lui reconnais de nombreux avantages et pour le plus important, celui de pouvoir se faire maltraiter dans le pire, toujours en se déformant, sans se déchirer.

Et pour ce matériau, dans l'occasion, il y a du choix…

24 avr. 2010
0

Votre voilier idéal serait peut être…
(roulements de tambours)
……………le Petit Prince.
Je lui trouve de belles lignes et il semble combler leur propriétaires.
Coque triple bouchains d'où lignes proches des coques en forme
Architecte Philippe Subréro.
Chateau arrière comme vous le souhaitez.
12,50m.

24 avr. 2010
0

C'est vrai qu'il a une tronche celui là
Exact, cela ressemble beaucoup au genre de bateau qui nous attire.

Je visite un site sur ce navire. Malheureusement, peu d'occasions en vente. Ou alors, il va falloir se déplacer aux Caraïbes.
Il y'en a un en France à 55 000 euros, un peu en dehors de notre budget, mais ça vaut la peine d'interroger le vendeur.

Bravo en tout cas, tu as mis le doigt sur le style de voiliers qui nous conviendrait.

24 avr. 2010
0

Re tonture
Merci pour cette précision, j'ai du mal comprendre les explications sur Wikipédia.
Du coup, je le saurais désormais.
;)

24 avr. 2010
0

photos
souvent les agences font en sorte que l'acheteur potentiel n'aille pas sur place de lui même de peur de passer par le propriétaire direct .
Il en est de même pour l'immobilier ,souvent vous verrez le sol du balcon ou terrasse ,mais rarement la vue

24 avr. 2010
0

je ne sais pas tumbleweed
j'explique simplement que très souvent les agences font en sorte que sur leur photos on ne puisse reconnaitre l'emplacement exact du bien a vendre ,pour les raisons expliqués ci dessus ,ce qui veut dire qu'il est tout a fait plausible que l'agence donne sa propre localisation ,alors que le bien peut-être dans un port a côté

24 avr. 2010
0

merci jean pierre
je pers pas encore la boule
mais c'st plus facile a se souvenir d'un bateau comme ca que d'un modele courant c'est sur
eric

24 avr. 2010
0

C'est toujours le sud est !
Quoi qu'il en soit, ce bateau est loin de nous (nous sommes à Bordeaux).

Il correspond bien au "Petit Prince", en tout bâti sur les plans du même architecte.

J'en ai trouvé que deux autres à vendre.
L'un a 55 000 euros en France, et l'autre à 38 000 en Martinique.

Ces deux là sont en acier.
Il y'en a bien un dernier à 90 000 euros, mais complètement hors budget.

Je suppose que si nous devions faire un choix, il vaudrait mieux s'orienter vers un bâtiment en acier au vu des précisions apportées.

Le Ferro-ciment n'est pas un matériau qui m'ennuie (j'ai quand même lu l'histoire d'un voilier construit dans ce genre de matériau qui après s'être fait durement cogné par un bien plus gros sur le canal de Panama a été tout juste égratiné), mais la peur d'acquérir un bateau qui soit impossible à réparer, et difficile à entretenir.

J'ai pas trouvé de "Petit Prince" en stratifié à vendre en furetant.
Je vais essayer de fouiller pour vois si d'autres bateaux construit sur le même cahier des charges existent.

En tout cas, je vous remercie énormément pour toutes les infos que vous fournissez. Ca aide énormément à bien cerner ce que l'on doit cibler dans un tel projet.

27 avr. 2010
0

A cannes, oui
Il s'agit de Moonsone, sous pavillon US, c'était en tous cas, celui qu'il arborait les rares fois où je l'ai vu navigué.
Mais je croyais que c'était une construction amateur totale.
Je vais me renseigner

16 oct. 201116 oct. 2011
0

Oui il est bien à Cannes.
Et si je ne m'abuse, il s'agit MOONSTONE bateau de ce bon vieux Bob !
Si c'est le cas, tu peux l'acheter (presque) les yeux fermés.
Bob à tenu un chantier de construction durant quelques années, puis à été expert pour ce type de bateau.
Je ne sais pas dans quel état il est exactement parce que Bob ces dernières années ne roulait pas sur l'or, mais il est certain que si un bateau en ferro a été bien construit, c'est bien le sien !
Aprés, le reste est question de gout...

24 avr. 2010
0

tonture
tonture inversee ce sont les voiliers dont le centre est plus haut que l'arriere et l'avant comme souvent par exemple les dessins de erik lerouge...
la tonture est marquee et normale comme ds le cas du bateau ferro qui a attire votre attention
amicalement
eric

24 avr. 2010
0

precision
ce bateau la le ferro je crois bien qu'il est a cannes pas a nice..
en tous cas sur les photos c'est le vieux port de cannes pas celui de nice..
eric

24 avr. 2010
0

merci samedi
donc ce bateau le ferro a chateau arriere est bien au vieux port de cannes
eric

24 avr. 2010
0

ps après vérification
tumbleweed tu a raison ,le bateau se trouve bien a canne ,c'est l'agence qui se trouve a nice .

24 avr. 2010
0

a tu essaye
yachtworld.com
il y a 10 mille bateau a vendre
de tout c'est vrai
et n'importe ou c'est vrai aussi
mais regarder et voir c'est avancer un peu non?
eric

24 avr. 2010
0

Petit Prince ; si
son style te plait, n'hesite pas .
volume habitable important , tres securisant a la mer ,et confortable a vivre.
sauf le cockpit un peu etroit .
mais la timonerie interieure est souvent prevue pour assurer la veille.
recherche dans la bibliotheque HEO , en tapant ATLANTIKA .
c'est un resumé du convoyage de Gibraltar a Las Palmas en Petit Prince.
en son temps ( il y a longtemps...) j'ai eu une coque en finition.
Mais pour ce bateau c'est au coup de coeur ( comme la plupart des autres d'ailleur ), que cela fonctionne .
Bon Vent ,
Maurice.

27 avr. 2010
0

MOONSTONE plus exactement
:-p

24 avr. 201016 juin 2020
0

exemple.
&gt&gt&gt&gt&gt&gt

24 avr. 2010
0

dans les bateaux typés
il y a la serie des freedom 40 et 44 en polyester .
le ferro construit en nouvelle zelande est de trés grande qualité evidemment ceux qui etaient construits sur la giscle avec du grillage de cage a poules et du sable et du ciment piqués sur les chantiers de port grimaud c'etait pas ça
les réparations se font au ciment pront aprés avoit nettoyé le grillage ,normalement la couche d'époxy exterieure protege suffisament le beton, qui doit etre de pouzzolane et de lafarge E350
avec un adjuvent d'etancheite le meme que pour les pilles de pont .
evidemment ce materiau à mauvaise presse et en plus est très difficile à assurer tous risques .
si on vit a bord un voilier en metal est suffisament ventilé et surveillé pour etre sec et sain et avec un budjet de 50000 roros ça doit se trouver sans problemes .
alain

24 avr. 2010
0

Il y en a un
à Quiberon, depuis des années, coque retournée dans un jardin, ça vaudrait peut-être le coup de contacter le prorio, des fois qu'il serait content de se débarrasser de cet encombrant meuble?

24 avr. 2010
0

pelle mêle
Alors, ça va être difficile de me souvenir de tous les pseudos, car ce forum est conçu "étrangement"...
Donc je fais dans l'ordre des interventions qui ont suivi :

Pour ATLANTIKA, j'ai cherché, mais pô trouvé...

Pour les Freedom, effectivement, j'en ai vu à la vente, mais la plupart sont encore très cher (autour de 100 000 euros), donc hors budget.

J'ai fais une recherche plus globale sur Yacht.com mais la plupart des bateaux proposés le sont aux USA et je ne veux même pas imaginer les complications administratives qu'il y'aurait pour acheter un bateau sur place, sans compter l'argent perdu pour le visiter (pour peut être ne pas l'acheter), et quand bien même, le convoyer en France. Je me concentre plutôt sur la France et les pays frontaliers, ça fait déjà un gros marché.

Pour Papy-Boom, la coque dont tu parles m'intéresse. Aurais tu plus d'info, ne serait ce que sur son état apparent ?

24 avr. 2010
0

le freedom
il y en a un dans le sud de l'angleterre a 45000
roros je m'y suis interessé avant d'acheter mon catalent
alain

24 avr. 2010
0

dans les peites annonces d HEO
un peu plus bas un galapagos prte a partir d apres l annonce a 52 0000

un ferro , c est jouer a la roulette russe

24 avr. 2010
0

c'est vrai alain
que les freedom 40 et 44 meme plus petits d'ailleurs sont de super bateaux en plus en sandwichet sacrement echantillonés..
en plus ca marche vachement bien
mais j'aime bien ton catalent aussi j'ai failli acheter un 27' donc son petit frere mais sans balestron..
j'aime
eric

24 avr. 2010
0

1: le ferro 2/ le budget
Les avis donné sur le ferro donnés plus haut sont exactes. Si bien construit pas de problèmes. Effectivement si le treillis metalique est attaqué, c'est foutu, suaf a avoir une toute petite attaque très localisée que tu peux réparer avec un mortier epoxi, si cela depasse 0,25m2 c'est foutu.
Pour le budget, le seul prix de la place de port pour les 6 mois ou vous vivrez en france représente env. 3000€ en atlantique, en med c'est 1?5 fois plus cher. La réb.novation d'un bateau comme cela peut vite couter cher. J'ai acheté Mohy, il était au sec, sans moteur mais avec voile, accastillage tout neuf. J'ai remotorisé, refait circuit électrique, réarmé (grément courant, sécu , le mini de l'elelctronique, peinture....) J'ai tout fait tout seul buget 25000€ juste en achat matière première. Qaund à la nav si tu peux compter 1000€ / mois c'est mouillage permanent et surtout pas de casse. Il te faut une réserve mobilisable de + ou - 5000€ mobilisable en plus de ton budget pour palier la casse ou les imprévus.
Mais vous tenez le bon bout. Il faut y aller on trouve des ferro a env.45000 pret à partir ou presque, c'est peut être plus sur.

24 avr. 2010
0

Bon on oublie l'option ferro
Merci Mohy pour ta réponse. Elle nous éclaire pas mal. Au final, ma miss est rentré, on a discuté, et l'option ferrociment ne sera pas retenu.
On ne préfère pas prendre de risques, surtout vu l'importance du prêt à contracter.

En fouillant encore un peu ce soir, ma miss a repéré un Coronado 35 et un Sun Liberty 34
www.annoncesbateau.com[...]99.html
sites.google.com[...]istoire
Ca se rapproche franchement de notre recherche.
Encore que les Coronado semblent pas trop chers à l'occasion et on en trouve pas mal en Espagne apparemment.
Le Sun Liberty est pas mal non plus, en tout cas dans les finitions intérieures, mais il nous faudrait réussir à tomber sur une gamme de prix plus abordable.

Pour ce genre de bateaux à l'occas, vous partiriez sur quelle base de prix avec aucun travaux à faire sur coque/Gréément et voile (les aménagements intérieurs, on s'en fiche un peu, on fera de toute façon des travaux à l'intérieur) ?

25 avr. 2010
0

J'en ai vu un
construit en NZ, on n'aurait jamais cru qu'il était en ferro, magnifique ! Le pont également en ferro ne faisait que 8 mm d'épaisseur !

Le proprio me disait que là-bas ils ont développé des ferraillages spéciaux très denses exprès pour les bateaux, et des bétons avec des adjuvants qu'on utilise en effet comme dit plus haut dans la construction des ouvrages d'arts.

Lorsque c'est bien conçu c'est très solide et c'est un peu comme un pont : on dirait qu'il est en béton, alors qu'en fait il est en acier, le béton servant à empêcher la ferraille de bouger et de rouiller... ;-)

Je connais des choses flottantes qu'on essaie de faire passer pour des bateaux bien moins solides ! :-D

_/)

25 avr. 2010
0

En réponse à Villefly
Première réponse plus optimiste sur ce bateau.

D'autant que ce bateau en dehors du soucis de son matériau de construction est très attrayant.
Pour la question du bois à entretenir, c'est pas un soucis, c'est tout de même moins difficile de poncer et lazurer le bois que gérer un problème de ferro qui se dégrade.

Question survie, l'option sera de toute façon dynamique (merci au site Banick qui nous a bien renseigné là dessus).
Pour la navigation, l'électronique sera tout de même appréciable, mais nous comptons bien savoir relever notre position sur une carte, et même apprendre à gérer via la course apparente des étoiles. Un autre routard des mers dont nous apprécions le blog (Anak) est aussi l'une de nos références sur ce point.

Question quand même :

Il n'est pas expertisé (un brin gênant quand même), et si il devait l'être à nos frais pour finalement constater qu'il est "pourri jusqu'à la moelle", ça ferait cher du déplacement et des frais d'expertise pour rien.

Qu'est ce que vous exigeriez du vendeur en préalable à une visite si vous venez de loin.
Pour moi, il doit être au sec pour commencer, ça me parait évident, mais ensuite ?
Et est ce qu'habituellement les vendeurs sont compréhensifs et jouent le jeu là dessus ?

0

ah je vois
que tu sais ecouter les conseils,tu iras loin mon petit ;-)

25 avr. 2010
0

a voir de pres...
il a l'air pas mal ce canote,vu de loin!
je trouve plus surprenant le commentaire du broker qui voudrait faire bien des frais inutiles,genre sablage et couches de primer epoxy a 5000euros(dejà vu) alors qu'il ne s'agit peut etre
qu'un petit decolement de l'enduit epoxy qui a oxydé le grillage en surface,probleme que connaisse tous les ferros et tres facile a retablir(disquez la cloque,lavez avec eau acidulé à5%,sechez,primer epoxy,enduit,poncage,peinture)
j'ai un ferro depuis 16ans,et c'est la seule operation d'entretien que j'ai eu a faire sur la structure,de toute facon si l'armature est atteinte ca eclate le ciment et ca se voit!je vous signale aussi qu'une antenne gps coute 45 euros et que la cartographie est gratuite!ca c'est pour les 3000 d'instruments,quand a la survie ca se loue ou ca se construit(survie dynamique...)
coté reparation j'avais lu (ferro boats.com)qu'ils avaient reparé une coque tres abimé sur une barriere de corail sans problemes.
je serai sans doute plus regardant sur la partie bois du canote qui elle sans un entretien serieux a toutes les chances de n'etre pas aussi durable..
ah oui aussi,quand on voit certains ferros,je vous assure que le mot vilain n'est pas de mise!
bonne recherche tranquille ,vous le trouverez...

25 avr. 2010
0

venir de loin ...
On est presque toujours loin du bateau qu'on va acheter ;-) Il faut donc inclure un budget "voyage de visite" dans l'opération. Les trains-couchette de nuit ne sont pas chers en promo, souvent moins de 100€ pour 1000km aller + retour.

Visiter le bateau à sec est mieux, on pourra même sans problème faire tourner le moteur avec un seau d'eau et un tuyau d'arrosage. Mais si le bateau est à l'eau à Nice ou Canne, ce sera difficile de convaincre le propriétaire de payer à fonds perdus pour chaque visiteur les 1000€ que va lui coûter la mise sur ber pendant 1 semaine !

Quand j'ai acheté le mien, j'ai payé le "Roulev" pour voir les dessous ...

25 avr. 2010
0

pour l'expertise c'est très simple
pour un bateau un peu conséquent, il faut toujours proposer une expertise au vendeur avec prise en charge par lui si le bateau n'est pas conforme et prise en charge par l'acheteur si le bateau est conforme

là, il y a 2 cas de figure:

il accepte, c'est qu'il a confiance dans ce qu'il vend et qu'il n'y a pas de loup, à sa connaissance, qui lui mettra les frais à sa charge, donc l'expertise ne lui coutera rien

il refuse, c'est qu'il sait déjà que son beau bateau à vendre ne passera pas l'expertise

dans les 2 cas, c'est un enseignement capital

amicalement

25 avr. 2010
1

Je n'ai jamais déconseillé ce bateau
c'est peut être une excellente occasion.

La première chose à faire, et la plus essentielle, est déjà d'aller le visiter.

Je me demande s'il existe un matériel de détection qui permette de déceler l'oxydation interne.
J'ai quelques doutes…
Alors l'expertise…

25 avr. 2010
0

a 50 000 euros
tu trouve pas mal de de polyester genre sun shine , sun fizz .moins de souci que ce ferro , beaucoup plus rapide
j ai un ami qui a construit un 18 M ferro , deux tour du monde avec , mais celui a la vente tu ne connais rien des materiaux utilisés

va a port st louis du rhone chez navy service ,beaucoup a la vente , passe une annonce dans une revue specialsé

25 avr. 2010
0

d ailleurs
il y a un mois , peut etre encore en vente , un oceanis 400 a 40 000 euros en martinique , environ 10000 a remettre

25 avr. 2010
0

tu as sur h et o
un sterven bon bateau a vendre en urgence:
hisse-et-oh.com[...]dex.php

25 avr. 2010
0

c'est un bateau

pour naviguer à quai!

si c'est pour sortir du port, il vaut mieux prendre autre chose...

bonne journée

Jean

25 avr. 201016 juin 2020
0

un fifty acier à voir
www.boatshop24.com[...]ail.htm

Une annonce qui semble sérieuse, à prix correct ; j'ai une version 33' du même architecte : super sérieux

25 avr. 2010
0

De quel bâteau...
...parles tu, Segalen ?

Pascal, merci pour le lien.
On a regardé et trouvé des bateaux similaires sur le net, et effectivement, un vaste 12 mètres en acier pour un tel prix et cet équipement, c'est tentant. Je vais contacter un peu plus tard le propriétaire pour avoir quelques informations en plus.

Dconversat, idem, ce bateau semble très agréable à vivre, on a déjà envoyé un mail pour un complément d'info.

Tropicat, j'ai fais une formation dans la stratification, j'y suis donc pas opposé, d'autant que je connais la qualité du matériau et sa facilité de réparation (encore que refaire un Gelcoat, faut pas regarder les heures de ponçage)

Le soucis avec les Béné/jano, c'est qu'on a l'impression que ces constructeurs pensent plus aux cinquantenaires un peu aisés ayant envie de régater le week end, que les tour-du-mondiste (qui sont certainement des jeunes fauchés le plus souvent).
Les bateaux sont taillés pour la vitesse, les finitions sont jolies, mais vivre dedans doit finir par être oppressant à force de se cogner la tête tous les matins dans les cabines avant ou arrière.
Notre choix de vie est tout de même pensé à une échelle d'au moins 10 ans (si c'est pas plus), donc on ne cherche pas le sport (même si il y'en aura forcément un peu lorsque la mer sera grosse), mais une optique de se sentir bien chez sois, partout où l'on sera.
Cependant, il y'a des détails sur les aménagements de ces bateaux qu'on a retenu pour nos futurs petits travaux d'intérieur.

Mohy, nous te remercions énormément pour tes propos, ça nous permet de savoir quoi vérifier.

Petite question subsidiaire, un voilier habitable peut il ouvrir à un prêt immobilier ?

25 avr. 2010
0

expertise...
c'est curieux cette croyance que l'acier va s'oxyder dans le beton?sans oxygene en plus,c'est aussi etonnant que personne ne pense que la solidité d'un polyester osmosé puisse etre atteinte.
Quand j'ai percé ma coque pour mettre une sonde,j'ai trouvé des fers tout neufs sans la moindre trace de rouille,et un ciment tres tres dur(prevoir meche carbure pro et mettre la percussion)
Pour ce qui est de trouver un expert ferro,vous aurez bien de la chance d'en trouver un,plus personne n'y connait rien dans ce materiau et meme des architectes ont ecrit de telles betises!
voyez le site de benford.us,cet architecte etait au top et donne un avis eclairé sur le ferro aujourd'hui (c'est en anglais comme la majorité de l'info sur le procédé)bonnes lectures...jluc

25 avr. 2010
0

Oxydation vs résiqtance
"c'est curieux cette croyance que l'acier va s'oxyder dans le beton..."
Sans dout erien à voir avec la construction d'un bateau mais n'est-il pas bizarre qu'à port camargue, tous les pontons béton de 30ans sont remplacés car jugés dangereux????
Je reste un eu perplexe et en tout cas abonde sur les précautions à prendre pour cet achat.

25 avr. 2010
0

Ce n'est certainement pas une croyance,
c'est une possibilité.

Tout comme on a longtemps cru que le stratifié verre/polyester ne pouvait être atteint. Et il l'est bien pour les cas d'osmose grave.

Il faudrait retrouver les articles traitant du sujet dans d'anciens Loisirs Nautiques. Photos à l'appui.

25 avr. 2010
0

il y a un point éclairant
le ferro a mauvaise presse en france, pas dans las pays anglo saxon. Peut être a cause de LN et certains architectes qui ont laisssé croire que c'etait trop facile a faire. Maintenant je pense que l'on ne trouve plus de ferro de moins de 30 ans. Ceux mal construit pisse la rouille de partout. Ceux bien construit, il en existe 2 sortes. Pont coques ferraillé et ciment d'une seule pièces et ceux dont le pont est rapporté.Perso je n'opterai que pour le premier cas de figure, trop de problème coque pont avec le second. Deuxio est ferro a une certaine souplesse, l'ensemble pont coque c'est commela coquillede l'ouef cela rigidiefie un tant soit peu le tout. Pour l'expertise il faut oublier. Tu ne trouvera personne. Par contre même à flot tu peux verifier quelques points. Tu ouvre le compartment moteur et tu regarde l'état du bati moteur. Souvent en acier il est révélateur de l'entretien mais aussi d'éventuelles fuites electriques catastrophiques pour le ferro. Tu verifie sous les fond de coffre ou tu demonte un vaigrage, le treillis doit transparaitre en relief et tu peuc voir s'il est oxidé. Tu regarde les découpe de panneaux de pont et tu vois ton ferro en coupe. Si tout est parfait (pas la moindre fissure apparante,tu peux aller plus loin. PAr contre vérifie un point avec ton banquier. Un prêt pour un bateau non expertisé c'est dur. Et comme les expert sont des buses sur le ferro, ce qu'ils retiennent pour valeur c'est celle de l'équipement.
Pour ce qui est de la visite s'il est à flot il faut au moins y aller trois ou 4 jours. Essayer le bateau en mer, voir l'état des voiles du grément. Laisser retomber l'enthousiasme de la première visite,écouter le prprio sur ses navs ses problèmes ,ses joies avec le bateau. Tester la maneuvabilité au port. Un tel cannot se gare pas comme une R5. Maintenant pour un premier achat si c'est vraimment aller en mer que vous voullez, prévoyer effectivement un sun shine ou autre. Un peu plus petit, plus facile, plus léger, plus rapide, même si moins grand à l'intérieur.

25 avr. 2010
0

exelents conseils mohy
un petit bemol sur le roof bois car parfois ,plage av et ar ainsi que passavents sont en ferro et c'est suffisant pour l'effet poutre de la coquille
mon conseil:demandez a passer une nuit a bord et passer tout les fonds à la lampe de poche
comme mohy je crois que quand ca flotte depuis 30ans
c'est bon signe ou alors ca se voit(ciment se delite)à ne pas confondre avec une tache de rouille d'un grillage affleurant car il raclaient le grillage pour limiter le poids,un 10 metres n'a que 12mm d'epaisseur,un 18m jusqu'à 24mm,grillage a maille carré et utilisation de sable lavé seché en sacs pour un dosage pesé du mortier(à demander)
verifier aussi les anodes car un ferro ,c'est comme un acier,meme si ca rouille moins...jl

25 avr. 2010
0

énnoooooorme
Hors sujet mais je viens de visionner l'annonce du ferro en question.
Nous on passait 3 semaine à 3 dans un 5,5 mêtre alors ....meme en prévision de la venue du p'tit bout ca me parrait ennorme comme canot!!!

Effectivement compter un coef de 1,5 à 2 pour chaque metre de plus et ca va vous donner une idée des dépenses à investir.

25 avr. 2010
0

Sia33
Pas si énorme que cela en fait, d'autant que nous ne comptons pas y passer seulement 3 semaines dessus, mais y vivre complètement chaque jour de l'année..;-)

Donc un ratio de 10 à 12 mètres me paraît, après avoir pu visiter et discuter avec des marins du port de Bordeaux, ce qu'il y a de plus raisonnable pour un bateau acier "habitation" qui devra également faire le tour du monde..:-D

Pour ce qui est des dépenses, en effet, ça reste une véritable problématique à étudier. Ce qui nous serait utile d'ailleurs, ce serait d'avoir une idée du prorata des dépenses sur un 11 mètres par exemple échelonné sur 5 à 10 ans..:-p

Quoi qu'il en soit, merci pour tous vos commentaires et informations qui nous sont fort utiles à Sylvain et moi-même dans notre recherche..

~S~

25 avr. 2010
0

la taille et le coût ...
La taille est un truc délicat : A taille égale, les anciennes carènes sont moins logeables que les récentes (récente = pour moi, dessinées après 1985 environ). Mais le bateau peut être récent (1985) mais avoir un dessin de 1970-75, et alors il faut une grande longueur pour se loger.

Un 12m de dessin moderne est très logeable. Je peux parler que ce que je connais bien, un vieil Ovni 39 dessiné en 1987 et datant de 1988, 12m, 3.90 de large, on a de la place !

Le coût d'entretien est plus difficile à estimer, car cela dépend de la durée : un bateau gardé 15 sera plus cher en entretien que celui gardé 5 ans ... car dans le premier cas on aura changé énormément de choses, et pas dans le second cas.

Le vieil Ovli39 par exemple, ça coûtera bien 10.000€/an sur le très long terme (déjà 3000€ de port et 1500€ d'assurance tous risques). Les voiles tous les 10ans, la sécu idem, le gréement dormant tous les 20 ans, les pannes de chauffage, de frigo, de moteur, de guindeau, etc ...

25 avr. 2010
0

nous avons vécus
10 ans à bord 24h/24, 365 jour/an avec 2 enfants (au départ 24 et 9 mois) dans un 12 m plutôt ancien dans son dessin (arrière norvégien).
La taille et le volume de notre bateau n'a jamais été un problème. ;-)
Je confirme que les frais d'entretien et d'équipement croissent de manière exponentielle avec la taille et SURTOUT le déplacement ... :-(

25 avr. 2010
0

syldartha
A la lecture de votre profil je me rends compte que vous avez qq peu derivé de votre projet de depart:
il vous faut bien definir votre programme, si c'est pour qq mois par an en mediterranée par exemple,je pense qu'un 9/10m serai plus approprié et nettement moins couteux en entretien,port,ect
dans la categorie 12/14m c'est plus pour ceux qui partent loin et longtemps(domicile permanent)
si vous louez qq jours l'un et l'autre vous pourrez vous faire une idée de ce qu'il vous faut pour votre programme...

25 avr. 2010
0

Il y a un moyen
à peu prêt cohérant pour expertiser soit même une coque en ferro.
Il s'agit d'utiliser un scléromètre (pas certain de l'orthographe), c'est une moyen bien connu des experts en batiment quand il s'agit de tester une dalle de béton.
En gros, il s'agit d'une bille d'acier propulsée toujours à la même vitesse et la même force par un ressort.
Il y a un cadran qui mesure la hauteur de rebondissement de la bille aprés son impact.
Si localement vous avez un rebondissement beaucoup plus faible, cela signifie une certaine mollesse du béton.
Vous pouvez être certain qu'à cet endroit, il y a soit un béton poreux ou un ferraillage attaqué.
Par contre, si la hauteur de rebondissement est homogène cela signifie que la surface et ce qu'il y a en dessous est sain.
Un scléromètre se trouve en location chez les pros du batiment ou peut même être prété par un bureau de controle genre APAVE, SOCOTEC ou VERITAS en s'adressant au service batiment génie civil de ces entreprises.
J'en ai eu besoin il y a quelques années pour tester une dalle avant que mon gendre n'entamme des travaux sur un support suspect, l'APAVE de Rennes m'avait prété l'engin moyennant un dépot d'un chéque de caution de la valeur de l'appareil qui m'a été restitué à la remise de l'engin en bon état.

25 avr. 2010
0

je me permets d'intervenir
avez-vous une bonne expérience de la navigation ?
Car débuter avec un tel monstre (je parle du ferro) genre 13 m / 13 tonnes me semble assez hasardeux, surtout avec un (futur) petit mousse à bord.
Il y a des quantités de voilier de 10 m à prix abordable tout à fait convenables pour le long cours à deux plus un et bien plus maniables (sans parler du poids des ancres à remonter).

25 avr. 2010
0

13m /13 T
A mon avis le rapport est un peu supérieur. mais bon, c'est pas tellement le souci ...
à 13 m le souci c'est le fric ... tout est en rapport : changer une poulie, les drisses, une voile, les places de port, faire le plein de GO ...
moi j'ai fait 10 ans à deux dans un 11 m /10 T ...
c'était largement suffisant.

0

bien sur willi
j'ai vecu sur un first 29 pendant plus de 6 mois avec mes deux bebés'(et ma compagne aussi !) ;-)

25 avr. 2010
0

il faut savoir que le plaisir de vivre sur un bateau est
toujours très largement surestimé et le cout de ce plaisir toujours très largement sous estimé

enfin, le duo petit budget/ gros bateau est le + souvent un rève, sauf si on ajoute le mot poubelle au mot bateau

dura lex, sed lex

cordialement

26 avr. 2010
0

prix au poids
un bateau ca revient a peu pres a un prix au poids plus c'est lourd plus c'est cher
pour une longeur egale un deplacement lourd coutera plus cher a l'annee qu'un modele plus leger
pour avoir une idee a peu pres correcte du prix de revient annuel d'un bateau on prends 15 a 20 % de son prix neuf.. pas d'occasion mais neuf§
a savoir 100 mille roros =entre 15 et 20 mille a l'annee.;
quoique fasse quoiqu'on dise quoiqu'on pense on tombe a peu pres toujours dans cette tranche de prix
amicalement
eric

26 avr. 2010
0

On ne se décourage pas pour autant
Nous revenons aujourd'hui d'une petite journée passée au bassin à flot.
Rien ne vaut les discussions avec les skippeurs. 80 familles vivent dans leur bateau, tous un peu fauchés, tous des désirs de voyage plein la tête, tous plus ou moins dans la maitrise de la navigation, mais tous passionnés.

Ca bricole, ça papote bateaux et voyage, ça s'entraide en fonction des connaissances.

Au final, en compagnie de deux bourlingueurs des mers, nous avons pu mieux apprécier notre cahier des charges.
Comme nombre d'entre vous, ils nous ont suggéré de nous tourner vers l'acier.
Comme nombre d'entre vous, ne pas voir trop gros, mais pas trop petits non plus. Il faut un minimum de confort quand on vit à deux, voir à 3 dans un bateau.

Donc ce sera un bateau acier entre 10 et 12 mètres maxi. Au delà, ça devient chaud tant sur la navigation en solo que sur les coûts de l'entretien.
Un Ketch semble un choix plus judicieux vu le poids du bateau mais paradoxalement, un sloop serait quand même moins cher à entretenir du fait qu'il y'a moins de voile, de gréement et d'accastillage à user.

Dans notre cahier des charges, on s'ajoute quelques options comme pouvoir tenir assis sur la cabine arrière minimum. L'idéal serait carrément de pouvoir être debout mais c'est rare ce genre de bateaux.
On nous a vivement déconseillé les constructions amateur pour nous recentrer vers les bateaux de série.

Vos contributions et nos discussions directes avec des gens baignant dedans nous aurons au moins permis de bien centrer nos recherches et étayer un peu nos maigres connaissances.

Nous sommes conscients du confort très relatif que procure la vie dans un voilier. Toujours humide, on oublie la vie d'appartement avec les machines pour chaque chose, on optimise la place, et l'hiver dans un bateau même chauffé au mieux, ça doit pas toujours être une sinécure.
Mais nous sommes jeunes, motivés dans notre projet, on le réfléchit correctement tant sur l'investissement et l'argent à placer pour l'entretien et les incidents de parcours, que sur le choix de vie en lui même avec ses bons et mauvais côtés.

Bourlinguer à travers le monde a son prix tant financier que sur les nerfs (on est plutôt calmes, donc ça va), mais paradoxalement entre une vie de c... à bosser pour payer sa retraite, sa maison avec petite piscine et un chien, et une vie à sans cesse découvrir et s'émerveiller (ou pas) de notre si petite planète, notre choix est fait. On aura pas tous les jours 30 ans, on ne tient pas à attendre la retraite et aucun propos grincheux ne pourrait faire faiblir notre optimisme. On fait le mieux possible, on fera sans doute des conneries, mais ma foi, c'est aussi par les erreurs qu'on apprend.

Bref, rassurez vous (pour ceux qui nous rappellent combien c'est une vie couteuse en tout), on sait où on va et on anticipe sur tout autant que possible, sans jamais négliger tout ce qui peut nous être appris. Les plaisanciers à Bordeaux sont une vraie petite communauté très sympa (voir même un brin pirate vis à vis des autorités) mais qui n'hésite pas à faire partager connaissances et savoir faire. Et nous écoutons beaucoup...

On vous tiendra au jus. On espère acheter sous trois mois...

Merci à tous en tout cas pour vos commentaires très précieux.

Sylvain et Sia

26 avr. 2010
0

Bonne chance
Sylvain et Sia, et je crois que vous avez l'essentiel pour réussir : le réalisme et l'humilité. :-)

26 avr. 2010
0

évolutions
Le risque des idées préconçues:

Vous avez évolué du ferro à l'acier ...

... je vous suggère de continuer l'évolution de l'acier vers l'acier OU le plastique...

... non pas pour forcément acheter un plastique, mais pour ne pas rater l'occasion ou le coup de coeur pour un éventuel plastique qui passerait dans votre champ visuel et que vous auriez négligé de regarder sous prétexte qu'il n'est pas en acier.

Car si vous n'allez ni au Spitzberg ni au Cap Horn, l'acier ou l'alu n'est pas indispensable.

Mon port est un port-chantier, avec 300-400 bateaux à terre. Parmi lesquels 90% de plastique, et les 10% restant en alu ou acier. La réfection des carènes "acier" que je vois se produire de temps en temps est un chantier de grande envergure, et s'il faut revoir l'intérieur de la carène c'est un cauchemar.

26 avr. 2010
-1

vous etes sectaires et pas vraiment sociables ( déjà aigris)
et en vous comportant comme çà, vous irez pas loin dans le monde extérieur

si vous considérez réellement, comme vous le dites ( "entre une vie de c... à bosser pour payer sa retraite, sa maison avec petite piscine et un chien") que celui qui a une maison,une piscine et un chien, et, qui va avoir une retraite correcte est un con, posez vous au moins une fois la question de savoir ce que vous êtes vous même :-(

en tant que con sans chien et sans piscine, je vous dis simplement que vous êtes déjà bien engagés dans la voie de la marginalisation pirate avec des raisonnements comme çà

26 avr. 2010
0

la voile pourave
en voila un bel exemple de vie à bord qui malheureusement se pert .......
un pret immobilier ! je ne connais pas de banquier qui en consentira un si on n'a pas de domicile terrestre .....
attention un ferro est pratiquement impossible à assurer tous risques surtout si il n'y a pas d'expertise .
avec un budjet de 50kroros il y a des voiliers
entre 10 et 12m recents pas forcement des benéjaki il faut aller voir chez nos voisins
surtout dans le nord ils ont des voiliers de croisiere pour la croisiere et pas des coques de regate aménagées comme des HLM ou transport de troupe .chez wauquiez par exemple un chance 37
se negocie sous ce prix la , on trouve un amphora aussi .
en ce moment rien ne se vend donc entre prix affiché et le prix de vente il y a souvent des ecarts de 30% .
UN BON BATEAU QUI EST DANS LES ANNONCES LE FANDANGO et la il reste de la marge financiere
ezt il y a meme la cabine pour le mousse .
alain

26 avr. 2010
0

voile pourave
c'est christian navis le prmomoteur de ce mode de vie sur l'eau;
plus meme que mode vision et choix de vie vraie..
eric

26 avr. 2010
0

Entre 10 et 12m
c'est en effet, je trouve, la bonne fourchette pour rester dans un budget raisonnable, tout en abordant le voilier confortable.

Avec l'acier, le choix ne manque pas et les prix tout aussi variés que l'état des bateaux en question.
Des années 70 à maintenant, période qui a vu l'éclosion de nombreux voiliers dédiés au voyage, il y a forcément moyen de trouver chaussures à son pied.

Vous êtes sur le bon chemin , vous Sylvain et Sia, nul doute que vous réussirez si vous vous en donnez les moyens.

Bon courage,
Bonne chance.

26 avr. 2010
0

Merci
je pense en effet qu'avec les efforts fournis nécessaires et surtout de solides assises tant en informations qu'en formations, nous devrions pouvoir trouver notre bonheur et partir sur quelque chose de bien plus palpable que du rêve.

Promis, nous vous tiendrons au courant des avancements de nos projets :-D

26 avr. 2010
0

50000 euros
un tri de 27 m sur les annonces d HEO :-D

26 avr. 2010
0

Sylvain et Sia
Super votre projet!

Nous avons aussi, ma copine et moi, ce projet de partir, avec notre fils et nos futurs rejetons à venir, sur un break d'un an ou deux. Nous sommes déjà partis, mais pas en bateau, faire le tour du monde (1 an, routard et surf).

Je vous dirai juste:
- que le plus dur dans tous ces projets là, c'est de le faire! (de partir, de le décider vraiment). Parceque sinon c'est évidemment que du bonheur. Alors le rêve est le moteur, il faut le garder, mais les pieds sur terre sont importants et la réflexion pragmatique doit accompagner et temporiser le reve, sinon ca restera qu'un reve.
- que vous devriez naviguer un peu en vrai pour vous faire une idée plus concrete des choses. Le confort c'est bien, mais en bateau c'est souvent (toujours?) au détriment d'autre chose (manoeuvrabilité, fardage, cout des travaux, de la place de port, etc...). Je pense aussi que pour 3 personnes, vous voyez très (trop grand) et que 10 ou 11m à trois c'est très bien.
- qu'il me parait super dangereux de faire un prêt pour un bateau de voyage. Si vous estimez vous en tirer à 10k€/an en nav, vous devriez donc aussi pouvoir économiser 10k€/an jusqu'à l'acheter cash votre barque? Entre nous, je pense que 50k€ c'est trop pour ce qu'il vous faut, surtout si vous ne faites pas de longues traversées océaniques (moins d'équipts couteux de confort...élec, dessal, communications..), et par contre 10k€/an pour la vie à bord c'est trop short.

Bon courage, bons voyages!

27 avr. 2010
0

d'autres photos
ici :

cgi.ebay.fr[...]0100125

il parait vendu par Ebay ( ?)

27 avr. 2010
0

tropicat
le club med n'est'il pas à vendre???
amicalement
alain

27 avr. 2010
0

DIAMANT NOIR
J'ai skippé ce bateau de la Trinté à Saint Laurent du Var, il y a 15 ans.

Diamant Noir est un ketch de 20m pour 34t et 2,34m de TE. Physiquement il a un avant à guibre type Penduick 3, et un arrière très ressemblant à Pen Duick 6.

J'ai eu beaucoup de plaisir sur ce bateau : lourd, il est raide à la toile (45nds au cap Finisterre sous trinquette et artimon, avec 15° de gite à peine) et surtout il passe bien à la mer. Très confortable (il y a une baignoire à bord et un poste à l'avant pour un équipage salarié) il nécessite quand même pas mal de vent pour avancer.

Les moins : l'entretien est contraignant car même après un traitement epoxy, la rouille suinte. Le pont est à surveiller (pas cher : peinture parking, mais souvent), le moteur était un Fiat agri de 130 cv, particulièrement avide de soins, ...

A mon avis, c'est un bateau intéressant si on habite dessus.

0

Bonjour, j'ai reçu ce message sur ma boite mail, s'agit-il de l'Endurance 35 ferro que j'utilise ?
Auquel cas on peut discuter de tout.
M.Auclerc

27 avr. 2010
0

j'oubliais,
dans mon poste précédent, vous aurez compris que Diamant Noir est un navire en ferro-ciment !

07 mai 2013
0

Bonjour, je suis interessé par ce bateau. Serait-il possible de discuter de votre experience a bord et de votre opinion quand a son etat general? Merci d'avance
Barbe noire

16 oct. 2011
0

le ketch ferro a vendre, pour une copie de Pen duick 3
le tri de 27 ml, vendu, suite au dc du proprio.
Quid du projet ferro de BX ???

16 oct. 201116 juin 2020
0

he bien moi je fini mon ferro et j'en attaquerais un autre une fois terminé et expertisé
l'odin à une habitabilité exceptionnelle, seulement trois cabine pour 6 places mais une véritable appartement claire et spacieux, il est bientot terminé et peut etre equipé comme vous le voulez si vous etes intéressé contactez moi ! rackh@hotmail.com

16 oct. 2011
1

jolie carène ! ... :pouce:

16 oct. 201116 oct. 2011
0

Les raisons qui sont souvent exposées :

-Difficile à revendre
-Bateau trop lourd
-Souvent mal construits
-Difficiles voir impossibles à réparer

il est vrai qu'on entend souvent cela, mais je suis novice et j'ai attaqué un ferro depuis un an, c'est un matériaux d'enfer super simple à travailler, hyper résistant, il doit être super bien préparé, mastique epoxy + résine et primaire, mon voilier fait 14m
et pèse 11 tonnes et il sort des chantiers naval de saint jean d'angle dessiné par jean fleury architecte, c'est un super beau voiler conçue pour être un hauturier

je vais peut être le revendre pour en attaquer une autre je me suis trop éclater à travailler une ferro

ne t’inquiète pas depuis que j'ai attaqué ce chantier j'ai entendu beaucoup de "marins" parler, d’ailleurs beaucoup ne font que cela parler... et souvent sans meme savoir de quoi ils parlent

tu à l'air demerde, je suis sure que tu t’éclatera avec ce bateau, la seule chose vérifie qu'il sort bien d'un chantier naval et exige une expertise (de toute façon pour l'achat de n'importe quel voilier exige une expertise) en tout cas le mien sera vendu expertisé si je le vend

19 oct. 2011
1

Heu... 14 m de long, 11 t en ferro ??? J'ai beaucoup de mal à le croire !
C'est le poids de la coque nue ?

0

caiman,
tu parles des gens qui parlent... mais si je comprends bien, tu as bricolé ce bateau et tu veux le revendre pour en attaquer un autre, c'est très bien mais en fait tu ne connais le "ferro" que pour le plaisir de bricoler à terre... je me trompe? Quant aux expertises... :-(

08 mai 2013
0

non non mais il y à encore les aménagement à faire dedans allé disons 1 tonne fini

17 oct. 2011
0

Bon courage pour vos recherches, je suis d'avis que le ferro c'est tentant vus les prix!
Mais, étant a votre place il y a un peu plus de deux ans, j'ai toujours écarté de mes choix le ferro et l'acier, pour des raisons d'entretien qui me semblait, et me semble toujours, contraignant.
Vous parliez un peu plus haut de coronado 35(si vous voulez des infos, dites le moi), il y en a des pas trop cher, et c'est grand dedans, vous êtes debout partout.Pour la vie a bord,il est vraiment top.

17 oct. 2011
0

Le ferro-ciment était un tellement bon matériau que personne -absolument personne- n'en fait plus... aucun architecte naval ne s'y est jamais intéressé (jean fleury? jamais entendu parler), et les quelques rares chantiers qui s'y sont risqués ont tous fermés, après d'innombrables déboires, et procès...
ce matériau est pratiquement inapte à la construction navale: le ciment supporte difficilement le chlorure de sodium et est poreux par nature; l'acier est très rapidement attaqué par l'eau salée, la rouille gonflant et fissurant la gangue de béton; tout cela demande une protection drastique dont la moindre faiblesse conduit à la catastrophe...
même correctement mis en oeuvre et protégé, le matériau a de mauvaises qualités mécaniques : lourd, fragile, résistant mal au choc, ni à la tension, peu isolant, il se situe tout à fait en bas de l'échelle des matériaux de construction navale... il n'y a aucune, rigoureusement aucune, raison de le choisir pour son bateau..

dans la situation actuelle du marché de la plaisance (très déprimé comme chacun le sait), il est aisé de trouver pour 50 000€ un bateau d'une vingtaine d'année, en état correct, dans la taille souhaitée (une douzaine de mètres); le stratifié est le plus courant, proposant un large choix où tu devrais trouver chaussure à ton pied; c'est un matériau connu, avec nombre de chantiers de bonne réputation, des qualités et des défauts connus aussi, aisément réparable, et dont l'entretien reste dans des limites raisonnables ( mais entretenir un 12 m est déjà un gros boulot!)... c'est celui là que je conseillerais..
à défaut, l'acier est aussi bien maîtrisé, mais son entretien est très galère, et en construction amateur, il y a eu un peu n'importe quoi...

le ferro-ciment est à fuire, à fuire, à fuire, sauf à vouloir transformer plaisance en galère...

17 oct. 2011
1

vous devriez revoir vos classiques en ce qui concerne les architectes qui ont dessiné pour le ferro, il y en eu quelques un et pas des moindres.
Didier Presle
Joubert Nivelt (enduro)
J.Fleury (série Gambade)
Provin
Sanson Canada
Peter Ibolt (vous connaissez les Endurances)
Hartley
etc.
sans oublié les australiens, les américains, la pêche dans les pays émergeants.

19 oct. 201119 oct. 2011
0

La plupart des Endurance ont été construits en stratifié de polyester. C'est déjà un bateau relativement lourd. Alors en ferro... ceux qui ont été construits dans ce matériau sont vraiment très très lourds.

08 mai 2013
0

encore un qui parle sans savoir à C'est curieux chez les marins ce besoin de faire des phrases

17 oct. 201117 oct. 2011
0

Bonjour
il n'y a pas de mauvais ou bon matériaux, tout dépend de sa mise en oeuvre.
le ferro est un matériaux comme les autres, si il a était bien construit,
beaucoup de bateau en ferro on fait la grande boucle sans problème, comme leur frère en autre matière, il faut penser qu'un bateau n'est pas destiné à monter sur un récif, d'ailleur qu'il soit en acier, en polyester ou autre le résultat sera toujours le même.
les gens parlent car ils ne savent pas, c'est vrai que beaucoup de construction amateur ont franchement étaient ratées, voir dangereuses, mais il y a aussi beaucoup de bateau acier, CP, poly construit en amateur qui sont de vraies catastrophe.
en France ce matériaux ne plait pas, c'est tout.
Allez en angleterre, au US, en Australie, en Nouvelle Zélande la donne est différente.
si vous voulez avoir des info sur le Ferro,
Essayez de trouver le hors série n°17 de loisir nautique, lancez un SOS pour qu'un internaute vous le vende.
Vous savez en France, les gens il y a quelques années voulaient toujours des maisons en dures (parpaing, pierre), aujourd hui on commence à voir des maisons, en bois, en acier, même en container maritimes.
le ferro a été abandonné car sa mise en oeuvre par un chantier est beaucoup trop honéreuse (trop de main d'oeuvre.

17 oct. 2011
2

non, tous les matériaux ne se valent pas, quelle que soit la mise en oeuvre; les caractéristiques mécaniques sont simples à mesurer et à comparer, et il n'y a guère photo, certain -le ferro-ciment- étant énormément défavorisé, et avec des défauts éliminatoires...
inutile de pousser un jeune désargenté à un tel achat, l'expérience a été faite mille fois et c'est 99 fois sur cent une catastrophe financière et humaine.
accessoirement, je connais les architectes qui poussés par un effet de mode ont tenté l'expérience ferro; aucun ne l'a renouvelé...
j'ai lu (et j'ai) le n°17 de LN, ainsi que la plupart des ouvrages traitant de ce mode de construction; je possède aussi une impressionnante collection de revues nautiques rapportant de ces expériences; j'ai même participé dans les années 70 à un chantier ferro; mon avis n'est pas un avis de néophyte mal informé, mais au contraire d'un trop vieux briscard ayant beaucoup bourlingué...

et je maintiens tout ce que j'ai dit pour tenter d'éviter une galère à un nouveau venu dans la plaisance...

17 oct. 201117 oct. 2011
0

Bardal, votre approche du ferro est franchement caricaturale et ce n'est pas votre expérience qui va pouvoir donner un peu d'épaisseur à votre argumentation très détournée.

Il y a plein de bons voiliers ferro qui naviguent depuis longtemps et continueront de naviguer.

Il y a des constructions amateurs loupées.
Mais les autres matériaux connaissent le même destin.

17 oct. 2011
1

puisque la revente n'est pas un soucis dans la demande, si c'était un magnifique ferro construit par des pros, protégé à l'époxy et parfaitement entretenu, à l'extrême rigueur mouais

la liste des défauts et des travaux à faire est plus qu'inquiétante, fuites reprises à faire, moteur douteux, voiles nazes !!

pour 50 000 e voir une sun fizz en état de naviguer !!

17 oct. 2011
1

c'est évident!

17 oct. 2011
1

Vous avez raison, ce bateau n'en vaut peut être pas la peine, il y en avait sur Martigue a vendre il y a quelques années, 12000 € je crois qu'il y est toujours.
moi aussi j'ai connu dans les années 1970 des chantiers ferro en Seine et Marne et ailleurs, mais on ne peut pas comparer une construction amateur "quoi que", à un gambade ou autre endurance professionnel.
le ferro en France a était abandonné pour une raison de coût de mise en oeuvre, d'ailleurs la tréfilerie Rougemont qui faisait le grillage à maille carrée à fermé je crois.
dire que le ferro c'est pas bon, il faut le prouver, une coque du même âge en acier, en polyester, en bois on aussi leur veillissement.
la trace de rouille sur l'acier, l'osmose sur le polyester, la pourriture du bois ou les tarrets, malheureusement rien n'est parfait.
maintenant c'est vrai que moi je préfère le polyester, j'adore l'alu, mais tout est une question de goût et surtout de budget.
mais que le bateau soit en carton ou en nickel, si il n'est pas entretenu, le résultat sera le même.

19 oct. 2011
0

regarde les Gin Fizz, tu pourrais trouver ton bonheur pour pas trop cher pour un bateau de 11.40m.

19 oct. 2011
0

C'est marrant ces rebondissements de messages.sur ce fil,avril 2010, moi j'aimerais savoir, où en ait syldartha dans ses recherches?

19 oct. 2011
0

C'est plus facile comme ça :

www.leboncoin.fr[...]020.htm

:heu:

31 jan. 2012
0

Le projet n'est pas abandonné, mais je le ferais seul de mon côté.
Je suis toujours en quête d'un voilier, un minimum de 10 mètre,
mais la seule façon que j'ai de l'acheter, c'est de le payer sous la forme d'un loyer durant plusieurs mois. Les Banques ne prêtent pas.

J'étudie toutes offres.
;)

1

Bonjour, je vais relire votre article plus en détail mais d'ores et déjà je vous signale que je vends mon bateau en ferro. c'est un Endurance 35 que j'ai acquis en 2001 et réhabilité au cours des années qui ont suivi. Expertisé en 2009, en vue de l'assurer, ce qui est le plus difficile avec le ferro !!!il est assuré tous risques ce qui, pour moi, doit être un gage de qualité... Demandez-moi des détails si vous êtes intéressés d'en avoir.
A bientôt ?
M Auclerc

0

Rebonjour,
J'ai oublié : www.leboncoin.fr[...]740.htm
où vous trouverez déjà quelques détails.
Au cas où, je vous communiquerais une adresse où vous trouverez d'autres photos.
M.Auclerc
0633708023

08 mai 2013
0

Un vieux projet donc, 2010, et tjs pas de boat

11 mai 201311 mai 2013
1

ça m'amuse toujours d'entendre les gens parler de ferro sans savoir, ferro ou plutôt composite qui ne se fabrique plus et qui naviguent toujours peut on en dire autant des coques en plastique ?

quand je vois les critiques toujours injustifié, ca ces gens parlent évidement TOUJOURS de bateau qu'ils ne connaissent pas, en prenant soin de bien rester dans la généralité, la première question qui me viens à l'esprit, c'est à qui profite ce genre de propos

alors moi j'invite ceux qui parlent de ferro de coque, de poids, de matériaux, de résistance, de durée de vie à venir voir un composite à capbreton, et de comparer avec les voiliers qui sont autours, les coques acier, les coque bois , et les coques en plastique

au cas ou certain auraient oublié de nombreux bateau de professionnels (et autre) on été en composite et notamment des liberty ships, vous n'avez qu'a chercher liberty ship ferrocement si google est votre ami

regardez également comme souvent les gens qui dénigre les ferro ici on des compte bidon juste ouvert pour la critique et abandonné aussitôt

alors à qui profite le crime et pourquoi comme cible les ferro, leur prix dérange 'til les revendeurs et fabriquant, ou ceux qui ce sont fait refourgué des coque osmosés ?

CQFD

11 mai 2013
1

Pour ma part ..acheter un bateau est un stress et le revendre l'est encore plus....et on revend souvent plus vite que l'on ne l'aurais imaginé....
pour ma part j'aurais regardé du coté des Gin fizz ..etc
mais c'est vrai qu'il est beau ce bateau...c'est comme regarder une Cadillac quand on roule en Clio......

11 mai 2013
0

moi je reste contre le ferro-ciment pour les raisons qui sont bien connues... par contre je ne comprends pas du tout ce que nous dit syldartha: "Acier : Robustesse, mais entretien lourd et humidité récurrente. " l'entretien d'un bateau acier de bonne qualité n'est pas supérieur à une coque plastique, quant à l'humidité récurrente... je me demande où il a pu lire çà, j'ai eu deux bateaux en acier, je n'y ai jamais eu la moindre humidité, même dans les fonds! Pour moi le choix entre acier et ferro est vite faite et indiscutable, c'est l'acier

11 mai 2013
0

Pour l'acier, il suffit de voir des bateaux sans entretien depuis plusieurs années, ou le nombre de voiliers coque nu a vendre, après sablage, aménagement démonté. Ici a Tahiti, les ferro se portent bien, les aciers sans entretiens sont des tas de rouille.

13 oct. 2020
0

Bonjour, j'avais acheté en 1993 un cotre aurique norvégien de 14m en ferro-ciment. Le bateau déplaçait seulement 17 tonnes, pas plus qu'un bateau en plastique équivalent. Il avait des qualités étonnantes, pas de roulis, stabilité de route...Le ferro est, je pense, le meilleur des matériaux pour aller en mer. Ceux qui le dé"crient ne connaissent pas et ne connaissent rien général. Et pourtant j'ai été charpentier de marine, j'adore le bois, mais le ferro est totalement insensible au sel et à l'eau, et tellement facile à réparer. Mais depuis 2012 peut-être avez vous fait votre expérience ?

13 oct. 2020
0

top et léger ....

13 oct. 202013 oct. 2020
1

« Ceux qui le dé"crient ne connaissent pas et ne connaissent rien général « 
Voilà qui va permettre un débat sain et respectueux

14 oct. 2020
0

ce qui en france à fait la mauvaise réputation du bato en ayatola (féroce iman)
c'est le chantier de la gicle et les constructions sauvages dans les champs ,à cogolin à part le ferrossimo de lafourcade il y a eu pas mal de coque fabriquées avec du grillage de cage à poules et du ciment et sable de rivière ,dans des épaisseurs pas possibles .
par contre des chantier comme st jean d'angle ont fait de très belles unités
en NZ ils en construisent de très bonne qualité.
éviter les ponts en cp ou en bois sur du ciment ,c'est hétérogène donc pas très compatible .
dans les années 70 j'ai participé en torsadant du fil de fer à la construction d'un 24m à tahiti
à coté de faré uté ,le propriétaire fait du charter avec depuis dans les îles ,mais il doit être en fin de parcours mais surement pas le bato
alain

14 oct. 2020
3

Bon, des ferros, il y en a quand même de moins en moins. Ils coulent maintenant régulièrement; Boréal, c'est fini www.pharedere.com[...]-coule/ , les Endurance 40 Cogolinesques disparaissent (un a coulé en rentrant chez nous il y a 3 ans)... Ils ont emmené une génération désargentée qui hésitait entre le Larzac et le voyage, mais c'était une époque et je pense que celle ci est finie.

14 oct. 2020
0

mauvais investissement

14 oct. 2020
0

Puisque ce fil remonte, pour info, par exemple sur un endurance 35, ça fait quelle épaisseur le bordé aux endroits les plus minces?

14 oct. 2020
0

J'ai vécu de l'intérieur,au sens propre, la construction d'un ketch en ferro de 13,5 m, il y a 40 ans. 10 ans et beaucoup d'argent de perdu pour son constructeur, pourtant chef de base.
Mais...
Mise en œuvre inadaptée sur plan inadapté, pourtant d'un grand architecte, qui ne s'est pas embarrassé d'un petit calcul de masse de bordé pour s'apercevoir que construire en ferro ce qui était prévu en bois moulé, ça ne pouvait pas le faire.

Résultat. Un bateau presque vide et a l'emménagement minimal qui piquait du nez et globalement 10 cm trop enfoncé. Il a fallu enlever 350 kg de plomb a l'avant de la quille creuse.

Ce bateau flotte toujours. Il devait faire le tour du monde, mais n'était pas raisonnablement apte à sortir de la Manche. C'est un bel appartement sur l'eau !

Un parmi beaucoup d'autres...

14 oct. 2020
0

tant que tu ys est tu as une réponse à ma question juste avant?

14 oct. 2020
0

Pas pour l'endurance, non.
Le pont du ketch fait, de mémoire, 1,3 cm nominal.
La coque, davantage...
Et beaucoup plus/trop a certains endroits.

14 oct. 2020
1

j'imaginais beaucoup plus.

14 oct. 2020
0

j'ai peur de dire ue bêtise mais je crois le rappeler que c'était de l'ordre de 25/30mm, ne m'en veuillez pas si je me trompe...

14 oct. 2020
0

c'est ce que j'aurais imaginé vu qu'en GRP j'ai déjà 15 au plus mince

14 oct. 2020
2

Une renovation enthousiaste et triste fin:
sites.google.com[...]es-news

14 oct. 202014 oct. 2020
0

Je viens de trouver un document fort intéressant de la FAO sur le ferrociment.
Pourquoi la FAO ? Ben pour faire des bateaux de pêche !
Il est très complet et technique.
www.fao.org[...]f00.htm

Bon, on lit quand même dès les première lignes d'introduction, des trucs du genre : "Les principaux inconvénients du ferrociment sont le poids et la faible résistance aux chocs. Cependant ces inconvénients ne font que restreindre les applications du matériau mais ne doivent pas annuler ses potentialités"

Pour répondre à l'étonnement de zef29 sur l'épaisseur du pont.
13 mm d'épaisseur de pont à la densité moyenne de 2,8 pour le ferrociment, ça fait 36,5 kg au mètre carré. En nominal, c'est à dire sans les membrures acier. Donc on doit être à la louche à 40 kg au m² pour un pont de voilier de 13,5 m.
A la louche toujours (pas tant que ça, j'ai les plans...), ça fait un pont de 1,4 tonne avec rouf et cockpit (sur le ketch dont je parle)
Ben, c'est beaucoup...

14 oct. 2020
4

Mon expérience perso d'ingénieur béton (armé), en immobilier et pas en construction navale.

Les bases:
- le béton résiste très mal à la traction, mais très bien à la compression.
- L'acier résiste très bien à la traction, moins bien à la compression.
- Marier les deux permet de contourner le défaut et de profiter des performances de chacun des deux constituants.
- Le béton par son Ph très basique protège parfaitement l'acier de la corrosion.
- Le béton est exposé à l'atmosphère (marine pour nous); son Ph diminue au cours du temps (c'est normal).

Les difficultés du béton armé:
- Un bon béton nécessite environ 200 litres d'eau par m3 pour le faire et mettre en place. 100 l servent à hydrater le ciment et les 100 autres litres ne servent que pour la mise en place. Ces derniers 100 litres vont disparaître petit à petit; mais 100 l sur 1 m3 celait fait à terme 10% de vide. Pas top pour un objet devant rester à la surface de l'eau.
Avec des additifs, il est possible de diminuer le besoin en eau de mise en place, mais descendre en dessous de 6% est plutôt rare.
- En ouvrage à la mer, un enrobage (des aciers) de 6 cm au minimum est à considérer. Pas vraiment compatible avec un bateau de plaisance.
- Le Ph du béton diminue lentement à partir de la surface exposée à l'environnement. Cette surface inclut les éventuelles fissures. A terme, les aciers sont exposés à la corrosion. Vers un Ph 9 la corrosion va apparaître. Pour retarder le phénomène: Fabrication sans défaut, et soit forte épaisseur d'enrobage (difficile en bateau), soit protection rapportée: complexe de peinture.

La mise en oeuvre du BA
- Il faut pouvoir garantir le parfait enrobage des armatures; pour cela il est nécessaire d'avoir un placement des armatures permettant aux éléments constitutifs du béton de s'immiscer partout. Une granulométrie pouvant passer entre les mailles est à retenir.
- la mise en place du béton a pour finalité d'atteindre la forme souhaitée, avec le moins de vides possibles. l'armature d'une coque (fer + grillage multicouche) n'est pas favorable à cet objectif. Une vibration de l'ouvrage est nécessaire (pas simple pour une coque en forme, et le fil de fer passer dans les mailles n'est pas efficace (technique retenue par certains constructeurs amateurs).
- Les reprises de bétonnage sont souvent le siège de fissures => coulage en continu.
- Une fois le coulage terminé; ouf! Le béton va faire sa prise. Durant celle-ci, il y aura des tensions internes, siège potentiel de fissures. Pour les éviter, il faut "curer" le béton; on entend par cela: empêcher l'eau de s'évaporer trop vite; en gros durant 4 semaines, période pendant laquelle le béton atteindra sa résistance nominale. Pour cela il faut soit appliquer une sorte de vernis temporaire en surface, soit recouvrir l'ensemble de tissus épais et les garder humides durant les 4 semaines. Un coulage par temps de mistral est une très mauvaise idée!

La Pathologie du BA:
- En laissant de côté les défauts de conception.
- Les aciers du béton subissent à terme de la corrosion. Pour retarder le phénomène: Fabrication sans défaut, et soit forte épaisseur d'enrobage (difficile en bateau), soit protection rapportée: complexe de peinture.
Elle peut être sous forme de gonflement des aciers (1 mm d'acier => 7 mm de rouille). Les aciers gonflent, poussent le béton qui éclate. C'est spectaculaire.
Plus sournois, la corrosion électrolytique des aciers; ils "fondent" sous l'effet des transferts des électrons des armatures entre les hétérogénéité des aciers. Phénomène favoriser par un enrobage insuffisant, fissuration, par les vides dans le béton. c'est sournois car il n'y a pas d'éclatement du béton. On retire le béton et derrière "rien", plus d'armature :-( !

La réparation du béton:
Simple: retirer tout ce qui est abimé et reconstituer l'ouvrage.
Pratiquement:
- Enlever le béton dégradé. Pour savoir jusqu'où aller, facile Jusqu'à ce qu'on trouve des aciers non corrodés. Le recours à des outils performants est déconseillé car susceptible de créer de la micro fissuration dans le béton sain; qui seront le siège de nouvelles corrosion.
- Dégager les aciers conservés, et éventuellement remplacer ceux dont les sections sont devenues insuffisantes.
- Comme on est en milieu agressif (la mer), appliquer sur les aciers un inhibiteur de corrosion est une bonne idée, mais pas sur le béton car cela ne favorisera pas la reprise de bétonnage.
- Rebétonner en évitant les vides. Personnellement, je ne suis pas favorable au mortier époxydique car sa dilatation thermique est différente de celle du béton originel => risque fort de fissure à la limite de la reprise. De plus son Ph est différent de celui du béton en place, ce qui crée une pile qui va corroder de nouveau les aciers

Pour notre domaine de prédilection, on parle de ferro-ciment car il y a l'absence de granulats grossiers présent dans le béton. En effet, ils auraient du mal à passer à travers les multiples couches de grillage. Mais les principes qui sont valables pour le BA sont valables pour le ferro-ciment.
Il y a des preuves navigantes qui montrent que ce peut être un matériaux utilisable; mais avec des précautions si on ne veut pas de déconvenues.
Il a été cité le cas de ce voilier qui s'était échoué sans dommage. Il y a aussi celui qui s'est échoué, a tossé et au final tout le béton/ciment s'est décroché de l'armature en acier!

En occasion, ne pas connaître l'histoire du voilier, en particulier sa construction est à mon avis rédhibitoire.

14 oct. 2020
2

Bravo, bien résumé clair net précis et concis

14 oct. 2020
0

En immobilier bord de mer...il y aurait beaucoup à dire sur les nombreuses malfaçons !

0

Pas que l'immobilier... les ponts aussi.

0

une coque en ferro ,le ciment ne sert qu'a boucher les trous laissés par les épaisseurs de grillages
après la cure de 21jours arrosés par le constructeur qui en profite aussi , on fait un traitement époxy quand l'humidité relative est descendue en dessous de 5%.si bien que le béton ne touche pas l'eau de mer ,j'ai vu des coques qui ne dépassaient pas 15mm aux endroits les plus minces ainsi que le pont et les cloisons structurelles avec des omégas comme serre de bouchain et bauquière .
évidement ce n'est pas pour des unités en dessous de 12m et encore 13 ou 14 c'est encore mieux .
cela n'a rien a voir avec des piles de pont ou des piliers de catways .
alain

14 oct. 2020
0

Il y a un très bon ferrociment à vendre actuellement à Mayotte.
Un Grisbi 36 des chantiers St Jean d'Angle.
C'est une très belle construction dont le propriétaire (un copain) est très content.
Et il m'avait donné l'épaisseur de sa coque... Je ne sais plus.

14 oct. 2020
0

il y a quelques années au sec à Gruissan il y avait un bateau en ferrociment dont les fonds étaient gangrénés à cause d'une fuite de gas-oil.
Il parait que le ciment résiste très mal aux hydrocarbures.

15 oct. 2020
0

Le mien se porte tres bien apres plus de 40 ans. Il est a l’embouchure d’une riviere ou il se prend des troncs d’arbre entier a chaque cru. Il n’est pas si lourd que ca, environ 10 tones pour 12 metres, borde de 18 mm, pont en contreplaque pour reduire le poids.

15 oct. 2020
0

Nous possèdons un saint jean d'angle modèle silence.
Le pont fait effectivement entre 12 et 15mm et la coque 30mm.
En fond de cales c'est beaucoup plus épais et participe aussi au lest.
Le béton est recouvert d'epoxy, donc pas plus sensible aux agressions du sel et des hydrocarbures qu' un bateau en fibres de verre.

3

aucun avantage aujourd hui de construire en ferro ciment ... long a construire , lourd , donc onéreux a armer , quasi invendable ...

0

après la guerre le chantier shonvasser sur le rhin à construit de superbes yatch en ferro .
c'est eux qui avaient fait les péniches sur les ordres d'hitler prévues pour envahir l'angleterre
certaines servent encore de pontons ,à cette époque l'acier était rare ...
je ne suis pas plus pour le ferro que pour autre chose ,mais actuellement on peut utiliser des matériaux plus performants surtout en grande série ou on sort une coque par jour .
alain

1

Pour avoir naviguer pendant 45 ans sur tout les types de bateaux, quelque soit le matériaux,ils ont tous quelque chose d'intéressant ,donc si la construction est de bon niveau, tout est valable, mais quand on achète d'occasion, on ne sait jamais, alors aujourd'hui, personnellement si je devais acheter un bateau et pour avoir le moins d'embêtement possible,(après toute mes expériences) j'irai vers le plastic, bateau des années 80 / 90 , et avec 50 000 euros on peut avoir quelque chose genre Sun Légende 41, qui a mon goût est un excellent canot rapport qualité prix.

1

Quand on voit l'état de conservation de certains blockhaus du mur de l'Atlantique, soumis à toutes les intempéries depuis des décennies, sans aucun entretien, on se dit que ce n'est peut-être pas un si mauvais matériau que ça ?

0

D'un côté c'est 3 m mini d'épaisseur, avec de gros fers à béton, et pas d'autres sollicitations que son propre poids.
De l'autre plutôt 3 cm, du grillage plutôt que des fers, et un gréement et des vagues.
Le béton a des qualités, mais pour faire des bateaux je ne lui en trouve aucune.

0

Kobaia
j'espère que tu veux rire parce que entre une coque de 3 ou 4 cm et des murs de 4/5 mètres d'épaisseur, il y a une petite différence!

0

Non je ne riais pas. Je parlais de l'aspect de surface, l'épaisseur n'a rien à voir.

0

C'est vraiment une forme de construction universelle et pour toutes les tailles, même
s'il doit s'en construire moins maintenant.
www.ferroboats.com[...]

0

bonjour j,ai lu votre commentaire je voCus signale un bateau qui vous convenir il est a FONTET base nautique je ne suis pas le proprio contacte la mairie de FONTET
cordialement JL

0

Il y a le voilier studio "Guakamayo", qui avait coulé a Valencia.
On voit quelques videos de travaux.
m.facebook.com[...]roject/

0

pour ce qui est du voilier a FONTET 33190 60 K DE BORDEAUX pour plus de renseignements
06 52 04 64 47 jl c

23h22h
0

Bonjour,
il y a eu dans les années 80 à la Pointe Rouge ( Marseille ) quelques constructeurs amateurs qui avaient mis en chantier des coques en ferro-ciment, cinq, ou peut-être six, je ne me souviens plus précisément.
A l'époque, c'était l'enthousiasme pour cette technique qui permettait de faire soi même son bateau pour un prix défiant toute concurrence et autorisait l'accès à tout un chacun au rêve d'échapper à la société en partant autour du monde à son bord. Il y avait un gars qui apparemment connaissait le boulot, et les autres qui apprenaient sur le tas.
Nous passions souvent les voir en rentrant des plongées aux Goudes, vider quelques bières, écouter leurs rêves de voyages et donner quelques conseils, ce qui ne prêtait pas à conséquence puisque les conseils sont faits pour ne pas être suivis...
Pas un n'a été fini, la réalité les a vite rattrapés et petit à petit, l'un après l'autre, les gars ont déserté le chantier en laissant les coques là où elles en étaient.
Quelques années après, un promoteur a acheté le terrain, débarrassé les épaves, et construit une résidence.
Fin du rêve.
Quand même, J'ai eu l'occasion de convoyer un Beaufort en ferro, qui avait plus de trente ans, en parfait état et avec lequel on a essuyé un méchant coup de vent dans lequel il s'est comporté très honorablement.
Perso, je n'achèterais pas un bateau dans ce matériau, j'ai fait quarante cinq ans de bâtiment et vu à peu près tout ce qui peut arriver à du béton en bord de mer si la mise en oeuvre n'est pas parfaite.
Mais faut reconnaître que ce Beaufort, il avait de la gueule, et il ne faisait pas son âge...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer