par lolapo

Transat, construction amateur 1/2


A genoux dans la poussière, mon esprit s'évadait souvent vers les cocotiers et les eaux turquoises  des tropiques.

Juillet 2018 , île de ré , après un bref test du régulateur d'allures fait maison, on a décidé de partir en Espagne. Le Gascogne était quelque peu agité pour une première. La traversée s'est bien passée et mon voilier de 12 m, bi-safrans m'a semblé apte à continuer le voyage. Il n'avait navigué que 3 semaines auparavant et ce en côtier avec beaucoup de moteur. Autant  j'ai apprécié les paysages rugueux des côtes espagnoles, autant la qualité de cette navigation côtière m'a déçu. Malgré la lecture des Gribs, on s'est souvent retrouvé à barrer avec des grosses houles NW et des vents portants poussifs. Tout le gréement souffrait en particulier les boitiers de lattes et coulisseaux de la GV full batten. Le petit pilote st 4000 n'était pas fiable. On se relayait et chaque nuit se passait au mouillage. Petit à petit, nous sommes arrivés au Portugal en espérant les légendaires alizés portuguais, en vain. Un navigateur me disait  :  '' pas vraiment vu le Portugal mais j'ai bien vu son brouillard ''. Beaucoup de casiers le long des côtes et il est préférable de naviguer de jour ou tirer au large. Même l'été, les nuits y sont fraiches et humides. Nous n'étions pas les seuls à descendre au Sud. Entres autres , les équipages de l'ARC 2018 avec leur voiliers super équipés. Il n'y a plus de voilier idéal pour voyager. Il y a de tout : du voilier ancien avec voiles auriques aux productions françaises en passant par des multis légers et ce qui m'a surpris pas mal de catas type Lagoon 45 ( souvent au moteur). Quelques customs genre Exploration 45 ou Ovnis. Il y a un gros pourcentage de Nordiques qui effectuent une boucle transatlantique en revenant par le Canada. Les équipages sont plutôt âgés, pas mal de familles et je pense que le nombre d'enfants par voiliers est remporté par les français.

A partir de Porto , j'ai navigué seul. Coté pratique : Seules les bouteilles de camping gaz bleue sont échangeables, bons supermarchés et très bonnes lavanderias. J'ai pris une carte sim DIGI pour avoir internet  : 2 gigas , 5 euros. Mon voilier est simple : juste un sondeur et un GPS. Quelques cartes et les guides Imray ( c'est mieux d'avoir les éditions récentes ) . Open cpn sur la tablette m'a lâché et déçu ( OK sous windows) et plus tard Navionics a été installé sur la tablette visible du cockpit. Le régulateur d'allures artisanal avec flettner fonctionnait vraiment bien. Une voile de portant légère est un must.

Les iles : C'est mon premier grand saut en solo .

Depuis Sines (Portugal) vers Porto santos et Madere les Gribs sont favorables .Le vent d'environ 20 nds de NW qui a tourné au Nord.Sans tangon, le foc sur enrouleur est souvent déventé par la GV. La traversée avec ce bon vent a été assez rapide à 150 m  /jour. Une presque collision  !! avec un autre voilier . Avec l'usage de l'Ais , les équipages surveillent moins l'extérieur ( je n'en ai pas).Les feux de tête de mat à leds brillantes blancs sont vraiment visibles de loin .

Porto santo est d'accès facile et est assez protégé. Le mouillage sur ancre et corps morts est payant . La petite marina est peu coûteuse mais les places ont souvent été réservées d'avance . Il y a un resto bar avec Wifi . Machine à laver dispo. Le centre ville est à 15 minutes à pied avec bons supermarchés .J'ai voulu caréner mais les bers sont vraiment rares car déjà utilisés par les stationnements longues durées.La grosse occupation des équipages est bien le mur de la digue oû les artistes signent leur passage comme à Horta.

A Funchal , oû l'on peut recharger ses bouteilles de gaz au prix d'une sacrée suée sur la grimpette , je reçois un mail me signalant l'alerte du cyclone «  Leslie  » et décide de me mettre en sécurité en partant au Sud , aux Canaries .Peu de places aux marinas centre ville  ; mais c'est possible . C'est hyper touristique mais en prenant des chemins de traverses , c'est assez sympa .Très peu de vent sur cette traversée oû je laisse dériver la nuit  car pas envie de barrer au moteur ( 80 l de fuel ) et je suis content de voir que la bouteille de butane Repsol  Portugaise 6kg fibre entre dans le coffre dédié . Gros ouf 

Belle arrivée à la Graciosa, c'est trop beau  ! Enfin des eaux claires ou je peux voir l'ancre et les poissons. Il y a une petite marina et un travelift .C'est joli et tres touristique avec pas mal de ferries venant de Lanzarotte . Les surfers peuvent s'installer au camping .

Canaries  :Le tarif des marinas est calculé à partir de la surface du bateau .Il faut regarder à '' Puertos Canarios '' pour savoir si la marina est publique. Le personnel de ces marinas est munis de menottes et matraque  !! Certaines sont fermées ,certaines sont ouvertes et en général elles sont agréables . Je n'ai pas été dans les marinas privées.

Etant assez adepte du mouillage, je me suis rendu compte assez rapidement que c'est la galère car les vents plus les vagues ne sont pas constants. Je me suis retrouvé plusieurs fois à tourner autour d'une ile pour me mettre en sécurité. En exemple  : je suis arrivé à 2 h du matin à Arrecife avec 30 nds de vent du sud au fesses en venant de puerto Rosarios qui est exposé Sud. J'ai mouillé devant la marina /casino bien protégée du sud, vraiment bien fatigué. Bien sûr que les mecs du port sont venu me déloger tôt le matin et ils ne sont pas vraiment sympas  !!!A peu pres la meme mésaventure à la Graciosa . Trop de vagues + vent entraient au mouillage autorisé de la Francesa et me suis retrouvé à contourner Lanzarotte pendant la nuit et ai mouillé à son Sud.

Au lieu de me promener tranquillement d'ile en ile comme prévu, je me suis réfugié a Las palmas bien en avance sur mon planning ; trop marre de l'insécurité des mouillages. Et là, j'ai pu constater que c'est vraiment encombré car la grande marina est réservée aux voiliers de l'ARC jusqu' départ du 25 novembre . J'ai repéré un spot qui se libérait , pas trop loin de la plage ,là oû on débarque en annexe  facilement et j'y suis resté , à peu prés serein .En anecdote ,j'ai recupéré 3 fois des annexes mal amarrées . Une fois à  2 h du matin , j'ai trouvé bizarre qu'une annexe soit mouillée aussi loin de la plage .j'ai jeté un coup d'oeil  : Pas d'ancre  !En bon marin, je l'ai remorqué ( à la rame) hissé haut sur la plage (très lourde) et amarrée à une barcasse de pêche . Le lendemain , je vais voir le proprio et lui demande s'il n'a rien vu de spécial à son annexe.   Non  !!  ???Je lui explique ma manip et lui dis que traditionnellement , c'est une bouteille.  Je l'attends toujours ….DIGI continue à fonctionner . Super  !!!Le pilote st 4000 fonctionne  : fil dessoudé dans le fluxgate.Le marché le matin , la lavanderia et les supermarchés sont tout proches . C'est une assez grande ville avec une zone industrielle importante . Coté matos voilier , réparations ,c'est assez complet . Sur les pontons, il y a beaucoup d'occupations avant la transat.C'était à peu pres 300 voiliers de 9 m à 30 m avec 3 départs .Pas mal de voiliers prennent des équipiers payants à environ 3500 € pour la  traversée .Pas mal d'équipiers sont à la recherche d'un voilier ( à moins cher  ! ) et certains dorment sur la plage .Pas sympa quand il pleut ( il y a des sanitaires publiques avec douches) mais ça fait partie du jeu.Les filles avec leurs multiples talents partent facilement.

A fuerteventura j'avais reperé la silhouette d'un voilier hors norme cruising . C'est celui de jp Dick  .Il a gagné la course jusqu'aux Antilles (ARC) laissant le second ( un 30 m bien high tech )à 14 h derrière  . Grand bravo .En naviguant , j'ai noté que le jeu des paliers de mon regulateur d'allures devenait important , trop . Je suis revenu à Las palmas pour faire fabriquer une piece inox et ajuster les paliers . Pour ce faire ,je me suis amarré à la marina qui est peu couteuse et c'est un régal d'utiliser un vélo  pour les multiples allers et retours .  Possibilité de recharger du gaz butane mais il faut une voiture. Incertain pour les cubes Butagaz mais ok pour primagaz et consorts ( 20 mm) chez Disa ,route Ikea

Un dernier saut à Hierro oû je peux assister au départ du tonneau rouge qui va dériver jusqu'aux antilles . Pas de bers dispo pour caréner .J'y vais , j'y vais pas....Des petites choses me poussent vers les iles du Cap Vert  :possibilité de recharger du butane, gratter la coque dans des eaux plus chaudes, avoir les alizés direct, voir au spot ( Sal) de windsurf la possibité de bricoler un mat windsurf servant de tangon, pain , légumes et visiter l'île  .  Why not , et c'est parti  !Cap vert Bonne traversée , bien peinarde . Pas mal de houle . J'ai tangonné le foc avec un bout de mat assez petit de windsurf et ça n'a pas cassé.

Sal  : arrivée le jour de l'an . Pas grand monde dans le petit port . Ciel super bleu et la houle s'écrase  sur les côtes. Tres joli mais on est bien au port .Formalités faciles ( 5 €) ,la butagaz cube à été remplie pour 12 € et 100 l d'eau 6 € amené à bord par Jay .Pas grand chose à voir , c'est vraiment aride .Je gratte un peu la coque à la baie plus Sud mais pas facile car pas mal de vent et vagues . Des surfers sont pas loin .Je vais au spot de windsurf de Santa maria mais ne fais pas affaire car un bout de mat cassé à 50 €  c'est pas top . Il y a une petite mais super boulangerie française avec du super bon pain bio ( pao doce) J'en profite pour y échanger des livres . Mouillage horrible.

En route pour Mindelo  : On m'avait prévenu , il y a du vent entre les 2 iles mais ça ne dure pas.  ..Je suis arrivé avec 30 nds et ça n'a pas arrété  !!!  Heureusement que les fonds sont bons pour mouiller ( 5 m) car les vents catabatiques sont plutôt nerveux …Ca brasse entre 20 et 30 nds tout le temps et j'ai même vu une belle raffale à 40 nds ( eau qui fume ) et les voiliers couchés .Avec une annexe à rames , on devient vite musclé .Marché légumes – poissons sympa , pas trop cher et ambiance très tropicale .Supermarchés corrects , recharge butane près du mouillage à 7 € la bouteille de 6 kg .Le bistro-resto de la marina est assez convivial ( wifi). Eau et fuel  au ponton.J'ai trouvé de quoi faire un petit tangon en alu et faire gratter le restant de la coque par un plongeur bouteille.Bonnes soirées musicales et si je m'écoutais je serais resté plus longtemps à Mindelo.

J'aurais dû ...

Megan wrote
Hi Bob. What time will be the meeting ?
Hi Megan. It's at 2.30PM
Megan wrote
Will the development team be joining ?
Yes sure. I invited them as well
2:30PM
Megan wrote
Noted. For the Coca-Cola Mobile App project as well ?
Yes, sure.
Please also prepare the quotation for the Loop CRM project as well.
3:15PM
M
Megan wrote
Noted. I will prepare it.
Thanks Megan. I will see you later.
Megan wrote
Sure. See you in the meeting soon.
General Settings
Email Notifications
Site Tracking
SMS Alerts
Backup Storage
Audit Logs
System Settings
System Logs
Error Reporting
Applications Logs
Backup Servers
Audit Logs