Attaque d'orque a la Corogne

Bonjour, j'ai été attaqué par un groupe de 4 a 5 orques hier a 10 milles au nord de la Corogne. Ils frappaient le safran violament a multiples reprise randant impossible la navigation, le pilote s'est heureusement détaché sous le premier coup randant la barre libre. J'ai tout affalé et attendu a la dérive qu-ils se lassent d'eux meme puis après d'autres coups ils sont partis et j'ai pu continuer ma route vers la Corogne toute proche. J'ai prévenu les gardes cotes pendant l'attaque au cas ou.

L'équipage
10 sept. 2020
10 sept. 2020

Sur Niaouli, 9.40m ? ça doit faire peur!

10 sept. 2020

Non sur Akua un comet 910 en fibre de verre

10 sept. 2020

Papy-Zoom ! ! ! ! ! ! ! ! ! !

10 sept. 2020

Bonjour,

Remontant du Portugal vers la Bretagne, je suis actuellement dans la ria de Vigo et vais traverser la zone "à risque" dans quelques jours.

Étant sur un solide Brise de Mer 31, je ne suis pas spécialement inquiet, si ce n'est pour les dents de ces pauvres orques, car l'alu du safran est dur!

Par contre, une question me turlupine: tous les appareils émetteurs d'ondes à bord (sondeur, radar, tel mobiles etc) étaient-ils éteints ?

Gorlann

10 sept. 2020

ils fonctionnent aux ondes acoustiques principalement, alors couper le sondeur qui est inutile de tte façon ne fera pas de mal, et écouter la musique sous écouteurs serait préférable, en solo c'est même bp mieux
je ne sais pas si c'est les dents qu'il faut craindre, mais plutôt les chocs, ça pèse plusieurs tonnes adulte, alors s'il joue aux quilles, pas sûr de gagner contre eux
peut être le bord de fuite du safran les excitent...
JL.C

12 sept. 2020

attention, pas que les orques qui veulent s'installer à bord :
www.instagram.com[...]z1nexr/
c'est aussi du lourd
JL.C

12 sept. 2020

moi ce matin je me suis fait attaquer par mon cochon d'Inde , très dur

12 sept. 2020

Peut-être essayer d'immerger un haut-parleur et diffuser de la musique en faisant des essais ?
Mozart marche bien pour les ruminants comme les vaches, ça les calme (pas qu'elles d'ailleurs...).
AC-DC, pas sûr de l'effet.
Tino Rossi, fuite immédiate sauf orque sourde.
Calogero, voir l'effet et faire un retour d'infos aux TéVé...

18 sept. 2020

pour les récalcitrants, Lara Fabian...

12 sept. 2020

@Malwine : il faut se méfier du cochon-dinde ! C'est un animal très particulier et assez imprévisible...

:o)

pour le pâté henaff le breton est bien meilleur
alain

12 sept. 202012 sept. 2020

Hashtag #balance ton orque
c'est pratiquement en ce moment sur Arte
www.arte.tv[...]n-peril
rediffusion ce samedi 12 septembre à 22:25

12 sept. 2020

manquerait plus que de se faire attaquer par des pangolins..........

13 sept. 2020

savez vous que les anciens racontent qu'en baie d'Audierne un orgue a fait un bond et a atterrie sur la barque d'un pecheur ..qui a périe evidement et la barque transformée en petit bois .

13 sept. 2020

Je reste perplexe pour le mot attaque! je suis convaincu que c'est une interprétation très humaine.
JJ

13 sept. 2020

Je pense, mais je n'y étais pas, que les bateaux "attaqués" servaient d'abris à des poissons genre thonidés et que ce sont eux qui ont été victimes des attaques.
Après l'adresse des orques pour ne saisir que les proies sans toucher le bateau ?????

13 sept. 2020

ca semble durer depuis 2 mois : www.lexpress.fr[...]38.html

13 sept. 2020

Another incident with orcas in Galician waters.

"A British flag sailing boat needed assistance this afternoon after an incident with a group of killer whales off the coast of Ferrol.

According to Maritime Rescue sources, the three crew members of the ship - two of Finnish nationality and one of British origin - were unharmed in the mishap, which occurred about six miles from Cape Prior.

The sailboat, called Beautiful Dreamer, set sail towards the British Isles, but at around 13.50 hours the crew members launched a warning from the radio station in A Coruña indicating that they had had a mishap while sailing.

At that time, according to the Maritime Rescue, communication difficulties prevented the incident from being clearly received, although the coordination centre subsequently received a call from England informing them that the ship's rudder had been damaged by the attack of six killer whales, and that it was therefore restricted in its ability to manoeuvre.

The captain of the sailing boat Justin Crowther and the two crew members on arrival at the port of A Coruña MARCOS MÍGUEZ The Rescue Centre in A Coruña moved the Salvamar Betelgeuse, which towed the sailing boat, which is ten metres in length (long), to the port of A Coruña, where it arrived at around six o'clock this afternoon. Nervousness on board

The three people on board were frightened by the encounter with the killer whales. On their arrival, the crew of the Salvamar managed to give them the towing line because the boat, as mentioned, was without steering, without a rudder and was drifting due to the onslaught. The crew of the Betelgeuse also suffered from anxiety because the cetaceans were jumping out of the sea a few metres from the Salvamar boat.
Salvamento Maritimo maintains the radio warning that "in case of a sighting, do not try to approach and give ample shelter". Recently a similar incident was recorded with killer whales, which caused damage to the Spanish Navy's Mirfak sailboat when it was sailing off the coast of Corrubedo.

Still recovering from the scare, the captain of the Beautiful Dreamer, Justin Crowther, said: "The orca hit us 15 times". At first he thought it was a fault in the automatic pilot until he saw the cetacean: "After hitting us the boat went around several times".

Two doctors were on the boat, Johannes and Maikel, who were already smiling in Marina Coruña when the event became an anecdote.

The attack caused damage to the rudder, exactly where it was held. Once he realised what was happening, Justin decided to turn off the engine and all the electronic systems: "At that moment the orca disappeared".

About 45 minutes later, Sea Rescue arrived to assist the Beautifil Dreamer and then the animal "attacked again".
The ship was sailing from Tenerife and its final destination was the English city of Southampton. The ship had set sail from Vigo and stopped in A Coruña to refuel with the intention of completing its journey

13 sept. 2020

Ca s'est passé vendredi, une courte vidéo ici :
www.lavozdegalicia.es[...]100.htm

13 sept. 2020

Faut pas qu'ils jouent avec mon bateau, le 12 est chargé 😜

13 sept. 2020

D'après ce que dit le skipper, les orques sont partis quand il a éteint toute l'électronique et le moteur. Ils ne se sont attaqués qu'au safran.

13 sept. 2020

Mais ensuite ils ont escorté le bateau de sauvetage en faisant des sauts spectaculaires

Sûrement un jeu ?

14 sept. 2020

Est-ce que tous les bateaux concernés avaient le moteur en route ou pas ?
Il faut peut-être tout couper dès qu’on voit ces charmantes bestioles ?
Elles peuvent pas faire un tour à la Badine un WE ? 😗

14 sept. 2020

Oh fan la bonne idée, y faire une pétanque et quelques carreaux.

14 sept. 2020

Bonjour, je n'avais pas le moteur. Je naviguais a la voile. Je n'ai pas eu d'avarie a mon avis car j'ai tout de suite affalé et libéré la barre. A la dérive le bateau n'était plus interressant pour eux et quand ils poussaient sur le safran le bateau de 9,10 m pivotait sur place. Lassés ils sont partis. Les bateaux endomagés continuaient leur route et luttaient contre les orques pour essayer de garder le controle de la barre.

14 sept. 2020

IL m'est arrivé la même chose, mais avec un dauphin, qui s'était collé contre l'un de mes safrans, à priori sans agressivité, c'était peut-être un un simple jeu, sauf que si un orque fait la même chose, les conséquences peuvent être plus graves, donc je me demande si le terme "attaque" est bien approprié. Mais bon c'est sûr qu'on préfère voir ces magnifiques animaux rester à distance de nos relativement fragiles petits bateaux.

14 sept. 2020

Ils n'étaient pas collés au safran mais le frappaient violament d'un coté puis de l'autre. Meme le bateau arrêté. Ils ont carément arraché un morceau du safran du voilier Espagnol avec leur dents!

14 sept. 2020

Bonjour Denis, je comprends mieux ta conversation avec Aquavel concernant des Orques à la sortie de la Corogne et ta demande à la Guardia (nous étions environ 2mn derrière toi). Nous avons aussi suivi la conversation peu de temps après concernant "Beautiful Dreamer" (un peu avant de passer sous les Iles Sisargas).
Nous avons du passer devant Ferrol un peu avant toi (le 09/09 en milieu de matinée) car, la nuit d'avant, nous avons entendu des conversations vers ton bateau avec des cargos que nous avions croisés un peu avant.
Je serais intéressé de parler de ces attaques de vives voix avec toi.
Nous sommes actuellement tout au fond de la Ria de Camarinas et nous descendons tranquillement vers le sud.

Franck.

14 sept. 2020

Avoir un safran suspendu, en mousse avec une fine peau de strat, tenu par un tube de jaumière renforcé par quelques plis de mat posé par un intérimaire, sur une coque de 8mm, j'imagine que ce doit pas être la fête quand l'orque vient jouet à la babale!
Déjà que ces montages cassent après quelques jours de mer si il y a le moindre défaut de réalisation, j'imagine pas si un orque vient caresser l’appendice!

Forcement, avec un safran repris sur un skeg qui doit fait 20/25mm d'épaisseur à cet endroit, une mèche solide en Duplex 318LN, et surtout une pelle en CTP collé et straté/renforcée à l'époxy (600Grs *4 d'UD en bande de 10 à 20cm sur toute la hauteur de la pelle, le long de la mèche + 2 biax 300grs pour la finition sur l'ensemble de la surface... ben je suis moins inquiet!
Bon certe, 50kg la pelle hein!

Après ne me faite pas dire ce que je n'ai pas dit, avoir un bateau très solide ne protège pas de tout, et par exemple sur mon canot, il suffit que la bestiole ait envie de taper ma chaise, pour faire du mal... l'arbre bougera et comme le tube d'étambot n'est pas fait pour résister à tout, il y a un risque. D'ailleurs un simple grutage mal réalisé suffit à endommager cette zone en mettant la sangle sur l'arbre.

14 sept. 2020

Mayko, sors de ce corps. :-D

14 sept. 2020

ce qui est sur c'est que l'on a jamais vu un orque couler un cargo...

14 sept. 2020

Pour info, le bateau anglais dont on parle plus bas est un Hallberg Rassy 37, pas sûr qu'il ait beaucoup plus de mousse que celle dans les couchettes. Le propriétaire en parle dans le forum ybw; rupture safran et remorquage par le Salvamento.

24 sept. 2020

Hallberg Rassy est réputé pour son côté costaud.

14 sept. 2020

"The attack caused damage to the rudder, exactly where it was held. Once he realised what was happening, Justin decided to turn off the engine and all the electronic systems: "At that moment the orca disappeared". "

Un possible indice avec l'indication qu'après avoir coupé moteur et électronique les orques ne "jouent" ou n'attaquent plus.
Soit c'est un jeu qu'elles ont trouvé, soit il y a eu une blessure ou un décès d'orque par un bateau et elles font le lien de cause à effet...

14 sept. 202014 sept. 2020

On peut supposer que les sondeurs perturbent pas mal ces animaux, et chaque bateau en a un.
En tous cas ça doit être bien flippant.
On s’émerveille quand on croise des dauphins, baleines, et autres mais on ne s’imagine pas vraiment qu’ils puissent devenir menaçants.

14 sept. 2020

le coup du moteur et du sondeur me laisse perplex... qui n'a jamais eu des dauphins qui viennet jouer dans l'étrave? des Globi qui viennent par curiosité? que ce soit à la voile ou au moteur, electronique ou pas, les comportements restent les mêmes.
Sans oublier Randy (le dauphin junky) qui vient "sniffer" derrière les élices de bateaux moteur dans la rade de Brest!
j'ai donc bien du mal a accorder du crédit sur une gêne de ce côté là.
En revanche, le "mouvement" du bateau, tel qu'évoqué par Denis, semble être une piste bien plus réaliste à mes yeux.

14 sept. 2020

Dans différents articles il est dit que les orques sont partis dès que l’electronique de bord a été éteinte.

14 sept. 2020

Et mes parents les ont fait fuir en allumant le moteur :-)

14 sept. 2020

Une seule fois cotoyé des orques, dans une caleta des Chonos, au mouillage.
De la curiosité de part et d'autre, aucune agressivité.
Mais on était mouillés et silencieux ! Tétanisés plutôt...
ça n'a duré que quelques minutes, une orque est restée parallèle au bateau à nous regarder vraiment, elle semblait aussi longue que la coque.
Puis elles sont reparties comme elles étaient venues !

14 sept. 2020

Sur mon bateau, j’ai un seul switch pour tous les instruments. Je note pour le prochain refit d’avoir un switch séparé pour le sondeur.

14 sept. 2020

Ça commence à se savoir et les scientifiques sont perplexes :

www.courrierinternational.com[...]-orques

15 sept. 2020

Oui, il y a du avoir une dépêche AFP (ou un truc du genre...) car même Fox ou the New Yorker en parlent !!!

15 sept. 2020

D'autres cas encore, ils parlent de trois bateaux secourus (hier)

www.lavozdegalicia.es[...]991.htm

15 sept. 202015 sept. 2020

"Rompio el timon"

15 sept. 2020

Roberto, il me semble bien qu'ils parlent de 3 marins, pas de 3 bateaux.

15 sept. 2020

Pas tout lu dans les détails, mais le sous-titre indique "Salvamento dio ayer remolque a tres veleros", remorque de trois voiliers.
Ils indiquent un français, "Amadeus", un espagnol "Urki", un anglais "Aliana" (qui en est encore un autre par rapport à "Beautiful Dreamer" du précedent épisode d'il y a quelques jours ).
En tout cas c'est de la folie ce truc.

15 sept. 2020

ah ok, merci pour les précisions.
ce serait donc les "attaques" de ces derniers jours et non 3 "attaques" hier. voilà ce que je ne comprennais pas.

15 sept. 2020

Ce qui est chouette avec l'article du 20 minutes (Manon Aublanc...) c'est qu'elle situe la Corogne et le Portugal en Méditerranée...

www.20minutes.fr[...]erranee

15 sept. 2020

[URL=]

15 sept. 202015 sept. 2020

Extrait de la Voz de Galicia cité par Roberto :

Explications d'un spécialiste :

"El mismo grupo de ejemplares poniendo a prueba sus técnicas de caza. Las orcas, como otros animales, aprenden jugando. Y la de alimentarse es una lección que hay que tener bien sabida en la vida. Estos cetáceos han desarrollado técnicas de caza extremadamente complejas; hasta el extremo de que la que emplea un grupo no es igual a la que pone en práctica otra manada. Por eso los expertos sostienen que las interacciones que estos días se están constatando entre orcas y embarcaciones de recreo, singularmente veleros, no son otra cosa que ejemplares practicando con el juego técnicas de caza. «Van siguiendo el rebufo del velero y ponen a prueba su sistema; para ellos se trata de un juego lúdico de aprendizaje, pero la han tomado con el timón del barco», explica Bruno Díaz, del Bottlenose Dolphin Research Institute (BDRI). Practicar con un velero puede serles extremadamente útil para dar caza al atún rojo tras el que parece que han llegado hasta aguas gallegas, presas rápidas, enormes... como un barco a vela.Aunque no ha podido comprobarlo con fotografías, por la situación en la que se han producido las interacciones, lo más probable es que se trate de los mismos ejemplares. Díaz aconseja a los navegantes que, si se encuentran con orcas, limiten la velocidad, porque en cuanto desaparece el rebufo dejan el barco y siguen su ruta. Y aunque son grandes depredadores, el hombre no se encuentra entre su dieta. «No comen personas», dice Bruno Díaz. Ahora bien, hay que tener cuidado porque es un animal salvaje de gran envergadura que puede hacer daño, sin que eso signifique que ataque."

La meilleure parade serait de s'arrêter, se laisser dériver et attendre qu'ils/elles repartent vers une autre cible... Facile à dire !

15 sept. 2020

C'est pourtant ce que j'ai fait et je suis le seul, je pense, sans avarie.

15 sept. 2020

La traduction en ligne :

"Le même groupe de spécimens testant leurs techniques de chasse Les orques, comme les autres animaux, apprennent en jouant. Et la leçon de l'alimentation est une leçon qui doit être bien connue dans la vie. Ces cétacés ont développé des techniques de chasse extrêmement complexes ; au point que celle utilisée par un groupe n'est pas la même que celle utilisée par un autre troupeau. C'est pourquoi les experts soutiennent que les interactions observées de nos jours entre les orques et les bateaux de plaisance, en particulier les voiliers, ne sont que des exemples de pratique des techniques de chasse avec le gibier. "Ils suivent la chute du bateau et testent leur système ; pour eux, c'est un jeu d'apprentissage amusant, mais ils l'ont pris à la barre du bateau", explique Bruno Diaz de l'Institut de recherche sur les grands dauphins (BDRI). La pratique avec un voilier peut être extrêmement utile pour la chasse au thon rouge, qui semble avoir atteint les eaux galiciennes, proie rapide, énorme ... comme un voilier. Bien qu'il n'ait pas pu le vérifier avec des photographies, en raison de la situation dans laquelle les interactions se sont produites, il est probable qu'il s'agisse des mêmes spécimens. Díaz conseille aux marins de limiter leur vitesse s'ils rencontrent des orques, car dès que le sillage disparaît, ils quittent le bateau et suivent leur route. Et bien qu'ils soient de grands prédateurs, l'homme ne fait pas partie de leur régime alimentaire. "Ils ne mangent pas les gens", dit Bruce Wayne. Maintenant, il faut faire attention car c'est un grand animal sauvage qui peut faire des dégâts, sans que cela signifie qu'il attaque".

Traduit avec (version gratuite)

15 sept. 2020

Il faudrait vérifier si ils ne mangent réellement pas les gens... qui plonge pour vérifier ?

17 sept. 2020
17 sept. 2020

Un sacré sang-froid pour continuer à nager régulièrement comme elle le fait avec l'orque énorme qui arrive par derrière puis glisse en parallèle et semble la regarder ?

17 sept. 2020

Et... Bon appétit !
;-)

15 sept. 202015 sept. 2020

Je retiens la phrase suivante:"dès que le sillage disparaît, ils quittent le bateau et suivent leur route".
J'ai remarqué effectivement que l'on est accompagné par des dauphins d'autant plus longtemps que l'on va vite.

15 sept. 2020

Ou juste tremper une jambe...😁

15 sept. 2020

Vu les vitesses atteintes, les IMOCA du Vendée globe vont alors être bien accompagnés.
Et s'ils jouent avec les foils comme avec les safrans...

15 sept. 2020

Quelles étaient les couleurs des antifouling ?
On peut imaginer par exemple qu'une coque noire qui s'approche d'une nurserie soit vue comme un autre prédateur ?

15 sept. 2020

Ok ca fonctionne de nouveau

16 sept. 2020

Nouvel article sur ces attaques,

Dans les explications avancés ils parlent de reflex de défense des petits du groupe... Mais pas sur qu'ils sachent encore ce qui les motives a attaquer...

17 sept. 2020

on entend de tout, apprentissage de la chasse par le jeu comme beaucoup de prédateurs, defense des jeunes, défense d'un territoire etc...
Les scientifiques avancent des hypothèses, puis ils feront des observations et comparaisons entre les différents groupes un peu partout et on en saura plus.

17 sept. 2020

Il va falloir réfléchir à un repellent anti-orques, comme un nuage de fluorescine façon encre de seiche, assaisonné avec un extrait de paprika ...

17 sept. 2020

Il faut peindre 'Covid' sur la pelle, et la tête au blondin étazuniens sur la quille.

18 sept. 2020

Salut, ça nous est arrivé également en juin dernier a Gibraltar, il y a des chances que ce soit les mêmes car le comportement était identique. Nous les cherchions depuis deux jours et avons discuté avec 5 autres bateau ayant vécu la même chose ,deux disaient avoir des dégâts. Nous le meilleur truc qu'on a trouvé c'était de les occuper avec autre chose, on a fait trainer une gaffe dans l'eau a côté du bateau en les appelant et ils ont immédiatement lâché le safran pour venir s'intéresser a l'objet, ils venaient toucher la perche en se mettant sur le dos. Dès qu'on sortait la gaffe de l'eau ils retournaient au safran.je pense qu'un parrebatage a la traine derrière doit bien marcher aussi. Se mettre a l'eau pourrait aussi être une solution mais je n'ai pas osé vu que je ne comprenait pas trop la situation, et a priori les scientifiques ne la comprennent pas trop non plus. Par contre dès qu'ils on plongés j'ai sauté a l'eau voir si pas de dégâts et ils n'ont pas réapparus.

18 sept. 2020

merci pour le témoignage, cela ajoute d'autres possibles actions de diversion.

18 sept. 202018 sept. 2020

Benji56 ça t'es arrivé aussi avec ton Orque70?

18 sept. 2020

Haha ça aurait été marrant mais non, c'était avec notre nouveau jouet 37

19 sept. 2020

Les autorités Espagnole veulent interdire la navigation au nord de la Corogne

19 sept. 2020

Francois Tardivot
Traduction de l'article : Lorsque le ministère de la Transition écologique a pris connaissance de l'étrange cas des orques qui dépassaient les limites de leur interaction avec les navires dans les eaux galiciennes, il s'est intéressé à savoir s'il y avait eu un historique de ce comportement. Ainsi, elle a soumis une consultation à la Commission baleinière internationale (CBI), l'organe créé en 1946 pour réglementer la chasse et le commerce des mammifères marins. Et la réponse des experts de cette organisation - que Transición Ecológica catalogue comme "l'entité la plus prestigieuse dans le domaine international des cétacés" - est écrasante : "Il y a un consensus général clair parmi les experts sur le fait qu'il est inhabituel que des spécimens de cette espèce s'approchent de manière répétée des voiliers et interagissent comme le font ces spécimens", indiquent des sources du département dirigé par la vice-présidente Teresa Ribera.

19 sept. 2020

Quelles sont ces limites d'interaction, surement des constats 'd'accidents',plus ou moins diffus et disparates remontés dans les affres bureaucratiques qui bossent à leur tempo, sans éluder bien sur que de bons scientifiques connaissent trés trés bien ces animaux, et se passionnent pour ce milieu.
Mais qui se soucie ręellement des orques, sans qu'il n'y ait de dégat. Peut être ceux qui perdent, ou pêchent, avec leurs filets dérivants qui sont en train de les faire disparaitre au Canada leur mer de prédilection au Nord, ou d'autres
Il faut attendre queques safrans brisés pour que cela devienne tout à coup un sujet métaphysique.
J'apprecie cette solution logique des Espagnols, de proposer une zone à éviter par les plaisanciers car cela passera, keep cool.

19 sept. 202019 sept. 2020

loupeis
cette zone limitée n'a pas de sens

22 sept. 2020

Pour que cela ait du sens, il faudrait en informer aussi les poissons....

19 sept. 2020

loupeis
il se trouve que cette zone délimitée est très réduite et ne correspond en rien aux "interactions orques/voiliers" sauf pour une d'entre elles... et en tout cas pas l'incident dont les espagnols ont le plus parlé: le safran cassé d'un voilier de régate de l'Armada espagnole (plus ou moins au large de Vigo), donc bien plus au sud que la zone délimitée dans l'article.

19 sept. 2020

Les orques ont dû considérer que les plaisanciers étaient trop nombreux sur leur territoire et ont décidé de les effrayer pour qu’ils aillent s’amuser ailleurs. L’objectif est en passe d’être atteint.

19 sept. 2020

A élargir alors, d'ou l'intérêt des biologistes marins qui eux mêmes doivent être surpris. Sinon c'est comme à l'habitude on avance au bulldozer. On est la est voila.
Non on dégage pour une fois. On ne parle pas des ravageurs industriels qui ont avalés les pêchous là. Juste les voiliers.

20 sept. 2020

Ont les a croisés en juin a Gibraltar, puis il y a eu Vigo, la Corogne et aujourd'hui il y a un article comme quoi des orques de Gibraltar sont au gouf de capbreton, ils remontent...

20 sept. 2020

Une vidéo de notre "technique " de la gaffe pour les écarter du safran, ça a bien marché pendant les 10 minutes qu'a duré la rencontre


21 sept. 2020

Moralité: devant des orques, il faut faire gaffe.

22 sept. 2020

excellent....

20 sept. 2020

Y aurait-il une corrélation? "Cétacés de tous les pays, unissez vous" www.hisse-et-oh.com[...]auphins

21 sept. 2020

Des nouvelles de Gorlann29 ?
:-)

22 sept. 2020

Bonsoir Flora ( et tous les autres bien-sûr),

Tout va très bien pour moi(pour l'instant), je flâne et visite la région entre la Corogne et Ferrol, rencontre plein de gens super-sympas (dont des heossiens!!!) et vais envisager dans quelques jours la traversée vers la Bretagne, mais rien ne presse et j'essaie de profiter au max de la Galice (28 ans quand-même que je n'y était pas allé, et encore c'était en escale technique lors d'un convoyage !)

Apparemment, les grosses bebetes noires et blanche soit se sont calmées, soit sont parties jouer un peu plus loin avec les safrans (ou les gaffes) des voiliers.

Gorlann

22 sept. 2020

Zut, j'espérais un récit plus coloré...;-)
Merci pour le retour, profite !

22 sept. 2020

Je vais dévaliser le rayon "dentifrice" du Carrouf du coin, Hugo (Ratafia1) m'a suggéré d'en badigeonner mon safran!

Gorlann

22 sept. 2020

Gorlann Hugo est de bon conseil :P

22 sept. 2020

Qu'est-ce qui te dit qu'ils vont pas aimer ça... ?
Autre suggestion : passer du vernis à ongles amer, c'est une astuce pour empêcher de se ronger les ongles !

22 sept. 2020

Gorlann

Je et soupçonne d'avoir fait de belles rencontres à Sada...

Bon retour
Fañch

22 sept. 2020

Oui oui, celles que tu penses bien-sûr !!!

A+

Gorlann

21 sept. 2020

Je pense que c'est animaux très intelligents communiquent par télépatie afin d'adopter un peu partout des comportements identiques afin de faire débattre sur HeO

21 sept. 2020

Il parait que certaines ont même ouvert un compte sur HeO

22 sept. 2020

Si ca se trouve, elles ont même un compte et participent à ce fil. Méfiance ;-)

22 sept. 2020

mode humour"on"
des orques d un ancien parc d attraction qui viennent joué avec les remous ou qui cherche leurs ancien "soigneur" histoire de remettre les pendules a l heure......sauvez Willy....
mode humour "off"
si je devais les croiser, je ne serais pas fier surtout si ils décident de jouer avec mon canot !

22 sept. 2020

Une question, ça se mange ces bestiaux?

22 sept. 2020

amha cela doit se trouver, dans un quelque marché aux poissons d'un village chinois :)
.
Je ne sais plus dans quel Pays oriental on dit "tout ce qui a quatre pattes, des ailes, qui nage qui vole qui rampe... on le mange"

23 sept. 2020

Ou, "Lo que se mueve se come", à peu prêt partout en Amérique Latine

25 sept. 2020

J'ai entendu un Chinois dire : " chez nous on mange tout ce qui a des pattes ,sauf les tables et les chaises ."

25 sept. 2020

J'ai déja entendu ça moi aussi.

25 sept. 2020

t'as vu le resultat il feraient mieux de foutre la paix aux animaux sauvages

22 sept. 2020

je pense que oui ...

par contre attention, eux aussi ils peuvent te croquer!
un bateau un peu secoué, si tu es sur le bord, tu peux tomber à l'eau...

On a déjà su des orques attaquer et manger des baleines bleu, cachalots, ou autre grand blanc ...
on parle juste des animaux les plus gros et les plus puissants de la planète!

22 sept. 202022 sept. 2020

La baleine bleue est quatre fois plus longue et 30 fois plus lourde :-) Rien que ça.

23 sept. 202023 sept. 2020

@Gorlann

Au cas où, une recette de ma grand mère:

Sushi à l'orque.

Pour 2100 personnes, prendre un orque bien mûr. pour la cueillette, lui mettre une pincée de sel sur la queue avant de profiter du désarroi induit par l'astucieuse manoeuvre pour lui mettre un bouchon préalablement frotté à l'ail (Pour le goût) ds l'event.

Faire cuire 1,8 tonne de riz.

Faire une boulette légerement oblongue avec le riz.

Déposer sur la boulette un très leger trait de wasabi ds le sens de la longueur. Une centaine de kilo tout au plus.

Eplucher l'orque.

Le déposer délicatement sur la boulette.

Déguster avec des baguettes.

Bon appétit et bons vents l'Gorlann!

23 sept. 2020

Excellent !

Avec un plat comme ça, je peux faire trois fois le tour du monde sans escale avant de rentrer en Bretagne !

Gorlann

23 sept. 2020

On peut faire un beignet de l'ensemble ? C'est bon les beignets.

23 sept. 2020

hahahaha! excellent!

23 sept. 2020

Un genre d'orque'n ships farci au riz. Si certains n'aiment pas on compose, on ne plonge que le haut dans la pate à beignet il ne reste à trouver qu' une grue et un silot. Qui s'y colle ? 😁

23 sept. 202023 sept. 2020

rencontre avec une baleine:

23 sept. 202023 sept. 2020

Ça y est, la connerie n'a plus de limites. (Enfin si, 11 milles) les riches et les moteurs ne sont pas concernés.

www.lavozdegalicia.es[...]991.htm

23 sept. 2020

"Quand les bornes sont franchies, il n'y a plus de limites...."

23 sept. 2020

Je ne sais pas qui est le "génie" qui a eu l'idée d'envoyer les petits voiliers dans le rail des cargos pour les sauver des orques, mais j'aimerais bien l'inviter à un dîner un mercredi soir...

23 sept. 2020

" à la demande de la Transition écologique, a décidé de supprimer le transit de ces navires jusqu'à 11 milles"
et personne pour leur expliquer???
en attendant ce n'est pas cool cette histoire...
si les orques deviennent aussi con que les hommes l'histoire est mal engagée.

23 sept. 2020

ahahahah!!!!

23 sept. 2020

bonjour à tous; rien de bien nouveau! il y a 30 ans si mes souvenirs sont bons le grand catamaran du coureur nordiste Alain Comines(pour ceux qui peut etre se souviennent) avait eu un de ses safrans en partie emportè ! on voyait tres bien sur la partie restante la traçe d'une monstrueuse machoire les experts avaient conclus à une attaque d'orque ! si ma memoire ne me fait pas defaut la fortune de mer avait eu lieu lors d'un convoyage en mer du nord ;l'affaire avait ete reprise dans le journal la "voix du nord" je connaissais bien' Alain Comines , dans cette periode des annèes 85/89 j'ai un jour vu passer au dessus de l'entrepot ou je finissais d'amenager mon bateau son gros catamarans suspendu à un helicoptere

23 sept. 2020

MESSAGE NAVTEX du 19/09/2020 CONCERNANT LES ORQUES :
3 zones interdites aux voiliers de moins de 15 mètres, ou les traverser à 90°
43°32'2 N 8°26'5W - 43°38'3N 8°32'7W
43°57'6N 7°58'2W - 43°57'6N 7°41'0W
43°49'5N 7°41'0W - 43°48'0N 7°58'2W
Je suis en escale météo à la Corogne
Prenez soin de vous

23 sept. 202023 sept. 2020

Ce ne sont pas 3 zones, mais une seule zone, délimitée par les coordonnées suivantes.( voir copie du message.

ZCZC DA/8
230)0 UTC SEP 20
NR-2
5)8:8- ,2 :9-'5, BETWEEN LA CORUNIA AND ESTACA DE BARES
MARITIME AUTORITIES STABLISHED NAVIGATION PROHIBITED TO SAILING VESSELS WITH LENGHT 15M OR LESS IN AREA BOUNDED BY:
43-3.2N 008-26.5W
43-38.3N 008-32.7W
43-57.6N 007-58.2W
43-57.6N 007-41.0W
43-49.5N 007-41.0W
43-48.0N 007-58.2W
EXCEPTION IN NAVIGATION PERPENJIK
LAR TO THE COASTLINE TO ENTER/LEAVING REA
NNN

ZCZC

Le message est daté de 7h30 UTC ce matin
Grosso merdo, entre El Ferrol et l'Estaca de Bares, les voiliers de moins de 15m peuvent seulement traverser la zone de façon perpendiculaire pour rejoindre un port/abri. C'est ce que je disais plus haut.

23 sept. 202023 sept. 2020

Saloperies d'orques, faut pas que j'en croise.. J'ai jamais aimé ces bestioles ! Le 12 est prêt au cas où 😁

24 sept. 2020

escobar avec un 12 tu risques fortement d'exciter la bestiole...

24 sept. 2020

www.eldiario.es[...]03.html

Voici les explications du directeur de la DGMM.
Il se murmure dans la marmar espagnole que la décision est un acte purement politique de la n⁰4 du gouvernement (ministre de la transition écologique).
La DGMM se contente d'appliquer l'ordre a contrecoeur.
Déjà parce qu'ils ont autre chose à faire, et parce qu'en plus c'est un ordre idiot.
Où est la sécurité ? Envoyer les petits voiliers dans le rail de cargos et les laisser plus longtemps en mer (avec donc plus de chances de croiser lesdits orques), c'est plutôt l'inverse.

En tout cas gorlann est tranquille, d'après l'article, ils n'attaquent que les voiliers en fibre 🤔😔🖖

24 sept. 2020

C'est la première fois que je lis qu'ils n'attaquent que les bateaux en fibre de verre ! Ils doivent émettre un bruit différent. Je vais donc de ce pas demander une dérogation (solo para joder).

28 sept. 2020
24 sept. 2020

Moi aussi, j'avais prévu le coup, j'ai déguisé le bateau en orque cette année. Biquille, monosafran, carène peinte en noir, vu de dessous, ça passe 😉

24 sept. 2020

Tu aurais un lien vers un fil de commentaires de cette décision sur latabernadelpuerto, stp ?

24 sept. 2020

Pas grand chose sur le fil, le sujet étant assez politique.(et les regles de la taberna sont strictes)

foro.latabernadelpuerto.com[...]ead.php

24 sept. 2020
24 sept. 2020

Merci, je vais regarder

24 sept. 2020

Sinon, en collant du scotch alu au safran et sous la coque, elles se font bananer ?

24 sept. 2020

Et au final, c'est pas dans la zone interdite que ça se passe...
www.lavozdegalicia.es[...]992.htm

24 sept. 2020

Tout le monde chercheurs experts et tout disent que ce sont des animaux très intelligents... si c'était le cas, ces orques n'auraient-elles pas dû comprendre que les safrans sont pas bon à manger? On nous aurait menti?

28 sept. 2020

elles jouent, si elles voulez agresser un voilier de 9m en deux temps deux mouvement problème voilier réglé, regardé la vidéo

ou thalassa Luna, l'orque qui aimait les hommes

24 sept. 2020

Cela est devenu un jeu pour elle... je lisais sur un blog que cela est une recherche de contact, et le scientifique prévenait qu'il fallait être prudent pour ne pas être assimilé à une menace.

Le risque est qu'un jour un plaisancier agacé sorte une gaffe à thon, fusil harpon, ou autre objet pour blesser ou tenter de tuer une de ces bêtes... ou simplement les faire fuire

Ces animaux étant particulièrement intelligent et sociables, tous les plaisanciers qui passeront ensuite auront une cible sous leur coque, et alors il ne sera plus question de lécher les safrans

Pour ma part, je préfère avoir une dizaine d'orque qui viennent jouer sous ma coque, quitte à se frotter un peu brutalement sur ma coque, que d'avoir une dizaine d'orque qui viennent pour me charger car me voyant comme un danger ...

24 sept. 2020

C'est marrant, quand je vois certaines notations sur les fils, j'ai l'impression que ces orques là sont déjà sur H&0....

24 sept. 2020

Cette situation ne tiendra pas dans le temps, ça commence à faire beaucoup et la psychose risque fort de s'instaurer,l’épilogue risque d’etre pas cool. Difficile d’imaginer qu’on acceptera un vrai accident sans brocher, que des pechous ou autres vont pas finir par s’énerver ou qu’on va s’interdire de partager avec eux leur élément. Espérons vraiment qu’ils cessent très vite ces accès de familiarité, que les choses reprennent le cours normal…

24 sept. 2020

@SENETOSA donc c'est toi qui te charges de leur faire passer le message?

A l'occasion dis leur aussi que ce ne serait pas une bonne idéee de visiter la Bretagne.

24 sept. 2020

zef; si seulement j'en avais les moyens!!
j'en ai déjà vu en Bretagne, je naviguais en mini ils sont passés juste derrière moi et s'ils avaient été aussi taquins que ceux qui nous préoccupent, sur que je ne l'aurais pas ramener...

24 sept. 202024 sept. 2020

bonjour à tous; fil et suget bien dans l'air du temps=titre à sentation,faire le buzz,attirer le chaland,fake news qui interpellent les foules et surtout manipulations souvent hypocrites ,les dents de la mer ont donnès une image sinistre et debile des requins! maintenant ça donne bonne con sciençe à l'opinition quand on tue de millions de squales et que l'on met l'espece en peril! c'est quoi l'affaire des orques? une nouvelle pub pour un remake du film "orca?, preparer l'opinion pour une future peche ou chasse à l'orque ou simplement eloigner les plaisanciers qui trainent et enmerdent les pecheurs dans certaines zones de filets derivants tout ça parceque certaines bestioles sont venues se gratter la couenne ou faire jou jou avec quelques safrans (phenomenes anecdotiques) avec ce que l'on enmerde les animaux dans leur environnement il ne faut pa s'etonner de certains comportements inhabituels= des milliers de cetaçes se foutent à la cote de plus en plus souvent??????

dans une epoque ou l'on a peur de tout, que les plaisanciers('j'ai pas dit tous )se rapprochent plus de caravaniers que de marins, quel sera le prochain scoop? les meduses tueuses? les maqueraux qui vous regardent avec un drole d'air? les rochers qui pourchassent les voiliers, les vagues erratiques qui brusquement vous chavirent? aller sur les news de goggle vous resterez tremblant à la maison dans votre abri anti tout!

perso je ne suis pas sur facebook ni sur aucun reseaux sociaux, quelquefois seulement sur heo,( malheureusement ça devient rare) mais sans doute que je ne suis pas "connectès" honte à moi!ou peut etre ai je autre chose à faire??

tout ceçi dit avec ironie, mais etant completement tolerant avec tous ceux qui sont connectès

24 sept. 2020

Bonsoir,

Aujourd'hui, j'ai fait Sada/Cedeira en route directe, en navigant par précaution avec l'intégralité de l'électronique éteinte et la pale de l'Atoms retirée, "c'était pas un temps à mettre une orque dehors !"

Pas vu ni orque ni police maritime, juste croisé de près une vedette de sauvetage un peu avant le Cabo Prior.

J'ai prévu d'appareiller demain pour la Bretagne (avec l'Atoms opérationnel car impossible à mettre en mer), j'espère que ça se passera comme aujourd'hui.

Normalement, il ne devrait plus y avoir de risque "côté autorité", car avec le Noroît annoncé, pas de problème pour quitter la zone interdite, reste la rencontre éventuelle d'Orques, je croise les doigts !

Gorlann

24 sept. 2020

demain ? le golfe va être défoncé jusqu'à samedi au moins ...

25 sept. 2020

Dommage on l'aimait bien Gorlann....

25 sept. 2020

pessimite! les orques ne mangent pas les Bretons

25 sept. 2020

Ils sont raciste , ou par expériences trop durs???

25 sept. 2020

non c'est le gout alcolisè bon je me sauve

26 sept. 2020

Je crois que Gorlann n'a pas l'AIS. J'espère qu'il se manifestera ici après son arrivée. Hâte de savoir qu'il est bien arrivé.

26 sept. 2020

Le bateau est aussi sérieux que le skipper, on aura des news dans quelques jours

24 sept. 2020

Bon vent Amigo !

24 sept. 2020

Pardon mais, tu as pris la météo ?

BMS pour toutes les zones Atlantique :

"BMS LARGE PROCHE ATLANTIQUE ET MANCHE OUEST

Origine Météo-France
BMS large Atlantique numéro 327
Emis le jeudi 24 septembre 2020 à 16H35 UTC
Annule et remplace le BMS numéro 326

CANTABRICO

En cours et valable jusqu'au 25 à 18H UTC.
Ouest à Nord-Ouest 8, parfois 9, virant Nord-Ouest 8 demain matin. Fortes ou violentes rafales.
Mer devenant grosse."

24 sept. 2020

Bon courage, la météo est pas super. NW musclé au début, puis N/NE dimanche, avant de retourner SW lundi, coup de vent Mercredi soir. Oui, tu prends peut être la seule bonne fenêtre avant longtemps.

24 sept. 2020

Bon vent l'ami

24 sept. 2020

bon vent mais de la brise en bretagne sud et de la mer mais ça devrait baisser

24 sept. 2020

De la brise en bretagne sud demain je n'ai pas les mêmes infos!!! , je dubitate, je suis dedans, en nav.

25 sept. 2020

En bretagne sud ce matin, 10% de gite au ponton de l'ile au moine puis 25, 35 noeuds en baie de quiberon,por aller àott haliguen, de la brise quoi!!!

24 sept. 2020

Pas de bms sur la zone de départ (Finistere)
Ensuite le vent va se calmer. Ça va brasser mais j'ai confiance en gorlann et son bateau.

www.aemet.es[...]aritima

25 sept. 2020

moi aussi

24 sept. 2020

je viens de converser avec lui pour être certain qu'il ait bien pris la météo, et essayer de le dissuader
il part bien demain
C'est un sacré marin qui en a vu d'autres avec un bon bateau... on croise les doigts

25 sept. 202025 sept. 2020

Merci pour l'info.
Et bonne chance à lui. Il viendra nous raconter probablement.
Le BMS de MF a été actualisé ce matin.

25 sept. 202025 sept. 2020

Pour info les derniers bulletins de l'AEMET.

Predicción Marítima. Alta Mar. Océano Atlántico al norte de 30º N
Situación general
Fecha de inicio: viernes, 25 septiembre 2020 a las 08:00 UTC
Fecha de fin: sábado, 26 septiembre 2020 a las 08:00 UTC
Baja sobre el Canal de la Mancha, 996, desplazándose al nordeste. Baja exPaulette sobre el noroeste de Madeira, 1018, desplazándose al norte de Irving y rellenándose a 1022. Anticiclón sobre el sur de Altair, 1033, moviéndose al oeste de Charcot, sin cambios.

Finistere: Avisos válidos hasta el domingo, 27 septiembre 2020 a las 08:00 UTC
No hay avisos
Predicción
Fecha de inicio: viernes, 25 septiembre 2020 a las 08:00 UTC
Fecha de fin: sábado, 26 septiembre 2020 a las 08:00 UTC
N o NW 4 o 5 excepto temporalmente NE 6 en el cuadrante nordeste arreciando a W o NW 6 de norte a sur a partir de la madrugada. Marejada o fuerte marejada excepto temporalmente gruesa en el cuadrante nordeste.

Cantábrico: Avisos válidos hasta el domingo, 27 septiembre 2020 a las 08:00 UTC
Fecha de inicio: viernes, 25 septiembre 2020 a las 08:00 UTC
Fecha de fin: viernes, 25 septiembre 2020 a las 20:00 UTC
- En la mitad este: NW 8 desde 250800 UTC hasta 252000 UTC.
Predicción
Fecha de inicio: viernes, 25 septiembre 2020 a las 08:00 UTC
Fecha de fin: sábado, 26 septiembre 2020 a las 08:00 UTC
NW 7 a 8 amainando a 5 o 6 en el oeste a partir del mediodía. Muy gruesa o arbolada disminuyendo a fuerte marejada o gruesa de oeste a este a partir del mediodía. Aguaceros y regular o mala a partir de la madrugada.

Pazenn: Avisos válidos hasta el domingo, 27 septiembre 2020 a las 08:00 UTC
No hay avisos
Predicción
Fecha de inicio: viernes, 25 septiembre 2020 a las 08:00 UTC
Fecha de fin: sábado, 26 septiembre 2020 a las 08:00 UTC
NW 6 a 7, localmente 8 en el este al principio, amainando temporalmente a NW 5 de oeste a este a partir del mediodía, pero arreciando a W 6 o 7 de oeste a este a partir de la madrugada. Fuerte marejada o gruesa, muy gruesa en la mitad este al principio, amainando localmente a marejada en el oeste por la tarde. Aguaceros y regular o mala a partir de la madrugada.

Rochebonne: Avisos válidos hasta el domingo, 27 septiembre 2020 a las 08:00 UTC
Fecha de inicio: viernes, 25 septiembre 2020 a las 08:00 UTC
Fecha de fin: viernes, 25 septiembre 2020 a las 14:00 UTC
Localmente NW 8 desde 250800 UTC hasta 251400 UTC.
Predicción
Fecha de inicio: viernes, 25 septiembre 2020 a las 08:00 UTC
Fecha de fin: sábado, 26 septiembre 2020 a las 08:00 UTC
NW 7 o 8 amainando a NW 6 de oeste a este a partir de la tarde y a NW 5 a partir de la madrugada. Gruesa o muy gruesa, localmente arbolada al principio, disminuyendo a fuerte marejada de oeste a este a partir de la madrugada. Aguaceros y regular o mala a partir de la madrugada.

Yeu:Avisos válidos hasta el domingo, 27 septiembre 2020 a las 08:00 UTC
No hay avisos
Predicción
Fecha de inicio: viernes, 25 septiembre 2020 a las 08:00 UTC
Fecha de fin: sábado, 26 septiembre 2020 a las 08:00 UTC
NW 6 O 7 amainando a 4 o 5 de oeste a este a partir de la madrugada. Gruesa o muy gruesa disminuyendo a marejada o fuerte marejada de oeste a este a partir de la madrugada. Aguaceros y regular o mala a partir de la madrugada.

Iroise:Avisos válidos hasta el domingo, 27 septiembre 2020 a las 08:00 UTC
No hay avisos
Predicción
Fecha de inicio: viernes, 25 septiembre 2020 a las 08:00 UTC
Fecha de fin: sábado, 26 septiembre 2020 a las 08:00 UTC
NW 6 O 7 amainando a 4 o 5 a partir de la madrugada. Gruesa o muy gruesa disminuyendo a marejada o fuerte marejada a partir de la madrugada. Aguaceros y regular o mala a partir de la madrugada.

Voila, les BMS restants sont sur l'est de Cantábrico et Rochebonne, donc plutôt sur l'est du Golfe.
C'est plus son départ qui risque d'être sportif, le côtier de Cedeira jusqu'à passer Ortegal risque d'être musclé niveau mer.

Predicción Marítima. Costas. Costa de Galicia
Avisos válidos hasta el sábado, 26 septiembre 2020 a las 12:00 hora oficial
Viento del W o NW de fuerza 7. Mar combinada del W o NW de 4 a 5 m
Predicción
Fecha de inicio: viernes, 25 septiembre 2020 a las 12:00 hora oficial
Fecha de fin: sábado, 26 septiembre 2020 a las 12:00 hora oficial

Aguas costeras de Lugo
W o NW 5 o 6 amainando pronto a 4 o 5 y arreciando a W o SW 5 o 6 al final, excepto 3 o 4 al este de Burela. Fuerte marejada o gruesa, excepto muy gruesa en torno a Bares y mar adentro hasta la tarde, disminuyendo por la noche a marejada o fuerte marejada, localmente marejadilla cerca de la costa. Mar de fondo del NW de 3 a 4 m disminuyendo a 2 o 3 m al final. Temporalmente lluvia.
Aguas costeras de A Coruña
W o NW 4 o 5, localmente 6 al principio, amainando a 3 o 4 por la noche, y arreciando de madrugada al norte de Fisterra a W o SW 4 o 5, localmente 6 en torno a Bares. Fuerte marejada, localmente gruesa al norte de Prior hasta la tarde, disminuyendo a marejada a partir de la tarde, y aumentando a fuerte marejada entre Bares y Ortegal al final. Mar de fondo del NW de 3 o 4, excepto de 4 a 5 m al norte de Fisterra hasta la noche, y disminuyendo a 2 o 3 m al final. Localmente lluvia.

25 sept. 2020

Merci !
"mar arbolada", je connaissais pas ce terme... ça fait pas envie !

25 sept. 202025 sept. 2020

En fait arbolada c'est grosse. Mais j'aime bien l'idée (mer boisée)

25 sept. 2020

Ah oui, merci !

25 sept. 202025 sept. 2020

Ça se calme mais ça a soufflé : rafale à plus de 120 km/h hier soir à 22h à la pointe de penmarc’h.
A 13h rafale 80 km/h.
Ce qui fait et c’est intéressant à tout point de vue, des rafales à 25 % au dessus des rafales prévues par le modèle gfs.

25 sept. 2020

Ça doit correspondre au passage du front froid, pas pris en compte dans les gribs, d'où l'importance d'une consultation complète des sources pour préparer sa nav.

25 sept. 2020

C'est ce que je pense aussi.
www.aemet.es[...]frentes

25 sept. 2020

Finalement, au port on est pas mal malgré la houle qui nous chahute un poco depuis hier soir (porto de Marina Real). Mais le soleil est revenu et quelques nuages.
Et puis quand on a le temps on mange bien en Galice.
Année de MMMMM; froid, brouillard, houle, orques sans oublier le cov...
(route Almerimar - Locmiquélic)
kenavo et prenez soin de vous

25 sept. 2020

Danger dans un port frontière Portugal/Espagne

25 sept. 202025 sept. 2020

la houle qui nous chahute

De toute façon, elle rentre jusqu'au fond de la ria en ce moment, mais on y est carrément moins chahutés amha (et on y mange mieux...)

25 sept. 2020

Jamon, queso, chipirones fritos, etc...

25 sept. 2020

Rassures-moi, tu as quand même remarqué qu'ils élevaient des moules en Galice...

25 sept. 2020

Pescaìto frito c'est plutot zone Cadiz, là c'est plutot caldo gallego avec cette petite chute des températures, pimientos de Padròn, ou pulpo a la gallega, tranché hyperfin tiède dans ces assiettes en bois, à peine saupoudré de pimenton... miam miam.
Perso les moules je ne reussis pas trop, elles sont trop grosses, comme manger des huitres numéro 1 ou 0, cela me donne l'impression d'avaler un steak entier.

25 sept. 2020

Et les pieds de cheval, c'est bon, j'adore, on se tape aussi les vieilles!!!

25 sept. 202025 sept. 2020

Les pieds de cheval ce sont... des pieds de cheval ou les "percebes" ?

25 sept. 2020

très grosses huitres

25 sept. 2020

merci Ric56 :)

25 sept. 2020

Percebes c'est des pouces pieds

25 sept. 2020

C'est minuscule mais très bon, les pouces pieds

25 sept. 2020

Merci, oui pouces pieds; ils commencent à en trouver à Belle Ile aussi, ils nous en ont proposé dans un restaurant.

Tiens voilà dix ans, ma première rencontre avec les percebes. Je me souviens encore du prix, c'était 40 euro le kilo. A coté des moules à peut-être 1-2 euro le kilo on se dit qu'est-ce que ce sont ces trucs. :D

25 sept. 2020

les pouces pieds ne sont pas nés cette année, j'en ai mangé il y a dix ans à belle ile , et depuis des espagnols se sont fait arrêtés pour du trafic, et il y a plein d'endroits secret ailleurs, comme les champignons.

25 sept. 202025 sept. 2020

pourquoi des vieilles???? les jeunes c'est sympa aussi! j'ai un copain qui les fait cuire(les vieilles)en darnes dans du jus d'orange une horreur !il y a quand meme un probleme en Bretagne

25 sept. 2020

Il y a quoi ???une arrête dans la gorge???

25 sept. 2020

j'aime pas trop la vieille, mais certains savent la preparer, il faut surtout bien gratter toutes les ecailles! au pays bigoudin c'est vrai que l'on crache pas dessus surtout les grosses

29 sept. 2020

pas d'accord avec toi. Evidemment il faut que le poisson soit suffisamment gros (2kg au moins). Dans ce cas, au four on peut garder les écailles.

25 sept. 202025 sept. 2020

Croca, raxo, zorza, callos, ils mangent aussi de la viande en Galice... Sans oublier leur pain, un des rares valables hors de France.

25 sept. 2020

Je suis en train de baver devant l'écran en regardant les images et il n'est même pas 1830h. Cette année est passée comme ça, j'espère pouvoir y aller la prochaine.

25 sept. 2020

Aujordui autro ataque

25 sept. 2020

Oui, voilier anglais. Le voilier s'est arrêté, les orques sont partis, aucun dégât.
www.lavozdegalicia.es[...]991.htm

25 sept. 2020

Mes premiers pouce-pieds (un délice), je le ai ramassés à Belle Ile, Ca fait partie des raisons pour lesquelles j'ai toujours mon couteau de poche sur moi :-)

27 sept. 202027 sept. 2020

Un autre bateau "visité" par des Orques au nord de la Galice

Je ne sais pas quand, mais la femme consulte ensuite Internet et y lit des articles mentionnant des "attaques" récentes

Voilier acier allemand, toujours la même histoire; des coups dans le safran et la barre qui part dans tous les sens...

à 8mn 45sec:

27 sept. 2020

En Espagne, les orques se prennent pour des Toros! Olé!

28 sept. 2020
29 sept. 2020

Albatros tes liens ne fonctionne pas parce que tu les as postés avec un autre paramètre que le paramètre v=.

Par exemple tu as posté quelque chose qui commence par:

Il faut poster l'URL avec seulement le paramètre v=. L'URL devient alors:

et alors ça marche. Comme ceci:

28 sept. 2020

@albatros, agaçant, aucune de tes vidéos n'est lisible.

28 sept. 2020

une censure des orques

28 sept. 2020

elles jouent, si elles voulez agresser un voilier de 9m en deux temps deux mouvement problème voilier réglé, regardé la vidéo

28 sept. 2020
28 sept. 2020

Bonsoir à tous
Une bonne nouvelle: Gorlann passe la nuit aux Glenan
;-)
Kenavo
Jac

28 sept. 2020

Super ! c'est la bonne nouvelle que j'attendais. Quel marin ! Chapeau bas !

28 sept. 2020

Bonnes nouvelles, vivement le débriefing, si possible.

28 sept. 2020

Dans la série "en croisière, on ne fait jamais de près", il va avoir des billes 😀

28 sept. 2020

Super !
Oui ED ;-) et on peut parier qu'il va bien dormir.

01 oct. 2020
30 sept. 2020

Normalement ce sont des Orques dressés contre les narco-voiliers.

30 sept. 2020

ou elles sont shootées après avoir joué avec un ballot qui flottait

Des ballots de thé et elles se font un thé au safran !

01 oct. 2020
01 oct. 2020

Bonsoir tout le monde, un petit message vite fait (pas trop le temps de me connecter après 2 mois de croisière) pour vous informer que mon bateau et moi étions bien rentrés sans encombre et en parfait état à Pont-Aven, après une nuit au mouillage aux Glénan pour attendre la marée.

Quand je vois les prévisions météo à venir et comme il fallait impérativement que je sois à Concarneau le 7 octobre, je pense comme ED850 que j'ai pris la moins mauvaise fenêtre.

Vu les réactions générales suite à mon post de jeudi dernier (que j'ai bien regretté d'avoir fait), je tiens à préciser que j'avais ,juste avant d'editer, passé plus de deux heures à étudier les modèles météo, que je connais mon bateau sur le bout des doigts avec ses qualités et ses défauts, et que sa principale qualité est justement son aptitude à évoluer en sécurité dans des conditions "musclées", que vendredi matin j'ai passé encore près de 2 heures à étudier la météo (dont les prévisions Espagnoles fournies par Juliusse), que je suis monté en haut de mon mât contrôler l'intégralité du gréement (merci les échelons) et ai passé encore près de 2 heures à préparer pour 48 h de bons repas bien énergisants.

Je n'ai quitté le mouillage que lorsque tout était prêt, et ai fait une traversée sans aucun problème, dans les conditions conforment aux prévisions météo.

Je n'ai effectivement pas d'AIS (a part un récepteur acheté ocvase juste avant de partir et que je n'ai malheureusement pas réussi à faire fonctionner sur mon ordi avec Open cpn) mais un radar qui a été allumé toute la traversee en mode Watchman toutes les 5 mn avec une zone de garde de 3MN, me permettant de dormir par tranches de 30 mn.

Sinon' comme l'avait présumé ED, j'ai bien fait une grosse trentaine d'heures de près serré bâbord amure (sans compter bien-sûr la remontée du Portugal) !

Gorlann

01 oct. 2020

bonsoir Gorlann

perso je n'ai pas douté de la préparation, du bateau, du marin et donc de la traversée.

merci du retour!

ps : pas d'orques? pffff petit joueur!

01 oct. 2020

Pas d'orques pas d'buzz !
Bien joué Gorlann.

01 oct. 2020

Si ça se trouve, il a été pris en remorque par un orque....

01 oct. 2020

Merci pour ton retour !
Et bravo pour cette navigation !
;-)

01 oct. 2020

Zone de restriction étendue. Maintenant de l'estaca de Bares jusqu'à Cabo Finistere.
www.lavozdegalicia.es[...]995.htm
Un autre article, où un "spécialiste", suggère une vengeance des orques, qui selon lui auraient été attaquées et blessées par des voiliers (à coups de harpon) au niveau du détroit de Gibraltar...
www.lavozdegalicia.es[...]993.htm

01 oct. 2020

Ça confirmerait la technique d'écartement racontée plus haut : faire tremper une gaffe dans l'eau...

Purée, si je tenais les con.ards qui nous ont peut-être brouillé avec les orques (je ne pense pas que ce soit une contrepèterie...) , je les enverrais sans aucun souci en baignade dans le coin !!!

01 oct. 2020

C'est a prendre avec des pincettes quand même. Ce n'est que pour l'instant que des suppositions de "spécialiste".

algún velero que pescaba ilegalmente

Me semble quand même un peu hâtif comme conclusion.

01 oct. 2020

traduction du lien de Juliusse:

Un nouvel incident d'orques avec un voilier a obligé les autorités maritimes à prolonger la durée et à étendre la zone d'application des restrictions à la navigation de Fisterra à Estaca de Bares. Un groupe de cétacés a attaqué après minuit un bateau qui naviguait à six milles de Camariñas, causant des dégâts matériels de toutes sortes dans le voilier et, une fois de plus, a généré un sentiment de danger parmi les membres de l'équipage. Les limitations de navigation dans cette zone des eaux atlantiques imposées aux voiliers jusqu'à 15 mètres de long sont donc prolongées d'une semaine supplémentaire, compte tenu de la fréquence de ces rencontres ces dernières semaines. La mesure initiale a été adoptée le 22 septembre et a établi une zone d'exclusion entre l'Estaca de Bares et le Cap Prioriño (Ferrol), mais elle s'étend maintenant aussi au Cap Fisterra. Comme l'a indiqué mercredi le ministère des transports, de la mobilité et de l'agenda urbain (Mitma), la décision est basée sur deux résolutions des capitaines maritimes de Ferrol et de La Corogne. La première étend l'interdiction de navigation déjà en vigueur, tandis que la seconde, herculéenne, le fait pour la première fois dans la limite de ses compétences. Le transit de ces navires est ainsi maintenu à une distance pouvant aller jusqu'à onze milles. Toutefois, il sera possible de naviguer perpendiculairement à la zone définie afin d'accéder à la zone côtière ou de la quitter en direction de la mer.
L'objectif de ces nouvelles mesures est d'assurer la sécurité des marins et des orques eux-mêmes, "classés comme une espèce vulnérable", a déclaré le ministère. En un peu plus d'un mois, plusieurs rencontres de ce type ont été enregistrées entre des bateaux et des cétacés, et toutes ont eu lieu entre deux et huit milles nautiques de la côte, à des vitesses allant de cinq à neuf nœuds. La direction générale de la marine marchande souligne qu'il s'agit d'une mesure "proportionnée, objective et non discriminatoire dans la sauvegarde mutuelle de la conservation de la biodiversité marine et de la sécurité de la navigation", ce dont conviennent tant l'administration régionale que les professionnels de la voile sportive, bien qu'elle constitue un revers pour le secteur. Le département du ministère des transports indique qu'en cas de rencontre avec un cétacé "doit maintenir la navigation avec le même cap et la même vitesse, sans faire de changements brusques ou essayer de s'approcher à moins de 60 mètres du ou des spécimens.

Surveillance aérienne La première rencontre d'un voilier avec des cétacés a été documentée le 19 août. Depuis lors, le Salvamento Maritimo a dû assister, semaine après semaine, un voilier laissé à la dérive, avec son safran brisé, et l'équipage effrayé par l'attaque des orques. C'est pourquoi, en plus des tâches habituelles de surveillance aérienne, les cétacés ont été suivis dans la zone d'exclusion, avec l'avertissement à la navigation qui en découle. Cette tâche de repérage est effectuée par l'avion Sasemar 102, qui effectue périodiquement des patrouilles pour détecter les points de pollution pétrolière en mer, provenant de navires ; les "sentinazos". Hier encore, l'unité aérienne a été mobilisée pour cette raison à une centaine de miles du Cap Ortegal, bien que dans la matinée, ils aient pu vérifier sur les images satellites qu'il s'agissait d'une fausse alerte, selon les rapports du Centre de sauvetage de Fisterra, qui a coordonné l'opération.
Le naturaliste Victor J. Hernandez dit que c'est le groupe de Pingu, un habitué du détroit, qui aurait blessé Angie et SorayaLes harpons et les attaques subies par un groupe d'orques en juillet dans les eaux du détroit peuvent être la cause qui a conduit les cétacés à éperonner plusieurs bateaux sur les côtes espagnoles, notamment deux jeunes orques "émus par le souvenir des coups qu'ils ont reçus d'un voilier". C'est l'hypothèse de Víctor J. Hernández, naturaliste et auteur du livre Cetáceos. Une introduction aux espèces ibériques, baléares et canariennes, qui explique les étranges interactions du groupe enregistrées sur les côtes du détroit et de la Galice. La cible de ces orques, qui mesurent entre 5 et 8 mètres et peuvent peser jusqu'à 5,5 tonnes, ont été principalement les voiliers de taille moyenne, qui naviguaient entre 2 et 8 milles nautiques de la côte et qui ont été touchés par divers dégâts matériels, notamment au niveau du gouvernail.

01 oct. 2020

L'hypothèse de ce naturaliste me semble "fumeuse" et plutôt émise pour faire le buzz. L'idée de se "venger" ou d'attaquer après coup en se rappelant d'avoir été blessé, c'est bon pour des hommes. Un animal se défend sur le moment mais ne contre-attaque pas à postériori. A postériori, il se méfie et au contraire, s'écarte.
Les vrais spécialistes précisent d'abord que l'objectif de ces orques n'est pas d'"attaquer" à proprement parler. Heureusement d'ailleurs parce-que sinon, il y a fort à parier que les voiliers en question se seraient fait proprement couler.
En fait, il semble plutôt que ce troupeau d'orques compte des juvéniles et qu'il s'agit simplement d'un mouvement d'intimidation destiné à écarter les voiliers de leur zone de pêche parce-qu'ils les perçoivent ces bateaux comme un danger potentiel pour leurs jeunes.

01 oct. 2020

Pourquoi pas ? La troisième hypothèse donnée sur en parle.

07 oct. 2020

ça se généralise un voilier vient d'arriver à hyères sfran attaqué dans le détroit de gibraltar
alain

07 oct. 2020

Ont ils une préférence pour les suspendus, les avec ou sans crapaudines, les cp ou plutot les sandwich mousse airex qui doivent croquer sous la dent tel un monster munch ?

Une vidéo montrant une nouvelle attaque d'orques !
J’apprécie le cadrage en horizontal...

voilesetvoiliers.ouest-france.fr[...]46af2d6

Les orques vu sur le voilier Allemand me semblent bien petits.
Ceux que j'ai aperçut du côté de l'île Coiba etaient bien plus visibles avec leur immense aileron.
Cette année, aux Antilles. Un s&s 52 ft alu vient de se faire deglinguer sa dérive par une baleine.

Merci, je me suis fait avoir, mais il m'est pas possible de retirer le post.

Si. Sûrement en demandant à la modération...

je l'ai signalé.

C’est mieux de le laisser je pense, pour indiquer à d’autres que cette vidéo est un montage

oui c'est une bonne idée.

je confirme les propos du chat sur la circulation d'orques à Gibraltar, des bandes d'orques ont envahi depuis des temps anciens la méditerranée, les petits affectionnant l'ile nord des Baléares et les gros l'île sud, et un énorme repéré à l'entrée du vieux port de ...
certaines anciennes peuplades occitanes auraient même abondamment échangé avec ces sympathiques cétacés en langue d'orque mais un voisin plus imposant et las de leurs bavardages leurs aurait dit sans ambages "c’est assez, dit la baleine, je me cache à l’eau car j’ai le dos fin"

ils ne veulent pas de plaisanciers masqués gardez la distanciation avec les orques ils vous en remercieront .comme ils ne savant pas dire "casse toi pov con" ils mordent les safrans .
Alain

Plus sérieusement :
J'ai prévu l'an prochain de descendre vers la Galice pour visiter quelques rias, puis poursuivre sur le Portugal.
Aujourd'hui, il semble que cette route soit devenue impossible pour un petit bateau comme le mien compte tenu des zones d'exclusion et de la présence de ces animaux, ce serai jouer à la roulette russe.
En août dernier, j'ai croisé des orques adultes à une distance d'1/2 mille environ en traversant le golfe de Gascogne pour aller en Cantabrie. Il y avait un force 7 et je les ai repéré grâce au geyser de leur évent sur un ciel sombre. j'vais peur d'une tornade. Je les ai observés à la jumelle sans me rapprocher. Ce sont de très gros animaux.
Faut-il éviter les côtes espagnoles en passant très au large ?

ça doit être temporaire, je vois mal les espagnols ou les portugais mettre des zones d'exclusion le long de toutes leurs côtes, si le risque existe il va falloir faire avec mais il y a bien d'autres risques ailleurs.
personne n'a parlé de la réaction des orques lorsqu'on met le moteur à un bon régime, ce que je fais si je m'approche trop d'une baleine (elle plonge), et les orques ça les fait changer de route ou bien ?
on ne va pas devoir leur balancer des grenades anti sous-marine à ces pauvres bêtes !

Un des premiers films montrait un voilier de régate moteur à haut régime et pourtant percuté par les orques

ces animaux vivent longtemps et ont de la mémoire, je ne suis pas sûr qu'ils aient oubliés les plaisanciers l'an prochain.

Je suis passé dans le coin il y a dix jours entre Muros et Loctudy et on a rien vu.
D'après le maître de port, il n'y avait pas eu "d'attaque" d'orques depuis deux semaines au moment de notre départ le 7 octobre.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer