naufrage du canot SNSM juin 2019: rapport du BEA

Le Bureau Enquête Accident a rendu son rapport sur le chavirage d’un canot de la SNSM, qui avait fait trois morts, le 7 juin 2019, au large des Sables-d’Olonne (Vendée).
La fragilité des vitres de l’embarcation est notamment pointée du doigt.

Le décès de trois sauveteurs de la SNSM en 2019 au large des Sables-d'Olonne (Vendée), après le chavirage de leur canot parti secourir un chalutier en pleine tempête, résulte de plusieurs facteurs dont la fragilité des vitres de la vedette, révèle lundi le Bureau Enquête Accident (BEA Mer).

Le canot a été frappé par une vague puissante et de grande hauteur. Sous la violence du choc, deux vitres sur l’avant de la timonerie explosent et l’eau de mer déferle à l’intérieur, relate le BEA Mer dans un rapport.

Dès lors, la situation n’était plus maîtrisable, poursuit l’organisme public, estimant que l’envahissement du navire a anéanti les capacités de redressement du navire lorsque de nouvelles vagues se sont abattues sur lui.

Quatre des sept membres d’équipage se sont retrouvés à la mer, tandis que les trois autres sont restés prisonniers à l’intérieur du canot retourné.

Parmi les quatre qui se sont retrouvés à l’eau, seuls trois ont réussi à rejoindre la côte sains et saufs. Parmi les trois restés dans le canot, seul un en sera extrait vivant.

Le facteur matériel prédominant de l’accident du CTT Jack Morisseau est la rupture de deux vitres avant de la timonerie, assure le BEA, qui souligne en outre que dès que le canot a été envahi par l’eau, les conditions de survie à bord ont été gravement compromises par l’électrification des parties métalliques qui structurent l’espace timonerie. Cette électrification a dégradé les capacités d’action de l’équipage avant le chavirement, souligne le rapport.

(ouest france)
www.ouest-france.fr[...]6992646

L'équipage
28 sept. 2020
Cette discussion est en mode Débat. Les règles principales de participation :
  • Seules les réponses au sujet principal sont autorisées. Interdisant ainsi les échanges entre intervenant et favorisant les contributions.
  • Vous ne pouvez publier que 3 contributions (3 réponses au sujet principal).
  • Vous pouvez corriger et compléter vos réponse et contributions.
  • Un nouvel utilisateur ne peut participer au débat (Ceci afin d'éviter les Trolls).
L'objectif étant de favoriser l'argumentations de fond, la synthèse des idées et éviter les dérives. Bon débat a tous !
28 sept. 202028 sept. 2020
6

Merci du partage
Lien vers le rapport complet du BEA Mer, c'est plus précis que Ouest-France, et toujours très intéressant.
www.bea-mer.developpement-durable.gouv.fr[...]27.html

28 sept. 2020
1

intéressant ...à plus d'un titre ... lorsque l'on voie les soudures des cadres des fenetres il y a de quoi réagir ..et appliquer une réglementation "pêches" appliqué aux bateaux de moins de 24m pour des canots de sauvetage c'est "un crime" pour gagner quelques sous ...

28 sept. 2020
2

Merci,
une explication technique, qui n'enlève pas les larmes des yeux.

28 sept. 2020
2

Il est dit que c'est la première fois que les vitrages cèdent. Les expert devraient lire H et Ho ou enquêter, le canot de Sète de la même série a eu un tel incident, les obligeant à rentrer en catastrophe et ne pouvant pas intervenir, ( un ou deux morts)...

28 sept. 2020
1

Sacré boulot pour la snsm qui va devoir modifier toutes les vedettes, et probablement pas seulement les tous temps.
Pas facile pour les équipages de sortir par mauvais temps après avoir lu ce rapport.

29 sept. 2020
0

Ça concerne une génération de canots tous temps qui devraient avoir été remplacés, comme à Sète et aux Sables.

29 sept. 2020
1

et maintenant on fait mieux qu'avant coté securité? ...on fait pire on recule..il suffit de lire le BEA ..toujours a cause des couts et de la concurrence ,on ne construit plus un bateau pour un "usage" mais suivant une réglementation qui ne couvre pas tous les usages ...donc tout le monde est couvert lorsqu'il y a un drame ...

29 sept. 202029 sept. 2020
0

Holà
Apparemment les verres trempés ET feuilletés sont recommandés mais sont-ils sur tous les canotes...?
Un joint trop fin ou trop vieux réduit la possibilité de jeu du verre dans son cadre et donc réduit le temps d'arrivée au point de rupture...
La SNSM anglaise a du polycarbonate à la place du verre mais trop compliqué à adapter...hum hum...
Le courant est passé sur l'armature métallique du roof...bon pour les merguez, pour naviguer moins...
En espérant que la nouvelle génération sera plus solide...

29 sept. 2020
3

Des hommes admirables. Respect.

29 sept. 2020
1

par contre vu la saloperie mi sur nos bateaux et classé en A il y a de quoi se poser quelques questions

29 sept. 2020
3

ces éléments étaient connus (circulaient) en "interne" depuis l'accident,

comme le rappelle @iff ce canot n'était plus opérationnel, réformé, il servait de canot
de remplacement quand une vedette était en maintenance, et ça arrive souvent.

les décès à l'intérieur seraient dus aux brassières qui ont percutés quand l'eau
à envahit le cockpit, rendant la sortie impossible..

tout ça pour dire que c'est un alignement de circonstances comme un alignement
de planètes, rare..

la vedette principale en maintenance,
gros coup de vent,
un bateau en détresse,
la grosse lame,

trois citrons..

reposez en paix camarades.

29 sept. 2020
1

Je trouve le rapport assez émouvant à lire : malgré que le marin-pécheur ai été mis en garde y compris par le patron du canot lui même, de ne pas tenter de renter aux Sables, les gars de la SNSM se sont préparés avant même l'accident et y sont allés directement sans sourciller.
(Sans vouloir faire dans le discours déplacé) c'est un bien bel exemple d'héroïsme.

Pour le reste, il y a toujours à analyser, améliorer, je fais confiance à la SNSM pour savoir parfaitement tirer les enseignements nécessaires.

29 sept. 202029 sept. 2020
4

"Le JACK MORISSEAU a été détruit et n’a donc pas été expertisé."
L'explication :
"Sous l’effet des vagues et du courant de marée, la coque retournée du canot est drossée à la côte. Le lendemain, à la demande des autorités locales concernées, l’épave sera enlevée et détruite par une machine"
Portant :
"L’épave du CARRERA, qui repose sur son flanc tribord par 20 mètres de fond dans le sud-est des Sables-d’Olonne, est renflouée, en réponse à la mise en demeure signifiée par le préfet maritime."

Qui sont les autorités locales concernées ? Pour détruire avant expertise le "JACK MORISSEAU" ?

29 sept. 2020
0

@yvesbtz sans répondre à ta question, j'en pose une autre;

l'épave pouvait elle être enlevée sans être découpée, démolie ?

je ne connais pas le site, mais il a été évoqué que pas mal de curieux
venaient en pèlerinage voir le canot, voir pour certains "récupérer" des choses..

29 sept. 202029 sept. 2020
-1

C'est une scène de crime ? Il suffit de sécurisé l’épave ? Pas très compliqué...manifestement ils étaient pressés ? De passer à autre chose en détruisant l’épave du JACK MORISSEAU avant expertise.

29 sept. 2020
0

Allons-y pour un peu de théorie du complot. Sérieusement ?

29 sept. 202029 sept. 2020
0

Je déteste les théories de complot...et je me serais bien passé de soulever ce fait :
"Le JACK MORISSEAU a été détruit et n’a donc pas été expertisé"
C'est pas moi qui le dit c'est le rapport du BEA !
Moi des la première lecture de ce poignant récit de fortune de mer ça m'a piqué !
Libre à chacun de commenter cette affirmation du BEA et d'avancer des explications ?
Je garde l'image poignante (sortie du rapport du BEA et sûrement une webcam le jour du drame en direct) du "JACK MORISSEAU" naviguant vers son destin...

30 sept. 2020
0

On en sait rien : le bateau a fini sur le rivage à l'envers : la timonerie a du être bien explosée et la décision de ne pas prendre de mesures conservatoires pour le renflouer en le conservant le plus possible en l'état a très bien pu avoir été prise après avoir constaté qu'il était déjà trop esquinté pour pouvoir être expertisable.

30 sept. 2020
2

Bonjour,
J'ai eu la même réaction en lisant le rapport du BEA que yvesbtz, et j'ai été surpris que cela ne fasse l'objet que d'une phrase en passant, sans recommandation à la fin du rapport pour interdire à toute autorité de détruire ainsi des éléments matériels avant que les experts du BEA aient pu passer.
Comme si, en aéronautique on détruisait l'épave du crash avant que les experts n'aient pu dire ce qu'ils voulaient faire...
Incroyable de mon point de vue.
J'ai mis un mail en ce sens hier au BEA, je vous dirai si j'ai une réponse.

30 sept. 2020
0

Il me semble me souvenir que ce canot était l'ancien de la station, qu'ils en avaient un nouveau mais qui n'était pas opérationnel ce jour-là, pour un problème de maintenance ou quelque chose comme ça.
ça vous dit rien ?

J'ai retrouvé :

www.ouest-france.fr[...]6459095

30 sept. 202030 sept. 2020
3

J ai lu le rapport complet (merci yannbis)
Je trouve que les titres de presses relatant ce rapport "les vitres en cause" sont un peu réducteurs.
Pour moi l attitude désinvolte et clairement dangereuse du patron de pêche reste le facteur majeur (clairement évoqué dans le rapport)
Après c est comme toujours en accidentologie une succession de petites choses qui ont entraînées ce drame majeur. Canot en repa, position approximative du naufrage, faiblesse des vitres, port des gilets autogonflant a l intérieur moyens de sauvetage engagés pas forcement adapté etc..
MAIS CE PECHEUR N AVAIT RIEN A FAIRE EN MER CE JOUR LA... ET EST POUR MOI LE SEUL RESPONSABLE DE CE DRAME.

30 sept. 2020
0

Et il faudra qu un jour (dans quelques années et quelques drames...) l état prenne enfin au sérieux le secours en mer (comme c est le cas a terre ou en montagne )
Avec une professionalisation des hommes et des moyens adaptés. Cf hôpitaux pompiers crs et PGHM
Le bénévolat et les dons c est bien pour les assos de quartier mais limite pour organiser les secours en mer d un des pays les plus Maritime du monde ...

30 sept. 2020
0

Dans ce cas, il n'y a rien à reprocher à ces bénévoles. Quand à l'Etat,** il finance largement la SNSM. **

Par ailleurs, dans ma région, la Normandie, c'est l'hélicoptère qui intervient toujours en cas d'urgence (Securité civile ou Marine Nationale) .

réfection de mon requin

Bricolages d'hiver

  • 4.5 (112)

réfection de mon requin

février 2020