Truc et astuces le chauffage a bord

Voilà une solution économique et terriblement efficace pour se chauffer a bord, un radiateur a gaz maison.

Le gaz chauffe la boîte qui elle même rayonne la chaleur.

Il faut juste permettre à la flamme de sortir par le haut doucement en ouvrant un peu le couvercle. On pose, et si ça bouge, il est toujours possible de faire des trous en bas de la boîte pour la fixer a la grille avec des trombones ou autre.

Petit conseil de sécurité, ça chauffe très fort, alors autant laisser un filet d'air passer pour éviter l'accumulation de gaz de combustion dangereux.

Pascal

L'équipage
18 nov. 2020
18 nov. 2020

Bonsoir,
quel est la différence en termes de chauffage, de chaleur, avec une flamme nue?

18 nov. 2020

La surface de rayonnement est plus importante, ça marche aussi avec un pot en terre cuite style pot de fleur (mais on plus de chance d'avoir une boite de conserve qu'un pot en terre cuite sous la main)
Pour le pot de fleur, il est thermiquement plus intéressant de la mettre à "l'envers" c'est a dire l'ouverture sur la flamme,pour faciliter un système convectif, avec une boite de conserve aussi, mais la stabilité du système risque d’être mise à mal....

18 nov. 2020

salut
même principe mais avec un pot de fleur ou un plat à tagines en terre cuite retourné sur la flamme de la cuisinière, ça diffuse bien la chaleur et ça ne consomme pas trop de gaz, testé pendant des convoyages d'hiver qui caillaient.

19 nov. 2020

Ouais...
J'ai déja essayé le pot de fleur retourné, lorsque je tentais de réchauffer le bateau à terre pour y faire de la peinture intérieure.

Cela m'a couté un temps énorme...
Un temps énorme nettoyage de tous les petits bouts tranchants du pot de fleur qui a éclaté en tous sens...

Alors moi, ce genre de "conseils" je m'en passe !!!

Concernant la boite de conserve, étant donné que cette tôle fine de métal n'accumule pas la chaleur mais ne fait que la diffuser, bof bof...

18 nov. 2020

Par contre bonjour la condensation.

19 nov. 2020

La condensation, c'est avec le pétrole, pas avec le gaz. Et comme tu as un flamme, il faut ouvrir un peu, la chaleur évacué l'humidité, ce qui sèche mécaniquement l'intérieur 😉

19 nov. 2020

Butane + dioxygène → dioxyde de carbone + eau
On dit que cette combustion est une combustion complète

Condensation tout de même.

Amicalement

19 nov. 2020

A part un chauffage électrique, ou a air pulsé, il apportent tous de la condensation, mais comme avec une flamme, il faut toujours avoir ouvrir un peu pour renouveler.l'air sans quoi, il fort à parier qu'on ait plus besoin de se chauffer. La condensation reste modéré, et en vivant à bord, on fait de la cuisine, on a souvent besoin de faire chauffer de l'eau en chauffage d'appoint, c'est négligeable d'autant qu'il ne s'agit.pas de le laisser 24/24, mais juste le.temos de remonter l'intérieur de quelques degrés avant de se coucher, ou le.matin au réveil. 😉

19 nov. 2020

@Captain Cool:

"A part un chauffage électrique, ou a air pulsé, il apportent tous de la condensation"

Faux! J' ai un chauffage Balmar type "goutte-à-goutte" au gasoil, qui a une cheminée d' évacuation des gaz brûlés ET qui prend l' air frais à l' extérieur via un deuxième conduit et seconde cheminée.
Il peut fonctionner en toute sécurité avec le bateau complètement fermé.

Peux-tu m' expliquer par quel phénomène extraordinaire mon chauffage pourrait faire de la condensation?

Gorlann

19 nov. 2020

Ce n'est absolument pas vrai, le gaz dégage beaucoup d'eau et donc de condensation.

Demandes donc à ceux et celles qui avaient un chauffage au gaz domestique (avec pourtant une cheminée derrière) ils ont les murs qui suintent en hiver de façon catastrophique, d'autant plus que l'hiver est très froid.
Même pièce, poële à bois; plus aucune condensation.
C'est édifiant.

19 nov. 2020

Captain Cool c'est faux... La combustion du gaz brûle de l'oxygène et provoque de le de la condensation.

18 nov. 202018 nov. 2020

caramba Pascoq sur le fil ! pour le tajine c'est le couvercle qui est super efficace, en vente chez tous les ship marocains.
@libenter : il vaut mieux être condensé que congelé ! bon c'est sur ce genre de chauffage n'est pas installé d'origine sur des Amel ou HR, c'est en option !

19 nov. 2020

congelé, condensé.... mais aussi confiné. ;-)

19 nov. 2020

Je n'ai ni l'un ni l'autre.
Par contre j'ai un vieux poêle "aladinette" Anglais à Pétrole qui consomme 2l par jour.

19 nov. 2020

3 pots mis les un dans les autre a l

19 nov. 2020

Ici avec la caméra thermique, on voit très bien l'intérêt de la boîte qui sert à faire rayonner la chaleur.

On finit par être ingénieux par obligation quant on en a marre de se geler et de dormir dans un lit humide, 🤪

19 nov. 2020

On a un petit chauffage au gaz à bord de notre 7.50, ça chauffe vite et fort, mais je pense tout de même installer un "webasto" pour avoir un vrai confort, c'est à dire bonne répartition de la chaleur, moins de condensation et qui peut tourner la nuit si besoin sans nous asphyxier :-)

19 nov. 2020

Avec le confinement, il faut aérer, donc la condensation de la combustion du gaz peut être évacuée.
Lorsque nous seront déconfinés, la lampe à pétrole pourra prendre le relais!

19 nov. 2020

Lampe à pétrole même combat, il faut aérer !
Lampe à pétrole à pression, tu as à la fois la lumière et la chaleur !
Mais il faut aussi aérer.

19 nov. 2020

Il est certain que ça reste une solution d'appoint pour ne pas geler, en attendant de trouver un chauffage a air pulsé a petit prix. J'ai bien le groupe et le chauffage électrique a bord, mais la consommation me freine. Surtout qu'actuellement mon banquier ( et surtout ma douce et tendre) me fait la tronche en voyant le compte se vidé avec la casse, les réparations... Je vais finir par avoir l'autorisation de revenir à la maison non pas la fin du confinement, mais. Dans une prochaine vie 😂😂😂

23 nov. 2020

sur ali il y en a à partir de 150€ et d'après ceux aqui en ont installés ,ça fonctionne .
alain

23 nov. 2020

Oui, j'avais regardé ces modèles justement après des avis sur le net. Et depuis que je suis en Méditerranée, j'ai rarement vu une journée a moins de 20nds de vents.

19 nov. 2020

Plutôt qu'une boite de conserve ou un pot de fleur qui explose en foutant partout des éclats dangereux, j'envisage dans mon cas une "boite" en inox ou aluminium avec deux ou quatres briques réfractaires, afin de pouvoir chauffer la boite, puis d'éteindre le gaz, puis de couper la ventilation et profiter de la chaleur accumulée.

Une petite histoire "gag" hors sujet mais pas vraiment;
Nous avions un séjour avec un poêle à bois et une cuisine adjacente, séparées par un mur.
la solution trouvée pour supprimer le mur a été l'insertion d'une poutre métallique d'une coté dans le mur le long de la cheminé, et de l'autre mur en face, le tout avec la suppression du radiateur de la cuisine (il était mal placé pour la nouvelle cuisine).

malgré la suppression du radiateur de la cuisine, malgré l'agrandissement de la pièce entière (25 à 30%) nous avons plus chaud dans la pièce le matin qu'avant !

Explication; la poutre métallique est contre la cheminée et est au dessus du pôele à bois, elle accumule la chaleur et la restitue au fur et à mesure, et le matin il fait encore bon dans la pièce.

Je pense que c'est là dessus qu'il faut travailler; l'accumulation de la chaleur, qui sera ensuite restituée progressivement.
Si tu as un grand bateau, je te propose d'installer un karloff, surtout si tu as un plan Caroff cela chauffe très bien et ira bien avec.
C'est juste un peu lourd.

D'autres personnes ont imaginé et construit un chauffage à base de lampe à pétrole sous pression, avec une cheminée, ou à base de réchaud à alcool + briques réfractaires + cheminée (plans et photos sur hisse et oh), mais c'est quand même du boulot et il faut le faire soigneusement pour éviter toute émanation !

19 nov. 2020

une lampe coolman à pression ,on remplace le verre par une boite de conserve ouverte aux deux bouts
bien ventiler quand même .ou faire une cheminée
alain

19 nov. 2020

Je ne suis pas sûr mais je crois bien que la coolman à pression utilise de l'essence = danger !
Les autres lampes genre Pétromax utilisent du pétrole, c'est quand même bien moins dangereux, même si ça brule aussi... Mais n'explose pas.

Attention, les "Petromax" vendues aujourd'hui, y compris sur les sites allemands qui vantent la marque et la "tradition", sont des copies fabriquées en chine et ne sont pas du tout de la même qualité/fiabilité que les anciennes, il n'y a que le tarif qui n'a pas changé
;-)
mais les pièces détachées, même moins fiables pour certaines, montent parfaitement sur les anciennes.

19 nov. 2020

Pour les Coleman, il y a les deux versions, essence ou pétrole.

j' en suis à ma deuxième Coleman à pétrole, c' est vraiment hyper fiable et sûr, et elles fonctionnent minimum deux heures/jour d' Octobre à Mars-Avril.

Ma femme m' a offert une copie Pétromax (soit-disant allemande d' après l' étiquette), elle est super belle mais n' a jamais fonctionné correctement et après 3 tentatives vraiment très dangereuses, je l' ai remisée en décoration sur une étagère.

Gorlann

20 nov. 2020

La Pétromax est Allemande, mais uniquement de par sa marque...
Mais tout est fabriqué en Chine depuis de nombreuses années.
Elle est très belles, c'est sûr !
Et leur catalogue est très bien fait, ainsi que les photos.
Ils parlent de tradition etc... Mais nul part ne disent que c'est fabriqué en Allemagne, ils sont très fort publicitairement
;-)

Moi j'ai une vraie ancienne, une Génol (sous marque de Pétromax) mais le plus petit modèle, réputé pour être capricieuse, et elle fidèle à sa réputation !

C'est toujours une véritable aventure de tenter de l'allumer !

Ta Coleman à pétrole est une ancienne ou elles sont encore fabriquée (dans le pays d'origine) ?
Tu l'as achetée où, si ce n'est indiscret ?
Tu trouves les manchons et verres facilement ?

20 nov. 2020

J'ai une Petromax grand model depuis plus de 20 ans, elle est comme neuve malgré les années. Mais hors de question d'avoir çà a bord, 9 fois sur 10 a l'allumage, j'ai des flammes de plus d'un mètre au dessus, j'ai changé le brûleur inox pour un en céramique qui a casse au bout de trois utilisation s en camping.

Par contre quant ça marche, c'est l'équivalent d'un projecteur de 500w. Et ce réflecteur est formidable. Ça éclaire très fort. Ça chauffe très fort aussi. Alors l'accrocher au plafond, c'est même pas envisageable sans avoir des dégâts. Et la poser et la voir se renversée avec un coup de roulis, c'est l'assurance de foutre le feu au bateau,.

Très peu pour moi.

20 nov. 2020

Lorsqu'il y a de grandes flammes qui sortent (20cm chez moi mais ma lampe est bien moins puissante) généralement c'est par un manque de préchauffage, et/ou parce que le manchon est (ou est en train) de crever.

20 nov. 2020

Salut Arzak,

pour l' origine de mes Coleman, je n' en sais trop rien car la première m' avait été donné par un copain il y a une trentaine d' années, et est plus ou moins morte de corrosion, mais après de nombreuses années de fonctionnement en bateau, et l' actuelle vient du boncoin.
C' est un modèle plus récent et un peu moins joli (le verre est droit et non bombé comme la précédente), et l' aiguille de nettoyage du gicleur est couplée au bouton/robinet.

j' avais trouvé des manchons Coleman neufs chez Accastimer, mais c' était il y a une trentaine d' années, et les eules fois où j' ai eu à en changer, c' est lors de démontages de la lampe pour nettoyage/entretien.
Mon manchon actuel a plus de deux ans, et je n' ai jamais cassé de verre.

Pour répondre à Captain Cool, une Coleman chauffe très fort aussi: 320 ° mesurés hier soir au niveau du chapeau avec un thermomètre lazer!
Par contre, l' anse est suffisamment longue pour qu' elle soit accrochée sous un CP peint/vernis ou un vaigrage sans créer de dégât, sinon en nav même agitée, aucun problème à la poser sur un réchaud à cardan.

Sur une Coleman, 5 mm3 d' alcool à brûler dans le godet suffisent pour un allumage garantie à 100 % impeccable, sans jamais avoir de grandes flemmes.

Par contre, c' est vrai qu' une Coleman n' est pas jolie (surtout les modèles récents) comparé aux Pétromax et leurs clones.

Gorlann

20 nov. 2020

Je crois bien que les Coleman sont toujours fabriquées aux USA.
A l'armée on en utilisait une a essence, qui chauffait relativement bien.(on utilisait l'essence du hors bord du zodiac)

20 nov. 2020

Salut Gorlann,

merci pour ces renseignements.
Effectivement, ta Coleman est très fiable !!!

J'ai pété un verre sur la mienne lorsque le manchon s'est déchiré coté verre, une flamme est sortie directement sur le verre et il s'est fendu.
Pour les manchons, j'en suis à plusieurs, et je me sers rarement de la lampe, juste histoire de m'amuser et d'éclairer un diner sur la terrasse uniquement ;-)

Et d'autres utilisateurs de Petromax ont souvent les manchons qui crament ou se pètent dès qu'il y a un léger choc.

C'est vrai que la Coleman est nettement moins jolie, de plus en tôle su j'ai bien compris, donc avec 20/30 ans d'air marin on peut comprendre qu'elle rouille un jour !

Ce qui est dommage c'est qu'en france/europe ce sont surtout les modèle à essence qui se trouvent.

Arzak

19 nov. 202019 nov. 2020

je suis désolé, je ne comprends pas bien... mais je suis curieux.
A part le mode de diffusion, qui va agir sur la sensation de chaleur (cf radiateur elec convectif vs radiant) , en termes de chauffage (élévation de T°) d'un volume donné, x litres de gaz vont chauffer tout autant avec ou sans pot de fleur, boite de conserve etc.... puisque l'énergie consommée est la même, non?

On peut y ajouter un matériau a forte inertie thermique qui ne chauffera pas plus mais étalera cette énergie dans le temps.

19 nov. 2020

on change la fréquence ,entre la lumière et le rayonnement de chaleur qui n'est pas la même
mettre une brique réfractaire enveloppée dans du papier alu dans le four ,elle va emmagasiner des calories et les rediffuser après dans une fréquence différente .
par exemple la lumière du soleil traverse une vitre ,même un double vitrage ,si on positionne une plaque de tolé peinte en noir derrière ,on a fait un générateur de chaleur solaire .
c'est le principe des serres
alain

19 nov. 2020

Demandes à ceux qui ont un karloff dans leur séjour, ce qu'ils en pensent, par rapport à une cheminée, un poêle normal ou autre chauffage dans la pièce principale.

Le jour et la nuit.

19 nov. 202019 nov. 2020

Pour moi le meilleur système est celui en photo ci-jointe.
Il a l'avantage de bien capturer l'énergie libre qui passe sous le pot et la rediffuse ensuite à une fréquence plus élevée grâce à la chaleur dégagée par les bougies (tout en ne modifiant pas le bio-équilibre électromagnétique de la pièce).
L'essayer c'est l'adopter !

19 nov. 2020

ha ha, tes 3 bougies, ça doit bien chauffer !
Là, effectivement, pas de risque de faire éclater le pot de fleur par la chaleur !
Par contre ton montage sur un bateau...
;-)

19 nov. 2020

Euh... tu as vraiment réussi à augmenter la température du bateau de plus d’un demi degré avec ce système ?

19 nov. 2020

Pas un demi degré ! Ça permet de gagner plusieurs milliers de degrés !

19 nov. 2020

Bonjour,

ATTENTION avec tous les bricolages de chauffage sur réchaud à gaz:
avant d' installer un poêle Refleks dans mon Armagnac (je vivais à bord), j' avais trouvé un chauffage d' occase composé d' une sorte de boite en inox de la taille d' un réchaud deux feux et contenant des pierres volcaniques.
Il suffisait de le poser sur le réchaud et d' allumer les deux feux, çà emmagasinait la chaleur et la diffusait ensuite.

Un soir d' hiver où çà caillait grave dehors comme dedans, j' ai utilisé le "zinzin" après une nav où de Lorient à l' Aven le pont n' avait pas dégelé.

Une demi-heure plus tard, j' étais allongé sur ma couchette quand j' ai entendu un "boum" sur le planché du carré...C' était ma chatte qui venait de faire un malaise à cause de ce putain de chauffage craignosse!

J' ai tout de suite ouvert en grand et l' ai mise dans le cockpit où elle a rapidement retrouvé ses "esprits".

si je n' avais pas eu ma chatte, je ne serais plus là pour vous conter ce "fait-d' hiver".

Gorlann

PS: la descente était fermée mais il y avait trois manche à air pour "ventiler".

19 nov. 2020

@Gorlann29; si ton "zinzin" était effectivement à accumulation de chaleur, il eut fallu couper le gaz une fois l'objet chaud !

Tu peux arriver au même résultat avec ton réchaud en faisant un pot au feu, éclairer avec des lampes à pétrole etc...

Il y en a même qui mettent un "vrai" chauffage au gaz à l'intérieur sans cheminée !
(d'une maison, d'un bateau etc)

Qu'as tu offert en remerciement à ta chatte ?

Dans ton cas ce n'était pas le "zinzin" qui était fautif, mais la façon dont tu l'as mis en oeuvre !

Tu as installé où ton refleks dans l'Armagnac ?
la cheminée passait où ?
Quel système pour passer le pont ?

19 nov. 2020

Salut Arzak,

le réchaud était éteint depuis plus de 10 mn lors de l' "incident", c' est pour çà que j' ai été pour le moins surpris, d' où mon alerte dans ce fil.

Sinon pour le Refleks, je l' avais installé à l' avant du carré sur bâbord, et la cheminée sortait à la verticale du poêle, via un passe-pont refleks, que j' avais dans un premier temps monté au Sika...jusqu' aux chutes du Nyarara lors de la première pluie (sisi, çà arrive en Bretagne), avant d' utiliser de la pâte à joint pour moteur.

Gorlann

19 nov. 2020

"jusqu'au chutes du Niagara"
;-)
Le joint pour moteur, pas bête...
Tu avais un isolant particulier entre la cheminée et le bois ?

Une cheminée particulière ou un "chapeau obturant" pour la navigation ?

19 nov. 2020

J' avais découpé le pont de mémoire 30 mm plus grand que le diamètre de la cheminée (comme préconisé dans la notice).
Au-dessus du pont, j' avis un tube-rallonge de 50 cm et au bout l' embout "champignon" tout simple de chez Refleks.

A l' extérieur, par dessus le passe-pont, j' avais mis un socle de manche-à-air Plastimo avec bouchon obturable à vis, qui permettait par mauvais temps de démonter la cheminée (juste emboîtée) et de fermer étanche le bouchon.
La cheminée faisant 60 mm de diamètre, çà passait largement à l' intérieur du socle sans poser de problème de chaleur.

Gorlann

20 nov. 2020

Merci Gorlann !

19 nov. 2020

Il est évident que les systèmes conventionnels sont les meilleurs, et on peut comparer leurs efficacité avant de les installer pour choisir le bon. Je pense installer un chauffage au gasoil et changer mon groupe essence pour un gasoil qui fonctionneront au rouge., Voir a l'huile de friture.

Mais là, je parle d'un bateau sans chauffage, où le froid fait trouver une solution avec ce qui se trouve à bord. Désolé pour les briques réfractaires, le pot de fleur, le tajine, ou la centrale nucléaire, rien de tout ça a bord. Mais on a tous des boîtes, et un réchaud. Quant on descend sous les 10°C et que tout est humide, on trouve des astuces qui dépannént

19 nov. 2020

je comprends toujours pas. le gaz sort du bruleur et fait une flamme qui chauffe l'air et le reste autour. On transforme du gaz en chaleur + lumière, mais ça ne chauffe ni plus ni moins avec un pot ou sans? (le ressenti peut être, lui, différent)
Dans un bateau, c'est facile, on a un système a peu près fermé.
La question que je me pose c'est de comparer le gain en T° entre une flamme nue et une flamme couverte d'un truc, toutes choses égales par ailleurs.
L'apport d’énergie initial étant le même, je ne vois pas ce qui pourrait expliquer (rationnellement) un écart.

Entre une cheminée ouverte et un poêle fermé, ce n'est pas comparable...
quant au principe de la serre et Bio-équilibre électromagnétique, je crois que ce n'est pas trop dans le sujet ....

Bref, mon esprit un peu cartésien ne comprend pas trop ces notions..
tant pis, j'aurai froid ;-)

19 nov. 2020

@yannbis;
un chauffage à gaz (normalisé mais je ne connais que les anciens, attention je ne parle pas d'une chaudière à gaz) branché à une cheminée comparée à un poêle à bois comparé à un Karloff:

3 modes de chauffage "à flammes" avec évacuation des gaz par cheminée, 3 façons de faire de la chaleur, 3 efficacités différentes !
Le chauffage à gaz tu peux oublier, ça ne chauffe pas et provoque beaucoup de condensation, le poêle ça chauffe, le Karloff ça chauffe longtemps en étant beaucoup plus économique en bois.

je ne vais te faire un cours que tu dois pouvoir trouver ailleurs étayé par des études/shémas/courbes/chiffres.

Quant au "ressenti" je laisse ce genre de blabla-conneries à météo-france

Mais j'imagine que tu as déja observé que pour une même puissance (consommée) un radiateur électrique "grille pain" chauffe beaucoup moins un espace qu'un radiateur électrique radiant...

Il n'y a pas que la consommation d'une énergie qui compte pour faire un chauffage et heureusement, sinon il n'y aurait pas de progrès(d'économie d'énergie) depuis longtemps !

La boite de conserve de pascal Capitaine cool diffuse la chaleur, alors que la flamme nue du réchaud chauffe l'air juste au dessus qui part au plafond.
Elle ne chauffe pas autour de la source de chaleur, alors que c'était la demande d'origine et son cahier des charges

19 nov. 2020

Pour confirmer les explications d'Arzak, tu as sans doute remarqué qu'ça distance, chez un souffleur de verre, un forgeron, les matériaux rougis renvoient de la chaleur sans flamme, c'est le rayonnement infrarouge, c'est celui qui est visible sur l'image thermique de la boîte de conserve que l'oeil ne voit pas. La flamme rayonne très peu, et l'air se refroidit instantanément. La boîte ( ou tout autre objet) a pour but de renvoyer des rayons infrarouges, ceux qui chauffent.

19 nov. 2020

Un complément:
Tu as le chauffage par rayonnement (soleil, souffleur de verre, panneaux radiants dans les églises, ...) Ce rayonnement chauffe les surfaces face à la source et pas le volume.
C'est pour cela qu'on peut se découvrir au soleil (sans vent) en hiver.
Ce système de chauffage est intéressant dans les grands et hauts volume. C'est donc assez inadapté pour nos bateaux.
L'avantage: mise en route, immédiatement on ressent la chaleur.
Le problème: quand le rayonnement cesse, immédiatement la température ressentie tombe.

Mettre des stockages de chaleur tels que brique réfractaire, huile, ..., permet de rendre progressive la chute de la température, jusqu'à ce que le stockage soit arrivé à la température ambiante.
C'est plus confortable.
Car ce qui est désagréable:
- n'est pas vraiment la température un peu basse, mais les variations de températures.
- L'effet de paroi froide, exemple la coque en plastique. Contre cette paroi la température est faible, quasiment celle de l'extérieur. D'où l'intérêt du vaigrage en matériau isolant (liège, moquette, ...); l'épaisseur n'est pas du tout importante pour le confort ressenti.

19 nov. 2020

Dans un bateau comme mon Soncor33, j'ai une grande surface en contacte avec l'eau, et peu au dessus de l'eau, déjà, quant elle est a 18° comme en ce moment, ça limite pas mal, avec la double coque, mon plancher est relativement tiède quant il fait froid.

Le pire ( et je viens d'y remédier) ce ne sont pas les variations de températures, d'ailleurs avec le rayonnement, n'oublions pas que ça ne chauffe pas que l'air, mais également tout ce qui se trouve à proximité visuelle. Donc la température descend plus doucement aucun grille pain ou une simple flamme. Si on le met avant d'aller sous la couette, ou quant on se lève et qu'on prend sa douche ou qu'on fait sa toilette. C'est le principal

Pour moi le pire c'est l'humidité ça augmente la sensation de froid et c'est extrêmement difficile à chauffer.

19 nov. 202019 nov. 2020

c'est tellement vrai que le gaz condense , que les chaudières modernes sont à condensation.

TOUS les systèmes de combustion sont dangereux s'ils n'ont pas un système d'arrivée d'air et d'évacuation dédié

un excellent système de chauffage testé en Patagonie sont des panneaux rayonnants infra rouge électrique . revers de la médaille dès que le système s'arrëte la sensation de froid revient

19 nov. 2020

En ce qui concerne l'humidité:
Il faut avoir en mémoire
- qu'il faut une calorie pour chauffer un gramme d'eau de un degré dans les conditions normales de température et de pression; d'ailleurs c'est la définition de la calorie.
- qu'il faut, dans les même conditions, 80 calories pour évaporer un gramme d'eau.

C'est à dire que pour évaporer un gramme d'eau il faut la même énergie que celle nécessaire pour élever ce gramme d'eau de 80° (exemple de 10 à 90°)

Il est donc facile de comprendre que plus l'intérieur sera sec, moins il y aura d'eau à évaporer plus le chauffage sera performant et le confort sympathique.

19 nov. 202019 nov. 2020

A moins que l'humidité relative soit de 100%, et que donc il y ait de l'eau liquide en suspension dans l'air, l'eau contenue dans l'air est sous forme de vapeur, donc il n'y a rien à évaporer.
Après la capacité thermique de l'air humide est supérieure à celle de l'air sec. Donc on consommera moins d'énergie à chauffer de l'air sec que de l'air humide. Mais de là à faire tourner un deshumidificateur en plus du chauffage...

C'est avec les clim que la chaleur latente fait consommer de l'énergie. En voulant refroidir l'air, on condense la vapeur d'eau qu'il contient et ça fait consommer vraiment beaucoup plus que si l'air était parfaitement sec.

19 nov. 2020

Il n'y a pas d'humidité dans tout ce qui se trouve à bord?
Tu n'as jamais vu de condensation au matin dans tes cabines. Heureux homme!

Une personne au repos dégage 50 g d'eau par heure, soit près de 400 g par nuit, il faut bien s'en débarrasser, et si possible avant qu'il ait condensé.
Et s'il a condensé, il faut utiliser beaucoup d'énergie pour s'en débarrasser.

19 nov. 202019 nov. 2020

L'eau liquide que tu as dans le bateau va chauffer de la même manière que la matière du bateau lui-même, le bois, les coussins,... Ce n'est pas en chauffant l'air à l'intérieur du bateau que tu vas faire évaporer l'eau dans les fonds ou l'eau qui a condensé sur les parois froides, pas directement en tout cas. En chauffant l'air (avec un vrai chauffage, pas en brûlant du gaz sans evac des fumées), son humidité relative diminue et donc l'eau liquide va s'évaporer plus vite que sans chauffage. Si tu as un litre d'eau dans les fonds qui s'évapore naturellement, c'est ce litre d'eau lui-même qui va se refroidir bien davantage que l'air ambiant (le volume d'eau cède de la chaleur aux molécules d'eau en surface qui s'évaporent).
L'éventuelle humidité dans l'air qui condense sur les parois froides il n'y a pas besoin de s'en débarrasser davantage, elle est condensée et ne participe donc plus à l'humidité de l'air, il suffit de pomper la cale.

Bref grand débat... J'apportais juste quelques précisions vu que ce sujet chauffage part loin et c'est un sujet qui m'intéresse. Je peux me tromper aussi, tout ça remonte à loin.

19 nov. 2020

bonjour à tous; perso j'ai toujours eu sur mes voiliers des poeles reflex ou des dickinson , sur mes deux muscadets vu que je naviguais souvent en arriere saison en mer du nord ou baltique les petits reflex me donnaient toute satisfaction ,sur le c and c ou le romanè c'etait aussi des reflex mais un peu plus gros, maintenant sur mon passoa apres un gros reflex c'est un dickinson antarctique avec un ventilateur pour façilitè la mise en route, au dessus de ces poeles sur le couvercle je pose un gros morceau de statite qui poele eteint reste chaud pendant 20 heures, sur ces poeles c'est surtout le tube de cheminèe qui chauffe tres fort il faut donc mettre le poele sur le plancher, et pas sur une paroi ou un coffrage si non on a froid aux pieds , depuis deux ans on trouve aussi des feuilles avec des bandes d"alu(produit russe) qui chauffe tres correctement à suspendre ou à mettre sous un tapis(ça chauffe comme un radiateur mais ça fonctionne en 220 volts) prix environ 50 euros chez u ship! dans le passè j'ai un peu essayè aussi tous les systèmes = air pulsè tres bien mais il ne faut pas tomber en panne dans le grand nord ou en Patagonie! le bois et le charbon sympa, dans votre chalet mais sur un voilier?? = stockage, bois ou charbon ,si on aime se lever la nuit pour recharger..... suie etc ! maintenant un pulsè planar c'est fiable et si c'est en complement d'un poele au fuel vous etes equipè pour hiverner sur la banquise

20 nov. 2020

Captainwat2, tu m'intéresse !
Qu'est ce que c'est le "statite" ?
Où trouves tu ce produit miraculeux?
C'est mieux que la brique réfractaire ou la pierre de lave si je comprends bien ?

20 nov. 2020

salut Arzak content de t'interesser; la statite est une pierre de lave avec laquelle on fabrique les feux Finlandais "Tulikuvi" va sur le site tu auras toute l'explication
perso j'ai chez moi 2 tulikuvi ce sont des feux assez massif tout en pierre, l'enorme avantage ça brule n'importe quel bois sapin ,çiprès etc tous les bois dont personne ne veut car ça encrasse les cheminèes mais pas les tulikuvi, la combustion est à 1200 degrès et tres peu de suie, je me chauffe gratisse toute l'annèe!tu chauffes 2 heures et le feux reste chaud 24 heures! je chauffe une tres grosse baraque Bretonne uniquement avec ces feux , en plus quand tu appuis ton dos sur la pierre chaude si tu as de l'arthrose ou mal au dos c'est fabuleux! quand on m'a montè ces feux qui arrivent en morceaux j'ai gardè quelques morceaux que je pose sur le couvercle du dickinson ou du reflex; quand je coupe le pôele 20 h plus tard les morceaux de pierre sont toujours tres chaud et il ne fait jamais froid dans le bateau!
tu trouves un revendeur Tulikuvi de ton coin et tu lui demandes une chute de statite

20 nov. 2020

Je te corrige, pour que l'éventuelle recherche d'une chute de pierre soit fructueuse. C'est de la stéatite.
Pierre employée dans la fabrication de poêles et cheminées, grâce à sa capacité à emmagasiner la chaleur (wikipedia).

19 nov. 2020

perso à bord j'ai une équipière qui rayonne et me chauffe bien, il est vrai qu'elle condense quand elle est mal réglée mais je n'ai pas intérêt à lui dire que c'est un pot de fleur sinon elle m'éclate en milles morceaux!
c'est marrant ce fil sur un pot de fleur qui peut atteindre des centaines d'avis, on a vraiment rien à foutre en ce moment hi hi hi allez je vais me faire 10 minutes de bfmtv pour me changer les idées.

19 nov. 2020

Fais gaffe, sur BFM, çà ne chauffe pas...çà SUR-chauffe!!!!

20 nov. 2020

J'espère que tu ne branches pas ton "équipière qui rayonne" sur le 220V !
C'est pratique, un tel bon chauffage économe en énergie !
;-)

Bonjour,
Quand j’étais jeune (et un peu fou), je pratiquais la moto et le camping par temps froid, voire très froid...
Une grosse boîte de conserve suspendue avec une grosse bougie de ménage dans la canadienne arrivait à créer un delta de 10°.
On était contents!
À bord, au port, rien ne vaut un déshumidificateur électrique. Équipets ouverts, pas de condensation et donc moins de puissance de chauffage électrique et plus de confort.
Le bonheur, quoi....
Bonne journée,
Patrice

20 nov. 2020

Le déshumidificateur électrique c'est bien, mais le jour où (et il y en a et aura de plus en plus), les ports facturent le courant au réel, ça va vite calmer les adeptes du tout nucléaire... Déshumidificateur, plaque induction, clim, chauffage soufflant,...

20 nov. 2020

Un équivalent plus esthétique que la boite de conserve:
truc sur amazon

Il y a déjà beaucoup de réponses mais je vais ajouter une question: est-ce que vous avez déjà testé un chauffage d'appoint au gaz par catalyse ??
D'après l'argumentaire commercial ce truc ne dégage pas de CO2. Je me demande comment ça marche .. que deviennent les atomes de carbone du gaz naturel qui est consommé ?? Je ne sais pas en quoi consiste cette "catalyse" ou "combustion froide" ..
Ils disent qu'on peut l'utiliser dans un espace mal ventilé. Peut être qu'en fait ça produit du CO2 mais pas de CO et juste l'argumentaire est mal rédigé ?
Combien d'H2O cela peut il produire à l'heure ? Autant qu'un humain ? Plus ?
Ils disent que cela "assèche l'air", ce qui paraît idiot, à moins de transformer l'H2O gazeux en autre chose ..
Bref est-ce qu'un scientifique d'H&O pourrait éclairer ma lanterne ?

20 nov. 2020

Je ne suis pas scientifique mais j'ai trouvé cela sur le net:

"Un catalyseur placé à l’intérieur du système est alimenté par le gaz, qu’il s’agisse de propane ou de butane. Ce catalyseur est placé sur un matériau résistant à une forte montée de température. Les fibres céramiques sont idéales pour réussir cela. Le catalyseur est ainsi chauffé jusqu’à ce qu’il atteigne un seuil appelé seuil d’auto-inflammation. Le processus dure aussi longtemps que le catalyseur est alimenté en gaz. Toute cette combustion se fait à basse température et permet de réaliser d’importantes économies. De plus, les fuites de gaz sont évitées.

Cette chaleur produite est diffusée dans l’ensemble de la pièce par rayonnement. Cela signifie que ce n’est pas directement l’air ambiant qui est chauffé mais plutôt les objets et les personnes se trouvant dans le champ d’action du panneau. C’est cette chaleur qui finit par réchauffer l’air ambiant. La chaleur est douce et homogène et ne cause pas d’assèchement de l’air."

Et ceci chez Total ;-)

Catalyse : la combustion du gaz se fait à basse température. Un panneau en fibre céramique assure une diffusion de chaleur homogène par rayonnement.
Idéal pour les petites surfaces, ce type d'appareils ne peut toutefois pas remplacer un système de chauffage principal. Le chauffage au gaz par catalyse reste néanmoins une solution rapide et pratique dans plusieurs situations :
Assurer une température de confort à la mi-saison, avant d’allumer le chauffage principal ;
Chauffer localement et temporairement une pièce qui n’est pas équipée de radiateurs ;
En cas de situations imprévues ou transitoires : panne, déménagement…

Si l'utilisation d’un chauffage d’appoint s'impose sur toute la saison, il se peut que votre logement soit mal isolé. Dans ce cas, des travaux d’isolation vous permettraient de réduire considérablement vos frais de chauffage, tout en gagnant en confort.

En tant que chauffage d’appoint, les appareils à gaz présentent plusieurs avantages :
Mobilité : généralement sur roulettes, ils peuvent être déplacés en fonction des besoins ;
Simplicité : un confort supplémentaire sans travaux. Aucune intervention n’est nécessaire. Le dispositif doit simplement être raccordé à une bouteille en respectant les consignes de sécurité.

Le système par catalyse est, en moyenne, plus cher à l’achat que ceux à infrarouge et infrableu. Un léger surcoût compensé par un processus de chauffe moins gourmand en énergie. Les émissions polluantes sont également réduites grâce à la combustion à basse température sans flamme apparente. Il doit toutefois être disposé dans une pièce offrant des conditions d’aération suffisantes. Demandez conseil à un professionnel et assurez-vous que l’utilisation de l’équipement ne nécessite pas un système de ventilation supplémentaire.

J'ai l'impression qu'il y a des indications un peu contradictoires, puisque c'est adapté à de petites pièces fermées... Mais qu'il faut quand même ventiler !

C'est vraiment à étudier de près !

20 nov. 2020

"Un catalyseur [...] est alimenté": ça commence mal. Un catalyseur ne peut pas être "alimenté". Les questions de Candide gardent toute leur pertinence.

20 nov. 2020

J'ai pris pour exemple un gros modèle de 2800w à bouteille de 13kg dont l'autonomie indiquée serait 120h. Ça donne 168g de flotte à l'heure. Si je ne m'abuse un humain au repos c'est 100g/h ?
Donc dans un bateau pas surchargé en équipiers .. et pas rempli de cirés trempés .. ça paraît gérable.
Une quantité d'humidité non négligeable certes mais de toute façon avec ou sans chauffage on ventile forcément.

À juliusse,
Tu as certainement raison, mais à part l’électricité pour se chauffer au port, je ne vois pas tellement d’autres alternatives.
Peut être un bon poêle à bois avec stockage des bûches sur le ponton. Certainement que cela va faire plaisir à la capitainerie...
À mon port, sur un peu plus de 600 places, nous sommes qu’une dizaine de bateaux à l’année. Le pourcentage est faible.
Je te dirais même qu’à demi-mot la capitainerie nous voit d'un bon œil dans la mesure où nous sommes une présence permanente. Nous avons tous un œil vigilant pour les vols et la sécurité des navires pendant un coup de vent.
Pendant ce re confinement, j’appelle les copains afin de les rassurer.
Ils apprécient.
Le we dernier, j’ai sécurisé une capote prête à s’envoler. À 3000€ le bout, le propriétaire était content. Il est venu me remercier chaleureusement.
Peut être nous verras-tu maintenant autrement que comme des vils profiteurs?
Bonne journée à toi,
Patrice

20 nov. 2020

Salut Patrice,

comme toi, je dors 365j/an sur mon bateau, j' ai une borne électrique à 23m de mon tableau arrière et je ne me branche dessus que pour la scie sauteuse, meuleuse, poste à souder (c' est super, y' a même du tri-phasé pour mon MIG!) ou encore nettoyeur HP pour caréner (je n' ai pas d' antifouling).

Pour tout ce qui est chauffage et énergie courante, comme je suis autonome en nav ou au mouillage, je fais exactement pareil au port.
Dans mon poêle, je brûle du "rouge de récupération refiltré", c' est pas les fonds de cuve à mazout qui manque à l' heure où beaucoup de gens se débarrassent de leur chaudière, et ils sont tout content que je recycle le combustible.

A Pont-Aven, les autres bateaux habités à l' année payent en plus de la taxe portuaire 80 euros/mois d' Octobre à Mars inclu pour l' électricité.

A ce prix, les panneaux solaire et l' éolienne sont vite amortis.

Je trouve un peu dommage, quand on a du temps, de se priver de nav hivernale ou de tout le temps être obligé de chercher une borne pour se brancher.

Par exemple, les Glénan en hiver, je suis souvent le seul bateau au mouillage dans tout l' archipel, et plus particulièrement quand çà caille, alors que je n' y vais jamais en été, beaucoup trop de monde et de bruit (annexes, jet-skis etc...).

Bon confinement

Gorlann

Bonsoir Gorlann,
Je te comprends mais honnêtement, un poêle sur un bateau n’a jamais été ma tasse de thé.
Si j’avais eu le choix, j’aurai certainement équipé mon bateau d’un Webasto ou similaire. Il se trouve que j’ai 2 clims réversibles dont je ne me sers pas.
Dans 21 mois, je pars au soleil. Donc le problème de chauffage est juste ponctuel pour 2 hivers.
Le confinement au port est bien plus sympa que dans une maison...
Bonne soirée à toi,
Patrice

20 nov. 2020

Le poêle, c'est quand même bien sympa. C'est joli, simple. Notre chaudière fonctionne en mer ou quand on doit chauffer 24h/24. Le pôele à bois c'est non seulement une sécurité (au cas ou la chaudière s'arrête) mais aussi pour se faire une petite flambée quand il fait frais le soir, en intersaison. Chaleur sèche, silencieux et autonome (les radiateurs 220v, soit t'as un fil très long, soit tu restes au ponton)

21 nov. 2020

Patrice, où as tu vu que je traitait quelqu'un de profiteur? Ne transformes pas les propos des gens. Je vis à bord à l'année, chaque hivernage dans un port différent. Et honnêtement, la facturation du courant au réel(ainsi que l'eau), je suis pour, ça permet de se poser les bonnes questions, sur l'isolation, la ventilation, la consommation des équipements type frigo, etc...
Moi aussi au port je me chauffe à l'électricité, mais maintenant je sais comment limiter ma consommation, qui, de toute façon, n'est pas énorme. Petit bateau, bien isolé(liège partout sans pont thermique+volets sur tous les hublots), c'est facile.

20 nov. 2020

Dans un poêle a bois on peut mettre des granulés, avec le petit insert à granulés prévu pour.

20 nov. 202020 nov. 2020

A la lecture des messages, je comprends que mettre un truc sur une flamme chauffe différemment, pas mieux. C'est donc du ressenti (et c'est très bien finalement c'est ce qu'on cherche en confort)
Sinon il faudra m'expliquer ou passe la différence d'énergie.

comme dans un exemple cité ci dessus

Mais j'imagine que tu as déja observé que pour une même puissance (consommée) un radiateur électrique "grille pain" chauffe beaucoup moins un espace qu'un radiateur électrique radiant... [..]
Il n'y a pas que la consommation d'une énergie qui compte pour faire un chauffage et heureusement, sinon il n'y aurait pas de progrès(d'économie d'énergie) depuis longtemps !

je pense que c'est un contre-exemple : en électrique, le rendement est de 100% (+/- pouième) dans tous les cas , mais le ressenti très différent entre un radiant et un convecteur.
la chaleur apportée dans la pièce est la même

je ne pense pas qu'il y ait beaucoup d'avancées en termes d’économies d’énergie en électrique, car les rendements de 101% ce n'est pas gagné...

Sur ce, je remplis une attestation pour aller acheter une boite de conserve!
Y-a-til un plat qui a un meilleur rendement que d'autres en usage de "radiant pour bruleur à gaz" ? ? ;-)

20 nov. 2020

@Yannbis;
Il ne s'agit pas de ressenti, mais d'une réalité.
Avec la même consommation on a une meilleure efficacité.

Puisque tu ne comprends pas, fais le rapprochement avec un feu:

-Tu fais un feu avec 4 bûches au milieu de ta pièce
-Tu fais un feu avec 4 bûches dans une cheminée à foyer ouvert
-Tu fais un feu avec 4 bûches dans un poêle
-Tu fais un feu avec 4 bûches dans un Karloff

Essaies et tu te rendras comte immédiatement de la différence et pourtant tu n'auras brûlé que 4 bûches dans chaque cas.

20 nov. 2020

@Arzak. je suis prêt à tout croire.
je ne sais pas ce que tu appelles "efficacité".
En termes énergétique, si il y a une différence entre avec et sans "truc" sur le bruleur, ou va la différence (le bateau étant fermé)?
La réponse à la question en termes de bilan d'énergie se trouve là...
En termes de ressenti c'est différent.

Quant à la comparaison entre les différents types de chauffage à buches, si on compte chaleur perdue dans la cheminée, le bilan sera identique aussi une fois les 4 buches brulées. (comparaison plus compliquée que dans le cas d'un bateau fermé puisqu'il y a une cheminée)
Il faut juste comparer ce qui est comparable.

20 nov. 202020 nov. 2020

Dans le cas de la conserve sur le gaz, la chaleur dégagée est strictement la même avec ou sans la conserve. Seulement la boîte de conserve rayonne plus que la flamme nue et permet de chauffer par rayonnement les objets éloignés. Sans la conserve la chaleur est diffusée dans l'air ambiant par convection et il faut se trouver proche de la gazinière pour avoir chaud.

Pareil pour les différents foyers de cheminée qui vont plus ou moins rayonner, plus ou moins emmagasiner puis restituer la chaleur une fois le feu éteint, etc. Il y a une différence d'efficacité du point de vue de l'utilisateur qui se trouve près ou loin mais l'énergie produite grâce aux 4 bûches est exactement la même. Il y a aussi une différence concrète d'efficacité suivant le poêle en fonction de sa capacité à utiliser la chaleur des fumées (principe des chaudières à condensation).

En électrique, le plus efficace c'est la pompe à chaleur. On prend de la chaleur à basse température dans l'eau du port et on l'evacue dans l'air ambiant du bateau à plus haute température. L'électricité consommé ne sert pas à créer de la chaleur comme avec un radiateurppar effet Joule, mais à déplacer/pomper de la chaleur d'un milieu vers un autre. C'est pour ça qu'avec une pompe à chaleur on récupère plus d'énergie dans l'air chaud soufflé qu'on n'en a consommé en électricité. On ne parle pas de rendement car celui-ci serait supérieur à 100%, mais de coefficient de performance.

20 nov. 2020

Yannbis peut-être que la différence tient à la répartition de la chaleur. Si le bateau pouvait être considéré comme adiabatique et après un temps infini d'uniformisation, tous ces modes de chauffage seraient équivalent. Quand tu prends en compte les gradients de température et les déperditions, ce peut devenir différent.

20 nov. 202020 nov. 2020

Exactement. Mais si c'était le cas il n'y aurait plus besoin de chauffage mais plutôt d'une clim. Les 200W dégagés par notre corps feraient monter la température indéfiniment ! Heureusement que le bateau perd un peu de chaleur !

20 nov. 2020

oui, en fait les différents types de chauffage ne chauffent pas la même chose et notre corps ne ressent le pas pareil.
Même sans être adiabatique, dans une enceinte fermée, avec la même source d'énergie, quel que soit le "mode de rayonnement", l'écart de T° sera le même (puisque les pertes sont égales aussi )

20 nov. 2020

Là on va loin dans la pignole mais pas forcément. Si par exemple tu as des surfaces vitrées, tu perdras de la chaleur par rayonnement par les vitres (et d'autant plus s'il fait nuit avec ciel dégagé). Donc dans ce cas la technique de la conserve sera peut-être un poil moins performante.

20 nov. 2020

Il faut quand même dire que la flamme nue chauffe l'air, la boîte rayonne, et chauffe les choses autours elles mêmes dégagent également de la chaleur.

Si on regarde de prêt la photo prise par la caméra thermique du bord, on voit nettement que les objets a proximité rayonnent également, ils emmagasinent de la chaleur qu'ils restituent, ce qui n'est pas le cas avec le gaz nu, puisque la longueur d'onde est différente.

20 nov. 202020 nov. 2020

Bon, je vais me transformer en vieux ronchon comme il y en a quelques uns sur le forum, ça m'embête!

Mais quand même, Captain Cool :
Admettons qu'il y ait une différence de chaleur entre avec et sans boite.
Selon Lavoisier depuis un petit moment (... et si ça se trouve c'était même déjà le cas avant lui ;-)) cette différence, elle ne se volatilise pas, elle va bien quelque part.
Et comme le bateau est fermé, ça reste dans le bateau, sauf erreur sous forme chaleur.
Le bilan de la chaleur dans le bateau est donc identique.
C'est par ailleurs cohérent avec le fait qu'on ait apporté la même quantité d'énergie dans le bateau (le gaz) dans les 2 cas (avec pertes quasi identiques effectivement Fabien83).

Et en plus ça ne marche pas!
La preuve : j'ai testé avec un pot de fleur sur ma plaque à induction... et il ne se passe rien!

21 nov. 202021 nov. 2020

Je ne suis pas un as de la science thermique mais j'ai déjà un premier constat, c'est que quand j'étais petit ( je le suis encore mais pas tant qu'autrefois) à l'école primaire, la grande classe et son haut plafond était chauffée par un poele à charbon. même qu'on venait tour à tour le matin quand on était d'allumage, on coupait le petit bois on allumait le poele et on gavait de charbon... les ceusses auprès du poële avaient bien chaud, et les autres à l'opposé bien moins.
A quantité d'énergie égale, ( enfin je le présume)les appareils ont fait des progrès dans la ... sensation de chaleur apportée, avec les convecteurs ou les radiateurs, ainsi que les poeles modernes qui permettent notamment une convection plus efficace par leur conception (j'ai un poele à granulés qui me chauffe toute la maison de bas en haut).
Température d'une pièce et chaleur ressentie ne sont peut-être pas tout à fait les mêmes notions.
Si on parle par contre de transfert thermique, il peut se faire de 3 manières:
- par conduction à travers les molécules de la matière elle-même (mais sans mouvement de cette matière)
- par convection = par mouvement de la matière (l'air chauffé en l'occurence qui se déplace)
- par radiation = par les ondes émises, c'est d'ailleurs la seule méthode parmi les 3 qui fonctionne dans le vide, en l'absence de matière de conduction , telle que la radiation solaire par exemple.

Entre le gaz du brûleur seul qui chauffe directement l'air et opère un transfert thermique par conduction ( statique) et donc élève la température de l'air proche du feu, et la boite qui y ajoute une composante de radiation ( qu'on voit à la caméra infrarouge) l'effet n'est sans doute pas le même sur la ... sensation de chaleur... qui est autre chose

Mais je laisse Lavoisier dormir tranquille, j'ai pas la carrure pour aller le déranger ...

21 nov. 2020

Yannis, j'adore ton exemple de la plaque a induction 😂😂😂

Pour te de-ronchonner, je vais te prendre un école simple qui est la transformation,

si tu prends 1 litre d'essence et que tu l'allume a l'arrière du bateau, tu n'avancera pas, si par contre, ton litre d'essence dans le moteur te fera avancer, le vent qui passe au tour du mat ne te fera pas avancer, sauf S'il est très fort, par contre tu va utiliser cette énergie avec la voile pour avancer.

Dans le cas de la boîte, tu transformés la longueur d'onde produite par la combustion en rayonnement infrarouge, c'est le principe des poêles à pétrole, a gaz, sans parler de rendements, on améliore simolement l'efficacité de la flamme. 😉

21 nov. 2020
21 nov. 202021 nov. 2020

Superbe video, son anglais est relativement facile à comprendre, et c’est un tour d’horizon tres complet des differents moyens de chauffage a bord.
Bon evidemment on n’est plus dans le theme trucs et astuces du fil initial mais c’est interessant.
Je note qu’il rejette le chauffage type radiateur au gaz ( condensation) et poele gaz fermé avec cheminée d’evacuation itou pour raison de coût trop élevé .... chez lui là haut en Norvege .
En tout cas vu le pays ou il habite il sait de quoi il parle.

Pour ma part j’ai un Eberspacher,ancien modele, ça chauffe vraiment bien mais la conso electrique est un peu dissuasive pour utiliser a un mouillage sans vent et sans soleil .... alors le poele Reflex evidemment ...!

21 nov. 2020

bonjour
le reflex en plus c est beau ,pour les gens qui vivent a l année c est l idéal ,en service 7 mois non stop ,,jac

21 nov. 2020

C'est vrai que les reflex sont assez beau dans le genre rustique "vieille marine" !
Ca ne donne pas une odeur "mazout" à ton petit "home sweet home" ?

21 nov. 2020

non ,mais j aère le bateau des que je peux ,,jac

21 nov. 2020

En s'éloignant un peu du sujet initial. Au sujet des différents systèmes de chauffage au bois.

Le foyer ouvert consomme énormément d'air. l'air entrant dans les pièces, généralement à l'opposé de la cheminée. C'est pour cela que dans les château les châtelains avaient des sièges à haut dossier pour évite les courants d'air dans le dos, et éventuellement les coups de couteau par derrière. L'air en très grande quantité permet d'abaisser fortement la température des fumées.

Le foyer fermé crée un déficit en air, ce qui ralentit la combustion. Les 4 bûches mettent plus de temps pour se consumer. Mais les fumées sont plus chaudes. D'où le risque d'incendie par incorporation des inserts dans les cheminées existantes.

l'enceinte autour de la flamme permet de réguler le rapport carburant/comburant (Bois/air) et par sa masse d’emmagasiner des calories qui seront restituées une fois la flamme éteinte; cette dernière présentant beaucoup de perte.
L'art des concepteurs de poêles est de trouver des matériaux qui emmagasinent vite la chaleur, et la restituent lentement. le nec plus ultra étant ceux à changement de phases.

21 nov. 2020

Après une quantité née calculs extrêmement poussés, J'ai grandement amélioré le système de chauffage a la boîte de conserve.

...en ajoutant une seconde boîte de conserve au dessus.

A titre d'exemple.

Hier matin. 11°C dans le bateau

Test flamme nue, au bout d'1/4 d'heure j'ai gagné 1 petit degré

Avec une boîte, la température est montée a 18 en en 1/4 d'heure

Test avec 2 boîtes Aujourd'hui 11°C dans le bateau. La température est montée a 21°C en 1/4 d'heures.

Je ne suis pas un spécialiste de la dynamique des fluides, ni de la thermodynamique, mais le système fonctionne a merveille avec les moyens du bord.

21 nov. 202021 nov. 2020

les mesures ne souffrent pas de contestation, mais elle ne permettent absolument pas de conclure que la boite permette de chauffer "plus"... en énergie.
ça chauffe différemment, on en a parlé, par rayonnement.

Pour compléter cette expérimentation intéressante et mieux comprendre :
- a quel endroit prends tu la mesure? sur une surface? à l'air ambiant? (toujours au même endroit et à la même hauteur bien sur)
- Peux tu faire une mesure 5, 10 min, 20 min.... après extinction du chauffage? et ceci pour chaque type de chauffage.

Ma prédiction :
à l'extinction d'un chauffage type radiant (boite), la T° va baisser très vite
en flamme nue la T°, tu l'as montré, monte moins vite, mais elle descendra moins vite aussi.

21 nov. 2020

Je vais essayer demain matin, mais pour te répondre sur la prise de mesure, mon téléphone est toujours au même endroit dans le bateau quant nue ne m'en sert pas. Il a un capteur de température et de qualité d'air, et d'hygrométrie.

21 nov. 2020

Captain Cool, tu es un authentique scientifique-empirique spécialiste de la boite de conserve !
;-)
Tu progresses de jour en jour !

Après quelques années de recherches tu nous invente un nouveau chauffage breveté spécial bateau et tu fais fortune !
;-)
Tu navigues toujours avec une caméra thermique ?
En tout cas c'est efficace pour observer le résultat de tes recherches.

A quelle distance de ton "appareil de chauffe" mesures tu la température ?

Tu as un détecteur de monoxyde de carbone à bord ? Ce pourrait être utile !

21 nov. 2020

Je te remercie mon Ami Arzal, je regarde avant de faire breveter si avec 3 boîtes ca fonctionne encore mieux, a midi, c'est raviolis 🤪

je suis loins des jeunes qui ne voient que par la pomme croquée, mon smartphone est un très robuste appareil etanche IP68 qui arrive même a fonctionner sous l'eau( là, j'ai pas encore compris le concept de pouvoir téléphoner sous le bateau, m'enfin), Extrêmement complet en accessoires, c'est un Caterpillar S61 qui possède une caméra Flir thermique et d'un capteur de qualité d'air (voir photo) ainsi que d'un système de mesure laser. Et encore plein de choses que je ne sais pas utiliser .L'outil idéal quant on est seul à bord et qu'on cherche a passer le temps. 😂

La distance pour mesurer n'a pas d'importance puisque la caméra note toujours la même température qu'on soit à 1m ou a 10m

Pascal

21 nov. 2020

Chouette, avec ton appareil magique tu peux mesurer tout l'intérieur de ton bateau !
Ensuite tu pourras faire une maquette entière de tout l'intérieur de ton bateau, histoire d'occuper utilement ton temps-covid
;-)
Concernant le chauffage, je pense aussi qu'il serait bien d'expérimenter, après "l'appareil de chauffage +" l' "appareil de chauffage + qui a une inertie thermique" histoire de garder quelques calories au chaud pour les minutes d'après.

Et si tu remplissais ta boite de raviolis du premier étage (rincée, hein) de roche de lave ? attention à la tour de Babel quand même, pas que le sillage d'un cygne en approche te fasse renverser l'ensemble brûlant !
;-)

23 nov. 202023 nov. 2020

achète un tuyau de cheminée en inox de 1m ,ça fera au moins 4 boites ou cinq
dans un poéle le tuyau chauffe plus que le poèle lui même ,et si on fait une double paroi avec l'air qui circule entre les deux ,le rendement est fabuleux .mais ce n'est plus par rayonnement mais par circulation d'air comme un air pulsé .
mais dès que l'on arrête il n'y a aucune rémanence .
là il faut stocker la chaleur dans des briques réfractaires .
alain

21 nov. 2020

Si tu as deux boîtes de conserve concentriques, je te suggère de faire la mesure en remplissant l'espace interboite de sable;
Je pense que tu mettras plus de temps pour atteindre la température de confort, mais que la température diminuera beaucoup plus lentement à l'extinction des feux.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer